Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Collectif H2B

Collectif H2B

Ateliers d'écriture poétique

Ses blogs

lespoemesdhonore.over-blog.com

Poésie Poèmes du Lycée Honoré de Balzac
Collectif H2B Collectif H2B
Articles : 39
Depuis : 18/05/2018
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

L'hippopotame qui envoie des diagrammes

L'hippopotame qui envoie des diagrammes

Tu m'a mis un ultimatum, Aller à l'aquarium ou au planétarium Je me suis faite accoster par ta sensualité Tu m'as fait cogiter pendant des années Quand je consomme, tu me dégommes Quand tu brames, je te fais pam pam Faut que je trouve un programme Pour perdre des kilogrammes Pour ne plus être un hippopotame Tu fais l'économe, quand je bois d
L'exclusivité de la liberté 

L'exclusivité de la liberté 

Si on s'était pas révoltées Frotter, astiquer, accepter d'être tripotées Nous avons ôté aux hommes L'exclusivité de la liberté
Cruelle Société

Cruelle Société

La cruauté de l’Égalité dans la société Oppose les hommes en haut de leur podium Et les femmes s’enflamment Ils nous ensorcellent comme de l'opium , on leur donne notre âme Les hommes et les femmes sont obligés de se fréquenter Pour eux, les femmes sont tranchantes comme une lame Pour elles, les hommes sont nos majordomes Certaines pens
Vivre sans erratum

Vivre sans erratum

L'homme est égal avec la madame Nous pourrions voyager jusqu'à Amsterdam On se détendrait au chaud dans un hammam Dessiner à deux un pictogramme unique On se baladerait sur le dos d'un hippopotame Même si ce serait bien que tu perdes quelques kilogrammes Faire le tour d'une ville abord d'une rame de tram Je te propose un apéro sur la terrasse
A toi et tes cailloux

A toi et tes cailloux

Tes bisous dans le cou, Cela me met le feu aux joues Avec toi, j'irais n'importe où, du moment que tu sois doux Dans mon cœur, plus rien n'est flou Tu ferais tout pour me protéger des coups Sans toi, il n'y aurait plus de nous Tout a commencé grâce à des cailloux Après le premier rendez-vous Tu étais déjà mon bout de chou.
Pourquoi je vis, pourquoi je meurs

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs Dans un monde qui décrit plein d'horreurs Rempli de mépris, défini par cœur Servi tous les lundis avec un peu de rancœur Pourquoi je vis, pourquoi je meurs Je me demandais, si ces gentils maraudeurs Ont assouvi leur désirs d'ardeur Ravis de leur sourire aguicheur
Les flammes de l'obscurité

Les flammes de l'obscurité

Réclamer l'égalité Affronter les flammes De l’obscurité et de l'autorité Le summum de la brutalité pour les hommes peu habitués A l'infinité dés possibilités de la féminité
Anthony

Anthony

Je te fais ce poème sans cérémonie Même si ma souffrance s'est enfuie Tu ma larguée sans prévis Même si à cause de la distance Tu distillais, ta présence avec parcimonie Même si on s'est réconcilié j'ai préféré te rayer de ma vie Tu m'a trahie donc j'ai levé un pont-levis Tu étais amoureux de mon amie, tout était terni Ainsi c'est
Ma voie lactée

Ma voie lactée

Devant un repas infâme La flamme monte en gamme Les hommes ne font pas tous l'amalgame J'ai hâte qu'on nous acclame avec l’épithalame Je serais toujours respectueux envers toi Je te gâterais toujours Tu es ma voie lactée
Un espoir sans retour

Un espoir sans retour

Cette phrase sur ta peau qui est écrite Ne m'a jamais donné autant d'espoir Que lorsque tu la récites Autour de ce rendez-vous dînatoire Tout ce qui nous tracasse n'est qu'un parasite Nous avons peut-être besoin de faire un break Pour pouvoir fêter notre réussite Sans nous dire d'aller dans une discothèque Nous allons devoir faire un détou