Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
l'oeil de verre naïf et sarcastique

l'oeil de verre naïf et sarcastique

Oeil de verre, j'écoute et je lis. Voici quelques bribes de textes, et d'images, les miens ou d'autres que j'ai aimé, qui m'ont fait réfléchir, et qui m'accompagnent.

Ses blogs

Le blog de litterae-lupanaris.over-blog.com

Le blog de litterae-lupanaris.over-blog.com

un lieu de débauche littéraire. Artistique. Des coups de coeurs. Des coups d'oeil. Ce qui passe et qui laisse une trace.
l'oeil de verre naïf et sarcastique l'oeil de verre naïf et sarcastique
Articles : 24
Depuis : 07/10/2010

Articles à découvrir

Attention, fragile.

Attention, fragile.

Attention, fragile. Se lever le matin, rien que pour sentir le froid, la peau nue, la rosée. Mourir de fatigue, mais tenir encore, et encore, et encore. Pour vivre, encore un peu. Il y a de la tristesse dans son regard. Cruel, peut-être, d’avouer que je m’y sens bien. Dans son regard. Elle a les pieds abîmés par l’errance. Je me tiens à
Guy Bourdin

Guy Bourdin

Après une dispute assez virulente au sujet du plagiat en photographie (ahahaha), voici un temps pour faire la mise au point sur ceux qui "nourrissent" mon oeil . D'abord, Guy Bourdin. Voilà une petite sélection. Ce qui m'attire dans le travail de Guy Bourdin, c'est la primauté de la fiction dans la composition : il semble que la narration prime
Eaux Lourdes

Eaux Lourdes

(voici le texte de présentation d'une éventuelle future exposition, à partir de la série de photographies remaniée de cet article.) 409 Is water you ? 570 (When you see your reflection in water, do you recognize the water in you ? Another Water , Roni Horn Les eaux lourdes stagnent. Le vacillant les trouble. Terribles, leurs bouches turbulente
De la solitude

De la solitude

Il y a quelque chose d'extrêmement créatif dans le fait d'être seule. ça bouillonne dans ma tête. J'espère pouvoir bientôt accoucher d'une petite création photo/texte, même toute petite. La réalisation des photos de ce petit projet n'est pas exceptionnelle, parce qu'elle a été improvisée. Mais réaliser ce projet me permettra enfin de
De la vie sauvage

De la vie sauvage

"on saute, ffff, en volute, nuages de grains, ciel coton, ohé, de là on voit très bien le chalet, soir bordé d'or, on saute et à la verticale dans les champs à toute pompe" "hurlant sur la route verglacée, le monde désert, le milieu du monde, on dira ce qu'on voudra, mais quand même, ça a du bon, ce plateau suspendu." "je naquis d'un coup
Patrizio Di Renzo

Patrizio Di Renzo

La photographie de mode, c'est la possibilité de l'échappée belle. Quelque chose survient, d'inattendu : on croyait la chose bien rangée dans le carcan de la publicité et voici qu'on s'arrête sur l'image. Quelques images d'un photographe de mode découvert qui m'a paralysé le regard.
Bribes

Bribes

l’homme qui voulait du sang bleu. la vieille femme qui meurt dans du coton. (elle veut disparaître, elle aux longs cheveux blancs et à la peau translucide. ) - La mangeuse de coquelicot L’homme aveugle qui creusait des tunnels dans les salins avec de l’eau. le petit garçon qui ne voulait pas marcher à l’ombre de peur de disparaître. C
Paulina 1880 Pierre Jean Jouve

Paulina 1880 Pierre Jean Jouve

"Paulina croissait en violence et en esprit souterrain. A treize ans elle avait sa vie intérieure. Pour prier Dieu elle s'agenouiller ou même elle se couchait entièrement, à demi nuue, sur le pavement froid en hiver dans la chambre Nord. Le vent qui passait sur son jeune corps l'épouvantait et l'exaltait au plus haut point [...] Paulina courai
Duane Michals

Duane Michals

Un photographe/auteur présent dans mon corpus. Quelques citations. [Je m'excuse d'avance pour la piètre qualité des photos, qui empêche de lire les textes qui les accompagnent, et ces textes ne sont en aucun cas les textes suivants cités. J'espère seulement que ce maigre aperçu visuel et textuel vous donnera envie de fouiner un peu, notammen