Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Cepaduluxe

Cepaduluxe

technicienne de laboratoire, interessée par la science et la littérature, souffrant d'une maladie psychique stabilisée

Ses blogs

le (schizo)blog de Cépaduluxe

La schizophrénie, les schizophrènes, le handicap psychique, les traitements, la vie quotidienne... Ce site rassemble quelques informations concernant la schizophrénie (ou les schizophrénies, diraient certains)... Il s'agit d'un site personnel
Cepaduluxe Cepaduluxe
Articles : 208
Depuis : 19/03/2006
Categorie : Beauté, Santé & Remise en forme

Articles à découvrir

à la fin

A la fin il y a une lassitude l’envie de tout oublier de tout renier de tout recommencer à la fin, il y a un doute une curiosité infinie une envie légitime de tout comprendre une incompréhension globale, totale, énorme, presque définitive, face à un passé qui s’estompe, et qui, ainsi qu’un fantôme fugace, se laisse voir au moment mê

petites doses

Les médicaments servent à nous contenir, parce qu'il paraît qu'on a tendance à déborder, et quand on réussit à reconstruire l'armure qui nous empêchera de nous déliter, il servent encore à nous protéger. Nous protéger de quoi, on ne sait pas très bien. Des rechutes, de notre peur, de l'angoisse de notre médecin. Ils nous permettent d'
that's all

that's all

Les meilleures choses ont une fin … Depuis trois ans que j’écris, j’essaye d’apprivoiser certaines notions, un diagnostic probable, un vocabulaire spécialisé, des questions théoriques… je cherche à comprendre à me comprendre et à comprendre les autres depuis trois ans, je cherche à comprendre et je ne comprends pas mais ce n’est

effets secondaires des médicaments

J'ai essayé de nombreux neuroleptiques. Ils ont toujours calmé mes symptômes. Ils ont toujours eu des effets secondaires qui ont poussé mon médecin à arrêter. Quels sont ces effets secondaires tellement gênants qu'ils favorisent l'inobservance du traitement chez de nombreux patients et l'arrêt ou le changement décidé par les médecins ?

Le temps passe

Le temps passe... Les premiers articles de ce blog datent de 2005 à 2007… nous sommes aujourd'hui en 2012. J'ai encore beaucoup de choses à comprendre. Et je sais que je ne comprendrai pas tout. Il faut accepter le mystère de sa propre vie. Je souffre probablement de ce qu'on appelle parfois la schizophrénie résiduelle… quelques symptômes

au début

au debut, il y a un glissement un glissement du monde et des circonstances un glissement vers un monde qui n’existe pas une modification des habitudes et des conventions un élargissement de certaines perpectives intellectuelles une résonnance infini de certains sons, de certains mots un désordre une accélération un changement de cap comme un

consultation chez le médecin : quand on va mal ou quand on va bien ?

On prend un rendez vous et quand le jour arrive on s'y soumet, on va bien ou on va mal ce jour là et c'est parfois conjoncturel, comme une variation dans un rythme incontrôlable, parce qu'on ne contrôle pas son humeur, et ce sont les autres qui sans doute l'enfluencent le plus, au travers de leur violence et de leur intromission, de leurs sugges

schizophrénie et alcool

Les études médicales ont mis en évidence que la consommation outrancière d'alcool concernait 30% des patients schizophrènes. D'une manière générale, les personnes souffrant de troubles mentaux ont plus de risques d'avoir des problèmes d'alcoolisme, et les personnes atteintes de problèmes d'alcoolisme ont plus de chances de développer des

Ecrire

On écrit probablement pour deux raisons différentes : - pour s'approprier le discours commun, y ajouter son grain de sel, choisir son camp... - pour se défaire du discours commun, s'aventurer sur le terrain glissant d'une expression inspirée par l'expérience, une expérience individuelle qui viendra forcément contredire les statistiques On é

Médiateurs en santé mentale

Les médiateurs en santé mentale arrivent dans les services hospitaliers et les CMP. L'hebdomadaire MARIANNE leur consacre un article dans son édition du 21-01-12. Ces médiateurs sont d'anciens patients stabilisés, employés et rémunérés au salaire d'un infirmier débutant, et bénéficiant d'une formation universitaire de quelques semaines