En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

La Liseuse

La Liseuse

Je me plais à croire que la littérature crée un monde autre... Utopiste. Du café dans les veines, musique dans les oreilles, saveurs pleines de chaleur du Sud, découvertes affriolantes, une vie comme Romain Gary, devant moi. Je crois.

Ses blogs

Le blog d'une modeuse littéraire

Le blog d'une modeuse littéraire

Lire. Passer des heures avec le temps. Partager des mots, les savourer lentement. Phrases qui, peut-être, vous inviteront à la curiosité. Shopping. Tendance à la dépense agréable.
La Liseuse La Liseuse
Articles : 11
Depuis : 22/09/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

A new day has come!

Oui! Oui! Oui! Parce que j'en ai marre de me morfondre devant mon café Maragogype (un pur bonheur soi-dit en passant, un café peu caféiné qui convient parfaitement aux chômeurs -quel vilain mot quand même- qui demandent un dynamisme sur le long terme et non un inbuvable tord-boyaux qui vous branche les neurones pendant 28 minutes puis délais
J'ai lu un livre qui m'a fait mal

J'ai lu un livre qui m'a fait mal

C'est rare. Marie Sissi Labrèche, dans Borderline , m'a blessée. Véritable challenge de mes lectures. C'est une amie qui me l'a ramené de la Belle Province. "Le coup de cœur de l'année, jeune auteur prolifique, écriture superbe". Sauf que les années Prozac, très peu pour moi! Borderline m'a rappelé mon rejet culturel québécois, les ann
Geai de Christian Bobin

Geai de Christian Bobin

Geai. J'ai. Bobin. Encore. Une passion, une envie, un détour obligatoire. Un livre vient s'ajouter à ma bibliothèque et prend place dans mes tiroirs intérieurs. J'en ressors des extraits, je me plonge dans cinq ou six pages et je savoure. Déjà, que l'on prenne la peine de m'offrir un Bobin, c'est mettre la barre très haut. C'est dire "Je t'a
Isabelle Bruges, de Christian Bobin

Isabelle Bruges, de Christian Bobin

« Tu dis n’importe quoi, c’est tellement agréable, d’ailleurs n’importe quoi, ce n’est jamais n’importe quoi : tu es là, tu passes d’une chambre à l’autre, tu parles toute seule, et voilà ce que tu entends quand tu parles toute seule, de la chambre rouge à la chambre jaune, dans le passage : hier j’étais heureuse. Aujourd
Do you speak magazine?

Do you speak magazine?

C'est parti. Les fêtes arrivent, les magazines vont bientôt doubler leurs ventes. Entre deux suggestions de bûche de Noël et trois versions d'une seule jupe (une jupe / trois habillements! Waow, je vais peut-être pouvoir me payer le bracelet du look 2 si je fais 180 heures de baby-sitting et que je mange des pâtes au Nouvel An!) se glissent i
Halloween, c'est nul, c'est commercial!

Halloween, c'est nul, c'est commercial!

Halloween, en Europe? J'aime pas. Je l'ai célébrée sous de plus beaux automnes, au Québec. Quand les feuilles rougissent et que les premiers froids s'installent, les enfants ont de nouveaux nez, de nouvelles oreilles, des bouches tordues, de mignons costumes d'éléphant ou de tigre. On sort les citrouilles, c'est dans quel sens déjà, le sour
La Consolante d'Anna Gavalda

La Consolante d'Anna Gavalda

C’est à se demander qui, de l’ami retrouvé, de la ferme immense sans confort (mais avec une cuisinière de luxe!), de la femme sans maquillage, de la belle-fille si attachante, de l’anorak des seventies, des enfants sans parents, du chien qui protège, des bouteilles d’alcool, de la mémoire effarouchée, qui est finalement la consolante
Saintes-Maries de la Mer (Camargue)

Saintes-Maries de la Mer (Camargue)

C'est d'abord un vestige, une bravoure. L'empreinte des sabots claqués au sol. Des cris d'enfants, maintenant, et des rugissements d'hommes, parfois. Les femmes sursautent, le souffle court, une main Devant les lèvres, des peurs retenues. Les ombrelles s'éparpillent, agitées. Nos pas s'impriment sous la chaleur. Le sable crisse au-delà de la m

Le souffle nouveau

Chose promise, chose due, chose en ligne! J'avais prévu ces changements depuis un petit moment et voilà, le moment est venu! Il ne restera qu'une petite surprise, rien de bien important, mais quand même, un dernier détail qui sera modifié la semaine prochaine (en réalité, je suis autant fixée que vous sur la date, c'est dire...) DONC! Le pr

Les fautes d'Aure Taugraf, bis!

Ayons de l’audace! Changeons, réformons, (dé)/(re)formons, la mutation est tendance! L’orthographe est morte, vive l’ortograf nouvelle! On pourrait y croire, évidemment. Qu’une bonne réforme rendra les résultats scolaires meilleurs ; des diplômes pré-emballés, moins de chômage chez nos jeunes, nous en sortirons la tête haute de ce