Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le paraquasistain

Ses blogs

Ma petite chronique culturelle

Ma petite chronique culturelle

Ce blog reproduit une partie de mes articles enregistrés sur Facebook, et s'adresse à ceux de mes amis qui, n’envisagent pas de s’y inscrire. On y trouvera ce qui ne nécessite pas de stockage massif de photos, Overblog n’ayant pas les capacités de mémorisation du réseau social. Ne seront ainsi dupliquées que les critiques des quelques 150 à 200 nouveaux films Art et Essai visionnés annuellement, certaines fiches concernant les peintres et œuvres que j'affectionne et notamment les écoles primitives des XIV° et XV° siècles en Provence et ailleurs, enfin des compte rendus de visites de bâtiments historiques. Ce site n'est animé d'aucun esprit mercantile et n'est pas destiné non plus à une récupération commerciale de son contenu. Le copyright de la totalité des reproductions des oeuvres de peintres et sculpteurs qui y sont présentées appartient aux musées, bibliothèques et institutions qui en ont la charge. Les commentaires constructifs sur le fond et la forme sont appréciés. Bonne lecture.
Le paraquasistain Le paraquasistain
Articles : 456
Depuis : 16/11/2017
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Hammershoi, le maître de la peinture danoise / Musée Jacquemart André, Paris

Hammershoi, le maître de la peinture danoise / Musée Jacquemart André, Paris

Affiche de l'exposition / Portrait de l'artiste / 3 jeunes femmes / Ida Ilsted / Carl Holsoe / La mère de l'artiste / Nu / Carl Holsoe / Le repos / Intérieur / Intérieur Strand gade 30 / Soleil dans le salon / Carl Holsoe / Intérieur avec rayon de soleil sur le sol Le Musée Jacquemart-André et Culturespaces organisent une exposition consacr
19040 / Rosie Davis, film irlandais de Paddy Breathnach (7/10)

19040 / Rosie Davis, film irlandais de Paddy Breathnach (7/10)

C’est à une dure expérience que nous convie le réalisateur, qui, sans distraction possible pour le spectateur, l’oblige à assister à une tranche de la vie ordinaire et misérable, dans l’espace restreint d’une voiture où s’entassent les 6 personnes d’une famille, la mère Rosie, son mari John Paul et leurs 4 enfants. Le récit est
Champs Elysées, dimanche 17 mars, 9 heures / les dégâts

Champs Elysées, dimanche 17 mars, 9 heures / les dégâts

Drugstore / Chez Clément / Nespresso / Kiosque Georges V / Oméga / Eric Bompard / Société Générale / Ladurée / Air Iran / Kiosque rue Pierre Charron / Cinéma Gaumont Elysées / Kiosque rue Marbeuf / BAL rue de Berri / Bistrot des Champs / Hugo Boss / Fouquet's
L'art colonial / Musée des années 30, Boulogne Billancourt

L'art colonial / Musée des années 30, Boulogne Billancourt

Affiche de l'Exposition de 1931 / Jeune fille Guéré / Paysage kabyle / Jeune homme Peuhl / Jeune fille de Konakry / L'arrivée du Bey / Rythme africain / Tête de Soudanais / Tête d'Annamite / Maitre et disciple / Pastorale au Hoggar L’exposition coloniale de 1931 Cette année-là, l’empire colonial français est à son apogée, et l’expo
19042 / We, the animals, film US de Jéremiah Zager (7/10)

19042 / We, the animals, film US de Jéremiah Zager (7/10)

Nous sommes aux US, au nord de l’Etat de New York, en lisère des bois qui longent la longue frontière avec le Canada. Là, à Utica, vit dans un mobile home, un foyer de marginaux. La famille se compose du père, Paps, un porto ricain rustaud et macho qui passe d’un petit boulot à un autre, de Ma, la mère italo américaine, ouvrière dans u
19044 / Sunset, film hongrois de Laszlo Nemes (7 à 8)

19044 / Sunset, film hongrois de Laszlo Nemes (7 à 8)

A l’automne de 2015, j’avais tellement été enthousiasmé par la précédente production du cinéaste hongrois, « Le fils de Saul », qui sortait sur nos écrans auréolé de sa Palme d’Or à Cannes, que j’en faisais illico le meilleur film de l’année. Cette plongée en immersion profonde qui nous montrait les 2 derniers jours de la vi
19041 / Convoi exceptionnel, film français de Bertrand Blier (4 /10)

19041 / Convoi exceptionnel, film français de Bertrand Blier (4 /10)

Foster, bourgeois replet en poil de chameau (Clavier) et Taupin, SDF cylindrique et pouilleux (Depardieu) poussant un caddy de supermarché vide, se rencontrent par hasard au milieu d’un embouteillage, dans Bruxelles, en début d’après-midi avant d’entamer, bien plus tard, une tournée absurde et circulaire dans la ville nocturne et déserte