Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jean-Paul Cochard

Jean-Paul Cochard

Ses blogs

Nath & JP sont sur un vélo

Nath & JP sont sur un vélo

Chronique de la rando vélo en Bretagne du 1er 8 mai 2016
Jean-Paul Cochard Jean-Paul Cochard
Articles : 20
Depuis : 22/04/2016
Randovelobasque

Randovelobasque

Chronique de la rando vélo au pays basque du 8 au 12 mai 2107
Jean-Paul Cochard Jean-Paul Cochard
Articles : 12
Depuis : 19/04/2017

Articles à découvrir

Prologue

Prologue

Première étape de mise en jambes entre Anglet et Peyrehorade: 41 km sous un beau soleil. Suivi les berges de l'Adour (ach, l'Adour, touchours!) et franchi la Bidouze. Belles fermes barthaises, plantations de Kiwis. Traversé Hastingues, village fortifié créé par les Anglais. Nous attendons le train pour Pau.
Le meilleur pour la fin

Le meilleur pour la fin

Après une bonne nuit chez Donamaria, agrémentée par l'humour décalé du propriétaire, dit Blanche Neige, nous avons traversé le vignoble d'Irouléguy, avant d'attaquer le col d'Ispéguy. 8 km de montée à 6 / 7 %, sans dépasser le 140 au cardiofréquencemètre. Au sommet (672 m) nous attend une auberge ... espagnole. Le demi (sans faux col)
Arrivée de la 3ème étape

Arrivée de la 3ème étape

67 km à la moyenne faramineuse de 13 km/h mais avec des vélos chargés et 824 m de dénivelé positif. Magnifique parcours.

Arrivée de la 5ème étape

La plus physique: 77 km, 862 m de montée, 5H45 de vélo. A chaque sortie de port, on se tape une côte bien raide de 50 à 100 m, qui oblige souvent à mettre pied à terre. Ce soir on va se contenter d'un plat réchauffé Ibis...
Arrivée à Saint Jean Pied de Port

Arrivée à Saint Jean Pied de Port

Après 75 km et 1 132 m de dénivelé positif nous sommes parvenus à destination via le col d'Osquich qui n'est pas vraiment de la tarte sans gluten, ni de la quiche d'ailleurs. A St Jean beaucoup de touristes ça sent un peu la vieille espadrille...
Faire le lézard à Lézardrieux

Faire le lézard à Lézardrieux

Ce matin petit détour par le sillon de Talbert (31 km) puis halte gastronomique à l'auberge du Trieux. Heureusement il ne reste que 10 km cet après-midi. Très beau temps mais l'air est frais. Nathalie a pris une gamelle, à l'arrêt, sans gravité.
Ça monte gentiment

Ça monte gentiment

Après Nay le relief à été plus marqué, au total nous avons monté 700 m et parcouru 73 km. A un moment, on a failli se retrouver à Bruges... godverdomme ! Demain, même distance, avec deux fois plus de montées... Au total, très beaux paysages, temps idéal, pourvou que ça doure...
Journée de repos

Journée de repos

Comme dans les courses à étapes, aujourd'hui relâche, à Bréhat.