Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
B. NEEL / Vayrheko

B. NEEL / Vayrheko

Blog d'écriture amateur, j'aime m'évader dans l'univers nébuleux de l'imaginaire et laisser l'encre que j'y puise révéler des histoires... Je vous laisse découvrir ce blog en espérant que vous apprécierez ses échos.

Ses blogs

Encre de Brume

Bienvenue sur Encre de Brume, l'écosystème littéraire de Vayrheko. Je vous laisse découvrir mon univers et ses différents échos...
B. NEEL / Vayrheko B. NEEL / Vayrheko
Articles : 133
Depuis : 23/12/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le cœur vide

Je ne serai jamais père Et je ne suis pas amer Mais c'est après quelques verres Que mon cœur noie ces deux vers L'avenir est-il mon calvaire Je n'ai pas trouvé l'autre pair S'est-il égaré en mer Pour éviter d'être une mère

La peur de l'avenir

La nuit me semble interminable Et les défis insurmontables Ce n’est pas le crayon qui dicte Dans mon cœur d’effrayantes vindictes Ce sont plutôt les oublis sombres Qui s’impriment dans toutes mes décombres La feuille se remplit de vains mots Tous aussi stérile qu’un écho La nonchalance de mes pensées Conjugue mes espoirs au passé Si

L'épreuve du rêve

Le réveil n'était pas facile Je voulais que le rêve perdure Qu'il me fasse oublier les murs Et tous ces moments difficiles Insurmontables et désastreux Le réveil me laissa amer Je voulais que le réel cesse Qu'il se brise sans cri de détresse Et s'étouffe jusqu'à disparaître Dans les abimes silencieux

L'espoir des mots

J'écris, l'âme en peine A qui saura lire Sans sourire Et sans haine J'écris, le cœur plein Pour ceux qui se cachent Des menaces De leurs liens A la liberté J'offre ma loyauté

Le grisement de l'amour

Avant toi Je ne me sentais pas moi-même Jamais je n’avais dit ‘je t’aime’ Avant toi Les jours me semblaient tous les mêmes Fades répétitions qui s’essaiment Avant toi La vie ne m’offrait que dilemme Entre enivrement et abstème Après toi Ah, que restera-t-il de moi

La vanité de l'amour

Dis-moi pourquoi j’ai mal Quand mes pensées se tournent vers toi Dis-moi pourquoi tu m’as fait mal En t’éloignant de moi J’ai beau y réfléchir Les réponses se détournent de moi J’ai beau tenter de m’abolir Je me rapproche de toi

Accoutumance à la lassitude

Ne sont-ce là que des journées de perdues À contempler un écran nu Où je reste assis, là et las Sans comprendre ce qu’il me renvoie En laissant les heures défiler Sans savoir comment m’en déconnecter J’ai beau me relier à ce monde Mes émotions n’en sont pas plus fécondes Mon esprit s’évade et s’égare J’ai les pensées qui

Emotion colorée

Lune ou Soleil Ses couleurs sont rayonnantes Nuit et jour, elle m'émerveille Cette nature verdoyante

Cœur erratique

Parfois Je me dis que tu ne voudras plus de moi Parfois Je me dis tant pis D’autre fois Je n’ai plus envie D’autre fois Je désire juste me retrouver tout près de toi

Présences intrusives

Pensif, l’autre jour Je vis trois corbeaux se poser Près des hautes lucarnes d’à côté De ma fenêtre, j’étais sourd A toutes ces sottes superstitions Mais je perdais concentration Quelques temps plus tard D’autres oiseaux noirs, au même nombre Se sont dresser sur leur perchoir Le doute sur moi jeta son ombre Je tremblais de peur Devan