Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Winona

Winona

Je suis une petite novice dans le monde de l'écriture. Je suis fan de roman fantastique, pour ne pas dire de la sage Twilight. Je me suis juste lancé dans la folie d'écrire à ma façon, une amour d'histoire aux aspects dangeureux.

Ses blogs

Winona

Fan de Twilight et autres romans fantastiques, plongez dans le monde de Winona. Découvrez comment sa vie à basculée le jour de ses 20 ans en découvrant la partie la plus sombre de son existence.
Winona Winona
Articles : 116
Depuis : 19/11/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Page 109

Perdue, abasourdie, je repris conscience à travers l'extase et l'odeur du sang me parvint aux narines et je réalisais soudainement qu'Ethan c'était planté les crocs dans l'avant-bras, au moment où, il m'avait rejoint dans l'orgasme. J'arquai les sourcils. Pourquoi avait-il fait cela ? Dans ce tournant, je réalisais également mes réels senti

Page 104

Il passa son doigt, sur mes crocs aiguisés, qui venait de pointer sous l'effet de l'excitation qu'il suscitait chez mon hôte. - De ça ! Il y avait un goût d'amertume dans le ton de sa voix. - Il y a un souci avec mes dents de vampires ? ricanais-je. - Tu te comportes comme une allumeuse ! Tu te fou des sentiments, tu papillonnes de l'un à l'au

Page 107

"C'est ce que tu désires vraiment ? car si tu m'arrêtes pas maintenant j'ai peur de ne plus pouvoir me contrôler plus longtemps…j'ai tellement envie de toi Winona" dit-il de sa voix mentale. Je lui répondis d'un simple sourire. "Qui a plus peur de ce qu'il doit arriver Ethan ?" lui répondis-je de la même manière. Il m'embrassa d'un contact

Page 111

Je me sentais rougir, repensant à ce qui avait suivi. Je relevai les yeux de ma tasse de café pour les poser sur Lexan et souris bêtement. Il me tendit la main, que je saisie avant de m'asseoir sur ses genoux. - J'espère que tu ne regrettes pas ce qu'il c'est passé entre nous. Je fis une grimace, faisant mine de réfléchir. - N'est-ce pas ce

Page 110

Je sentie une main chaude me caresser le visage et me lover contre elle pour en savourer le délicieux contact sur ma peau. - Je me suis permis de faire couler du café et le petit déj' est servie, me susurra-t-il à l'oreille avant de m'embrasser dans le cou. Je pris le temps de savourer cet instant avant d'ouvrir les paupières. La lumière du j

Page 106

Mais pourquoi ma vie était-elle aussi compliquée ? Je sortie de mes songes sous le regard inquisiteur d'Ethan. - A quoi pensais-tu ? - Ha ha ! j'ai retenu la leçon, c'est chiant de ne pas savoir, n'est-pas ? Il se contenta de répondre par un haussement d'épaule. - Qu'as-tu fait durant ces 20 dernières années ? - Je te l'ai dit, j'ai veillé

Page 108

Je sentie sa langue glisser à nouveau sur mon corps - sa bouche embrassait mes seins l'un après l'autre avec une extrême sensualité. Ses mains posaient sur mes épaules me maintinrent contre lui et avec célérité il pénétra en moi. Je ne pus m'empêcher d'échapper un cri de douleur en ressentant l'éclatante brûlure me transpercer le bas-

Page 105

Sa réponse fut nette, sans la moindre hésitation . A cet instant je me sentis frémir, (plutôt mon côté sombre à ses dires), à l'idée de lui appartenir corps et âme. - Comment peux-tu affirmer cela avec autant de conviction... tu me connais à peine. Il me relâcha enfin en plantant pour l'énième fois sur moi un regard profond. Vu la for

page 107

Je saisie son visage entre mes mains pour le forcer à me faire face. Il me lança un regard glacial. Ses pupilles se dilatèrent et je ressentie comme des picotements m'envahir la tête. Je compris aussitôt son intention et réunissais toutes mes forces pour lutter contre son emprise. Qu'avait-il vu d'aussi important, au point de vouloir m'hypnot

Page 112

Sur ses bonnes paroles, j'avais raccompagné Lex jusqu'à la porte d'entrée. Au moment où, il voulu me prendre dans ses bras j'eue un geste de recul, comme si je refusais qu'il me touche. Réalisant mon acte, j'en restai ahuri et le bouillonnement d'énergie que je ressentais m'alerta de l'humeur de mon hôte. - Je suis désolé Lexan. Il haussa