Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Gérard CAZALIS

Gérard CAZALIS

Ses blogs

Des humeurs et des jours

Anachroniques contemporaines
Gérard CAZALIS Gérard CAZALIS
Articles : 482
Depuis : 06/03/2016
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Le canif subreptice

Le canif subreptice

Ils étaient quatre : Bernard, Benoît, Bertrand, Basile, qu’on appelait les « 4B ». Ils avaient pris la méchante manie de ne pas se quitter à la fin des matchs. Ensemble, ils sortaient du stade, ensemble ils allaient au resto (toujours le même, car c’était le seul qui fermait tard le soir), ensemble, ils prenaient un long apéro au compt
Le gris-gris d'Iliona (nouvelle version)

Le gris-gris d'Iliona (nouvelle version)

Avril 2010. Je participe à un colloque en Bulgarie. Depuis une semaine Iliona est mon interprète, et ma guide aussi. La ville qu’elle me fait visiter porte un nom imprononçable pour les francophones. Koprivchtitza est l'un des piliers identitaires du pays. Il est difficile de décrire ce qui fait Koprivchtitza si belle et tellement aimée des
L'auto(im)mobile

L'auto(im)mobile

La C4 Citroën noire de 1938 est une bien jolie voiture. Fière. Solide. Capricieuse aussi. Elle ne supporte pas qu’on lui parle mal et, lorsque ça arrive, elle a tôt fait de rechigner à faire tout ce qu’on lui demande de faire. Elle devient alors voiture rétive et il lui prend parfois l’envie de se venger. Et elle le fait. Je le sais. Je
Le paradoxe du pardon

Le paradoxe du pardon

27 mai 2021. Dans son discours au Mémorial du génocide de Kigali, où reposent les restes de 250 000 des plus de 800 000 victimes de l’un des drames les plus meurtriers du XXe siècle, Emmanuel Macron, est venu « reconnaître [les] responsabilités » de la France dans le génocide de 1994 au Rwanda. La France « n’a pas été complice », m
La rivière qui avait perdu son chemin

La rivière qui avait perdu son chemin

Enfant, je sus très tôt qu’un fleuve lent coulait dans ma vie. Tout me parlait de lui, mais je ne le voyais pas. Il m’était inconnu et familier. Proche et lointain. Mystérieux surtout. Ce fleuve lent était la frontière de mes pays d’enfance. Sûr, que cela, on ne l’oublie pas. Il charrie depuis mollement de longues mémoires… Viens
L'envol

L'envol

Depuis une dizaine d'année, je fais, en rentrant du marché à pied, obstinément le même itinéraire et je me suis construit - puissance de l'habitude - quelques rendez-vous qui marquent mon trajet, comme autant de rituels nécessaires. Parmi ceux-ci, le plus énigmatique est le bref échange avec l'homme à la grande barbe blanche qui passe sa
Ruin Porn Body

Ruin Porn Body

Le créateur écrit : "J’imagine cette création comme une sorte de Road Movie mnésique, un périple sur les routes du temps où les bornes kilométriques viendraient convoquer quelques fragments de vie, errances, accidents de parcours, grands virages et anecdotes. Une traversée via l’effeuillage d’une poignée de journées sans chronologie
Etonnement(s)

Etonnement(s)

Ai-je eu raison de me scandaliser et de dénoncer la supposée « bêtise » des antivax ? J’aurais dû tout simplement m’en étonner. Car, en fouillant l’histoire, cette dispute que l’on dit contemporaine, est de fait très ancienne… Retour en arrière (1) : On a, semble-t-il, vite oublié un épisode récent, qui, dans sa dimension et s
L'avis des bêtes

L'avis des bêtes

Ce fut un grand moment d’incompréhension… Depuis très longtemps, je fais partie d’un cercle d’amis qui se disent sincères et fidèles. Nous nous voyons souvent et, dans nos discussions, à chaque fois que viennent des sujets sur lesquels nous savons que nos sensibilités se distinguent, nous avons le bon goût, les uns et les autres, de
Eloge de Pinocchio

Eloge de Pinocchio

« Les mensonges, mon garçon, se reconnaissent tout de suite, explique la Fée Bleue, car il n’y en a que de deux espèces : il y a les mensonges qui ont les jambes courtes, et les mensonges qui ont le nez long. Pinocchio : Mon nez ! Qu’est-ce qu’il a mon nez ? La Fée Bleue : Peut-être m’as-tu menti tout à l’heure, Pinocchio. Pinocchi