En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE

Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE

Je me nomme Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE. Je suis né le 20 Octobre à Diourbel, au centre du Sénégal. J'ai effectué mes études secondaires au Burkina Faso, au Prytanée Militaire de Kadiogo (2005—2012). Après une année à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis, j'ai rejoint, en Août 2013, l'Institut d'Études Politiques de Paris (Sciences Po) où ma formation est toujours en cours. Je suis auteur d'un recueil de nouvelles (Un Procès à Paris) et de cinq recueils de poésie (Les Mots du Cœur, Plume d'Afrique, Proses d'un Morpion d'Afrique, Vingt ans depuis la Terre avec L'Afrique Immortelle et Corbeille). L'Afrique est mon amour et dans ce blog, je parle d'elle sans passion. Je pose mon regard sur son actualité (politique, en particulier); analyse les discours dont elle est l'objet; revisite son Histoire et m'y fais le devoir de signaler tous les obstacles (institutionnels, culturels, psychologiques) à sa bonne marche. Il m'arrive également de traiter des sujets décontractés, légers, une satire de la vie quotidienne, quand le contexte le permet. Mes textes s'adressent à tous les lecteurs, aussi bien aux Africains et Africanistes qu'à ceux qui ne connaissent l'Afrique qu'à travers rumeurs et préjugés. Je prends position habituellement et me réjouis d'avance que vous partagiez la vôtre, même différente, dans les discussions. Pour m'écrire : assumer.afrique@gmail.com. Soyez à l'aise, vous êtes chez vous.

Ses blogs

ASSUMER L'AFRIQUE

ASSUMER L'AFRIQUE

Apprendre à exister
Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE Cheikh Ahmadou Bamba NDIAYE
Articles : 56
Depuis : 29/12/2013
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Les Sénégalais croient-ils en l'Éducation ?

Les Sénégalais croient-ils en l'Éducation ?

La question peut peut-être paraître insultante. Mais insulter mon Pays est, pour moi, le dernier crime à commettre. Si la poser s'impose à moi, c'est qu'il m'a été donné de noter plusieurs réalités troublantes dans les rapports qu'entretiennent mes Compatriotes avec l'Éducation, ici prise dans le sens d'instruction. Quiconque fera l'effor
La mendicité

La mendicité

Dans ce texte, je me prononce contre la stigmatisation des mendiants et défends qu'on ne se débarrasse pas de la mendicité en les pourchassant dans la rue. Il faut donner aux Hommes des moyens de subsistance, ou les laisser en paix chercher leur pitance auprès des autres. Évidemment, la première option est la plus souhaitable. J'espère qu'on
Fratrie Diaz, une tragédie nationale

Fratrie Diaz, une tragédie nationale

Cinq enfants, d'une même mère, d'un même père, morts et ensevelis les mêmes jours, dans un incendie supposé accidentel. Drame familial. Tragédie nationale. Ici des mots pour dire repos à leurs âmes. Quatre filles et un garçon vous étiez. Seynabou, Astou, Fama, Ndèye et Gorgui Kader vous vous nommiez. D'une même mère et d'un même pèr
Afrique essuie-pieds

Afrique essuie-pieds

Monsieur MACRON a affirmé que nous sommes confrontés à un « défi civilisationnel » ; après Monsieur SARKOZY qui disait qu’on « n’était pas assez entrés dans l’Histoire ». Aujourd’hui, Monsieur TRUMP qualifie nos Pays de « merde ». Dans cet article, à leur mépris, je réponds par le mépris. **** Ils voudraient nous faire croi
La Femme en caractères

La Femme en caractères

En ces temps où les discours féministes fleurissent, en ces temps où encore des injustices les femmes subissent, en ce moment où les enfants grandissent, je me suis ouvert à mes petites soeurs pour les encourager à devenir des Femmes de caractère. Elles sont celles qui se construisent; celles qui ont de l'ambition; celles qui se prennent en
Au-delà de Daaka, la vie humaine

Au-delà de Daaka, la vie humaine

S'en remettre au ndogal, à la volonté divine, à chaque fois que des Sénégalais meurent dans la plus grande facilité est, de notre part et de la part de toutes nos Autorités, une grave manifestation d'irresponsabilité et un abus de foi. Nous devons apprendre à nous rendre plus responsables de la vie humaine dans notre Pays, car si celle-ci
Matricule 2260 : Repose en paix

Matricule 2260 : Repose en paix

David Tenkodogo, notre bien-aimé David, Sache que j’aurais préféré recevoir ce texte de toi plutôt que de te l’écrire. Le destin m’oblige à en être l’auteur alors que les circonstances ne m’en rendent pas digne. L’esprit défait, sur une avenue que je déteste encore plus, je me dirigeais à un rendez-vous aujourd’hui lorsqu'a
Jeunesse au pilori, Debout

Jeunesse au pilori, Debout

Jeunesses « immatures », jeunesses instrumentalisées; jeunesses subalternes, jeunesses à la traîne, si les pratiques de vos aînés vous enjoignent de vous méfier de la politique, alors, l'heure a bien sonné pour vous d'apprendre à faire de la politique. Nullement vous êtes tenues de marcher dans leurs traces, sauf si vous-mêmes êtes dé
Profil de l'Homme d'Etat

Profil de l'Homme d'Etat

On se réfère souvent à l'Homme d'État, figure aux antipodes de la mal-gouvernance, antithèse du petit politicien carriériste. Mais qui est-il au fond ? Quelles sont les qualités qui le distinguent et comment le devenir ? C'est son profil que j'ai essayé de dresser dans ce texte. Nous nous accordons à dire que la mauvaise gouvernance est es
Jongama

Jongama

Ce texte s’adresse à ceux et celles qui pensent qu’être femme est une affaire de corps, d’odeurs, de vêtements et de manières ; à celles qui se martyrisent, nous tympanisant au passage, pour se faire appeler Jongama, belles femmes. L’ambition d’une femme ne doit-elle pas dépasser l’expression de sa seule féminité ? La beauté d'