Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Stéphan Guérin

Stéphan Guérin

Ses blogs

Forty Seven - WinterLess ride

Forty Seven - WinterLess ride

Un tour de l'atlantique, en solitaire, sur un voilier de 7.70 mètres.
Stéphan Guérin Stéphan Guérin
Articles : 23
Depuis : 18/09/2015

Articles à découvrir

This is the End

This is the End

Et oui, les amis ça y est ! Dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 Mai, Forty Seven à retrouvé le ponton du CCI, dans l'arrière port de Concarneau, bouclant ce périple de 11 000 miles ( un peu plus de 20 000 kms ) au mêtre près, puisque que j'étais partis de là en Septembre 2015. Amarré à couple avec un petit frêre Django, j'ai hissé
She's alive !

She's alive !

Dimanche 1er Janvier 2017... Je suis dans l'avion direction la Guadeloupe et, franchement, mes pieds pédalent sous le siège devant moi pour faire avancer plus vite ce fichu Boeing 747 qui se traine! 8 mois que j'attends ça, 8 mois que je taffe en continue, Paris pour quelques pubs alimentaires puis Vancouver ou j'ai la chance de travailler sur R
Horta, on a Faial pas y arriver !

Horta, on a Faial pas y arriver !

Ouf, les amis, que ce fut dur ! 19 jours depuis la Guadeloupe pour rejoindre le port d'Horta, sur Faial, l'île principale des Açores. Un peu plus de 2400 miles, autant dire qu'on a pas fait la route directe. Par pudeur, je ne vais pas entrer dans les détails, mais Forty Seven et moi on en a plus que bavé, nous avons essuyé des orages (la foudr
Et voilà, c'est (pas) fini...

Et voilà, c'est (pas) fini...

Le canote est nettoyé, les voiles rangées, le sac posé sur le quai. Ça fiche un sacré coup au cœur. Les images défilent, huit mois depuis mon départ, dont six passé à bord, 5700 miles (plus de 10000 kilomètres) parcourut en solitaire, dont dix-huit jours pour traverser l'Atlantique. La France, Madère, les Canaries puis les Antilles. Un
Les Iles Vierges de sa gracieuse majestée

Les Iles Vierges de sa gracieuse majestée

Et oui les amis, God save the Queen, nous sommes chez les English, aux îles (pas si) vierges britanniques ! Distantes de 80 miles de Saint Martin, c'est une habitude maintenant, je part en soirée, la nuit sera belle, petite brise portante, houle pas trop forte par le travers, et un trafic qui sera plus visible qu'en journée (oui, grâce aux feux
Marie la Galante, Marie la douce

Marie la Galante, Marie la douce

Mon escale en Martinique n'ayant que trop duré, je filoche vers la Guadeloupe, d'autant que j'ai un rencard: pour la première fois de ce périple, j'embarque un passager, Sébastien, un ami photographe qui veut découvrir la voile et les Antilles. Je passe la Dominique dans la nuit. La navigation dans les canaux, bras de mer séparant chaque île
Les Saintes

Les Saintes

Comme vous le savez déjà si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, j'ai embarqué un passager, Sébastien, ami photographe de talent, pour une dizaines de jours de navigations dans les îles de Guadeloupe. Ça a été un grand bonheur pour moi de lui faire découvrir un peu de mon aventure. La richesse est dans le partage, c'est également l'ob
Une nouvelle aventure !

Une nouvelle aventure !

Un projet chasse l'autre, j'ai décidé de me lancer dans une aventure encore plus folle: participer à la Mini Transat 2021 ! Heu... Koi c'est ça ? Un petit fauteuil de plage ? Que neni ! La Mini Transat c'est traverser l'Atlantique, en solitaire, sur les plus petits voiliers de course au large du monde, le tout sans escale, ni assistance ou cont
Un express vers le Nord

Un express vers le Nord

Vendredi 10 Mars, je suis de retour à Pointe à Pitre pour préparer le canote et y'a du boulot ! Le gros morceau: les plexis. Ceux-ci se sont dilaté à la chaleur, il faudra les changer, mais pour le moment il me faut une réparation "de fortune" pour affronter la traversée retour de l'Atlantique. On plaisante pas. Comme je connais ma dextérit
On dirait le sud...

On dirait le sud...

8 Janvier 2017, l'Alizé est bien établi Nord Est, je lève l'ancre du mouillage de Folle anse à Marie Galante, direction le Sud, par le chemin des écoliers. Pour faire mentir ma réputation d'homme pressé, j'ai décidé de caboter d'île en île, en faisant un mouillage chaque soir jusqu'à atteindre les Grenadines. Première étape la Dominiq