En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Indy

Indy

Tags associés : l'aventure

Ses blogs

Les aventures d'Indy, gay à Paris - Indy sans Jones

Les aventures d'Indy, gay à Paris - Indy sans Jones

Les aventures d'Indy, gay à Paris. Accompagné de son meilleur ami Jun et de son colocataire Sébastien, ce jeune journaliste traverse avec ses proches le quotidien de milliers d'homosexuels. job, clubs, mecs, dates, Grindr, emmerdes et espoirs ... - Ce site signe le retour d'Indy, l'histoire aux déjà plus de 30 000 lecteurs, dans une version totalement renouvelée. > textes gays - roman série
Indy Indy
Articles : 33
Depuis : 16/06/2016
Categorie : LGBT

Articles à découvrir

#31 Imprévus à répétition

#31 Imprévus à répétition

Une semaine classique ? Mercredi en journée Il y a plusieurs semaines, j'avais été témoin d'un braquage d'épicerie du côté de Villiers, alors que je sortais d'une nuit torride et illégitime avec un mec rencontré à la salle de sport. J'étais resté tétanisé devant l'homme armé, qui en partant avait tiré dans les alcools et s'était en
#24 Dolan dans ta tête

#24 Dolan dans ta tête

David était nu contre moi, sous le drap blanc. La fenêtre entrouverte laissait passer un vent chaud de la fin d'été. Il dormait paisiblement dans mon lit après une nuit de câlins et de sexe. Tantôt bestial. Tantôt doux. Les vacances n'en étaient pas encore à la moitié et déjà elles étaient parfaites en tous points. Soleil à volonté.
#27 Reprendre son quotidien

#27 Reprendre son quotidien

Une semaine classique ? Lundi. Je ne peux pas dire que le cours normal de nos vies avait repris dès ce lundi, tant l'été cassait les codes. J'étais de retour au travail, au magazine gay. Nous nous serrions les coudes dans un contexte de crise douloureux et laissant régulièrement planer un poids. Lourd. Nos énergies et déterminations étaien
#29 Calm down

#29 Calm down

Une semaine classique ? Mardi, fin de journée Les responsables associatifs avaient été clairement refroidis quand ils avaient vu François, le mannequin du jour, prendre des poses ultra clichées pour illustrer mon papier sur les gays en banlieue. Si j'avais annoncé que Christine Boutin venait dîner, ça n'aurait pas été bien pire. Il m'avai
#26 Retour

#26 Retour

J'étais dans le hall de l'aéroport avec la dizaine d'autres loustics. Nous rentrions à Paris après ces quelques jours de repos. Malgré l'épisode de la crise de Sébastien, tout s'était bien déroulé. Il s'était calmé rapidement, notre amitié étant toujours plus forte qu'une histoire de cul. Le soleil apaise les mœurs. L'alcool aussi ;
#30 Choc sur le trottoir

#30 Choc sur le trottoir

Une semaine classique ? Mercredi Je me réveillais chez Gabriel, presque nu contre lui. Nous étions allé sur un rooftop boire quelques cocktails, par une chaude soirée d'été. Il était diablement sexy, mais j'avais du mal à ressentir une quelconque évolution de mes sentiments. Pourtant, sur le papier, il était parfait pour moi. J'avais ouve
#32 Priscilla

#32 Priscilla

Une semaine classique ? Jeudi J’avais organisé une soirée « Priscilla, folle du désert » à l’appart avec Sébastien. Jun avait hésité à venir. . Si c’est comme ‘‘Pédale dure’’, non-merci ! Je lui avais assuré qu’il ne pouvait pas passer à côté de ce film culte et je comprenais son hésitation car la soirée ‘‘Péda
#25 Excès de

#25 Excès de

Tu me fais chier ! Va bouffer ta merde ! S'écria Sébastien dans la villa, au summum de son excès de colère. Oui, excès de colère et non pas accès de colère. Car s'il a l'habitude d'être excessif, il l'était cette fois-ci plus que de raison, d'autant plus que de sa hargne était dirigée contre moi et que je trouvais cela parfaitement inju
#28 Clichés

#28 Clichés

Une semaine classique ? Mardi, en journée Dans la salle de bain, sous la douche, Sébastien se frottait les cheveux avec son shampoing autant qu’il pouvait. Il regrettait l’idée de s’être fait teindre la crinière en bleu et tentait de retourner à une couleur plus classique. La veille, nous étions sortis. Mes retrouvailles avec Gabriel,
#23 David

#23 David

Nos échanges dans le bar avec le bel inconnu nous avaient éclairés sur de nombreux aspects. Et il n'était plus si inconnu, après quelques verres, quelques regards, et un album de Donna Summer. Le patron du vieux café n'avait qu'une chaîne Hi-Fi et des disques dont les seuls non poussiéreux étaient sans doute les plus diffusés. L'inconnu s