En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

HERNAULT

HERNAULT

Ses blogs

Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française
HERNAULT HERNAULT
Articles : 186
Depuis : 10/10/2015
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Communiqué du Général d'armée Pierre de Villiers suivi de sa lettre à un engagé

Communiqué du Général d'armée Pierre de Villiers suivi de sa lettre à un engagé

" On peut demander beaucoup à unsoldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peutlui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, dementir, de se renier, de se parjurer " H.D.S-M Communiqué du général d'armée Pierre de Villiers J’assume les responsabilités de chef d’état-major des armées depuis trois ans et demi
Lyautey sur Gallieni

Lyautey sur Gallieni

"C'est la joie de vivre avec cet homme. Conquérant, explorateur, chef de guerre..., il est l'antipode du caporal - je dirai presque du militaire-, dans la conception officielle et routinière de ce mot en France. La forme, le rapport, les clichés, les hiérarchies même n'existent pas pour lui. Le résultat, c'est son but unique, et, comme consé
Marengo et la mort de Desaix

Marengo et la mort de Desaix

Aussi modéré que capable aussi modeste qu'instruit, mêlant la fermeté à la douceur, Desaix prouvait par sa conduite et ses discours qu'il n'aimait la gloire que pour elle-même, et j'affirme que tout sentiment de pouvoir et de domination politique lui était étranger. L'amitié de Bonaparte pour lui allait jusqu'à l'enthousiasme. On regardai
"Souvenirs d'un soldat" : Guderian

"Souvenirs d'un soldat" : Guderian

"Heinz Guderian est l'un des généraux (...) les plus célèbres, considéré par de nombreux spécialistes comme le père fondateur de l'arme blindée allemande et comme un virtuose de la guerre de mouvement. Figure emblématique des succès de la Wehrmacht des premières années de la Deuxième Guerre mondiale, son nom est indissociable du Blitz
Waterloo par Hugo

Waterloo par Hugo

Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,La pâle mort mêlait les sombres bataillons.D'un côté c'est l'Europe et de l'autre la France.Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l'espérance ;Tu désertais, victoire, et le sort était las.O Waterloo ! je pleure et je m'arrête, hélas !Car ce
Principes de Frédéric II

Principes de Frédéric II

"... J'entends, par le mot de "politique", qu'il faut toujours chercher à duper les autres... Ce principe posé, ne rougissez pas de faire des alliances en vue d'en tirer vous seul tout l'avantage. Ne faites pas la faute grossière de ne pas les abandonner quand vous croirez qu'il y va de votre intérêt, et surtout soutenez vivement cette maxime
La guerre de course selon monsieur de Vauban

La guerre de course selon monsieur de Vauban

Si nous étions maîtres de la mer, et que les forces de la terre y pussent correspondre, le Roi serait à même de choisir celle de ces vues qui conviendrait le mieux à ses affaires, selon les conjonctures qui s’offriraient; en conséquence de quoi Sa Majesté pourrait former tels desseins qu’il lui plairait; mais loin d’en être les maîtr
Mitterrand à l'IHEDN, le 11 octobre 1988

Mitterrand à l'IHEDN, le 11 octobre 1988

"Je poserai d'abord ces deux questions : que veut la France ? Autour de quels objectifs majeurs organise-t-elle son action ? Que veut la France ? Notre pays ne nourrit, vous le savez, aucune ambition territoriale. Elle n'a pas de raison de vivre autrement qu'en harmonie avec les autres. Mais des menaces peuvent exister. Chacun n'a pas les mêmes se
Pierre de Villiers : le CEMA et l'obsolescence du matériel français

Pierre de Villiers : le CEMA et l'obsolescence du matériel français

On est en juin 2015. Le Chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, se présente devant la Commission de la défense. Faisant face aux députés, représentants de la Nation, il fait état d'une anecdote vécue lors d'un de ses déplacements dans le nord Mali. Il raconte avoir embarqué dans un véhicule de l'avant blindé, autrement connu
Considérations sur Bismarck

Considérations sur Bismarck

L'astre de Bismarck remonte. Le 11 novembre 1918, n'avait-on pas cru que son oeuvre était détruite ? (...) Ce que Bismarck avait construit, l'unité allemande, est resté debout. Sur ce piédestal, se dresse le forgeron du fer et du feu. Le renouveau de sa gloire tient à cela. Il tient à autre chose encore. Bismarck n'a eu qu'un disciple. Mais