Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
un extrême satyre

Ses blogs

Les Extrêmes Satyres

Ceci est un lieu d'échange international sur l'art et la culture, mais également un lieu de diffusion d'oeuvres musicales majeures... N'hésitez pas et allez donc visiter Belgrade, écouter The Vulsor Project, Katzenjammer, les Protoziques, ou encore suivre
un extrême satyre un extrême satyre
Articles : 530
Depuis : 28/06/2006
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

magique et maléfique, tu transperces et tu piques

magique et maléfique, tu transperces et tu piques

Films vus entre le 17 et le 23 novembre Cinéclub de la fac – C’est L’Arnacœur qui m’a donné l’idée de commencer cette liste, à cause du personnage de Goran interprété par Jean-Marc Paris. Les résolutions de Screwball comedy paraissent des dénouements logiques. Ici, cela ne paraît pas le cas. On pense à Bringing up Baby notammen
et je chante en faisant la planche au milieu de la mer immense

et je chante en faisant la planche au milieu de la mer immense

Films vus entre le 1er et le 7 décembre FAF – J’ai voulu voir Fishing without nets à cause de Kapringen, le film de Tobias Lindholm. Le deux films racontait la capture et la demande de rançon d’un bateau européen dans l’Océan Indien par des pirates somalis. Le film danois racontait l’histoire du point de vue de l’équipage et de l
Heute zieh ich meine Runden Seh die Welt in Truemmern liegen

Heute zieh ich meine Runden Seh die Welt in Truemmern liegen

Films vus entre le 13 et le 19 octobre Cinéclub de la fac – Camille redouble est comme on avait dit. Ce fut le premier cinéclub de la fac de l’année. On l’a choisi d’une part parce que la distribution comprenait plein d’acteurs vus dans des films l’année précédente, d’autre part parce que personne n’est venu lors de la derniè
je fais la semaine des 35 cœurs sans compter les heurts supplémentaires

je fais la semaine des 35 cœurs sans compter les heurts supplémentaires

Films vus entre le 27 octobre et le 2 novembre Le Déserteur de Fort Alamo a fait plaisir. J’aime Glenn Ford dans ce type de composition. Le récit était assez cohérent pour que la petite histoire s’intègre bien dans la grande Histoire, dont elle se détache pourtant assez rapidement. Kinoteka – Le Crocodile de la mort a fait plaisir. Il
nos filles sont brunes et l'on parle un peu fort

nos filles sont brunes et l'on parle un peu fort

Films vus entre le 8 et le 14 décembre Cinéclub de la fac – Adieu Gary , pour montrer un peu d’Ardèche et aussi Jean-Pierre Bacri. Le film parle de misère sociale, mais avec un regard positif. Il n’y a pas d’intrigue, peu de noirceur, du soleil, de la lumière, de la lucidité. Il y a des sentiments, mais ils sont cachés. En ce moment,