Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Indy

Indy

Tags associés : l'aventure

Ses blogs

Instants Gay - Roman gay - Indy sans Jones

Instants Gay - Roman gay - Indy sans Jones

Les aventures d'Indy, gay à Paris. Accompagné de son meilleur ami Jun et de son colocataire Sébastien, ce jeune journaliste traverse avec ses proches le quotidien de milliers d'homosexuels. Job, clubs, mecs, dates, Grindr, emmerdes et espoirs ... - Ce site signe le retour d'Indy, l'histoire aux déjà plus de 40 000 lecteurs, dans une version totalement renouvelée. > textes gays - roman gay - série - instants gay
Indy Indy
Articles : 70
Depuis : 16/06/2016
Categorie : LGBT

Articles à découvrir

#67 Prep

#67 Prep

Une belle brochette au rendez-vous prep. Seb, Romain, moi. Seb s'était tapé Julien la veille. Sur let's talk about gender baby de Planningtorock ils s'étaient embrassés avec passion. Visiblement l'envie couvait depuis plusieurs semaines, et ils n'en étaient pas restés à des embrassades, aussi chaleureuses fussent-elles. La nuit avait semblé
#61 Doctor Love

#61 Doctor Love

Samedi soir Nous étions déjà fracassés en arrivant à la Doctor Love, au Club Haussmann. Les mêmes minets habituels, chatons parfaitement rasés et clonés dans leurs vêtements Balibaris, attendaient près des videurs. L'équipe d'organisation dévisagea Seb et lui claqua quelques bises bruyantes et insincères. Seuls quelques uns me calculè
#59 Le Lillois

#59 Le Lillois

La situation était tout à fait improbable. J'étais dans un vieux courant d'air au vestiaire du Happy Club, une boite de Lille, gay-friendly. Manteau en main, prêt à partir dormir après une journée éprouvante à combattre un état grippal tout en tentant d'assurer au mieux le reportage pour mon magazine, raison de ma présence dans le Nord.
#66 Souffrir la comparaison

#66 Souffrir la comparaison

Quelle est donc cette vie ? J'étais affalé dans mon sofa, regardant le plafond blanc et me laissant aller au spleen. Mes parents ont construit un couple solide, dans le calme de la campagne normande. Deux emplois stables, deux voitures, deux enfants. Un petit modèle d'une vie provinciale, sereine et qui leur est plaisante. Un peu genrée – pap
#63 Gayte

#63 Gayte

Indy a filé le parfait week-end avec David, influenceur Américain de passage à Paris, si ce n'est le face-à-face avec son ex au Rosa Bonheur. Le lundi grisâtre contrastait sévèrement avec le dimanche ensoleillé au Rosa, la soirée qui s'était prolongée dans la nuit et les câlins sous la couette avec David. Ce lundi-là me ramenait à la
#60 VendrediX

#60 VendrediX

Vendredi soir Je sortais de la ligne deux et marchais d'un pas décidé vers la Rotonde, traversant une partie de ce quartier Jaurès-Stalingrad et foulant de mes baskets quelques peintures au sol « réfugiés welcome » dans un mélange de français et d'anglais. Ces messages, inscrits à la bombe aérosol en quelques secondes à l'aide de pochoi
#64 Re-départ

#64 Re-départ

J'avais peu dormi de la nuit, et le sommeil ne m'avait pris que tardivement. Après le dîner avec David, mon cœur s'était serré et je ne pouvais m'ôter de l'esprit qu'il s'agissait de notre dernière soirée avant son départ. Sans doute reviendrait-il vers Paris et la France avant longtemps, mais nos petites histoires étaient plaisantes et c
#65 Éreinté

#65 Éreinté

"Ereinté", extrait Live du nouvel album de Gaël Faure Disponible en streaming et en téléchargement : https://GaelFaure.lnk.to/EreinteID Album 'Regain' disponible en précommande : https://GaelFaure.lnk.to/RegainID Réal : Jeremiah Chant / Guitare : Gael Faure Basse : Vincent Brulin Batterie : Emiliano Turi Clavier : Eleonore Du Bois Ingé Son :
#68 Djibril

#68 Djibril

J'avalais ma PreP machinalement, aidé par le rappel sur mon portable. J'attendais avec mon sandwich acheté dans une boulangerie du coin. Même pour un déjeuner à deux je comptais chaque euros en cette fin de mois. J'étais fatigué de galérer entre quelques piges et le poste au magazine où il fallait toujours donner davantage de soi-même san
#62 Rosa Bonheur

#62 Rosa Bonheur

Dimanche soir Quitte à être partis pour un week-end 100% gay, 100% fête, 100% mal de crâne, autant aller jusqu'au bout. Le petit soleil qui pointait était l'un des premiers rayons de la saison. Ces premiers rayons qui redonnent le moral et donnent envie de sortir. VendrediX vendredi Doctor Love samedi Rosa Bonheur dimanche Le retour du soleil