Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Nanette

Ses blogs

Les Humeurs de Nanette, tranche de vie d'une famille métissée

Les Humeurs d'une mère de famille métissée
Nanette Nanette
Articles : 505
Depuis : 21/10/2009
Categorie : Famille & Enfants

Articles à découvrir

Ca déménage !

Ca déménage !

Et voilà, les Humeurs ferment leurs portent après 6 ans (dont une année de jachère) de bons et loyaux services. Le blog reste en ligne, ce serait dommage de le perdre dans les limbes des internets mondiaux. Il y aura toujours une maman qui aura besoin de tuyaux sur les couches lavables ou besoin de rigoler en pensant aux pets d'ange de ma fille
Hier soir

Hier soir

Mon papa à moi n'a pas eu de garçon et ma soeur à moi n'a jamais aimé le foot. Alors, c'est à moi qu'il a transmis cet amour, cette passion. Attention, je ne dis pas que seuls les mecs aiment le foot, mais dans la tête de mon père en 1982, ça se passait comme ça. Quatre ans j'avais, quand il m'a emmené à la Beaujoire qui restera à jamai
Appel à témoins

Appel à témoins

Je fais appel à vous. La situtation prend une ampleur sans précédent. J'ai besoin de votre aide. Nous sommes samedi et il est 23h45. Ma fille, enfin, c'est ce qu'on m'a dit à la maternité, est toujours REVEILLEE. Réveillée et alerte. Alerte et survoltée. Je ne sais pas quoi faire. Je regarde mon tendre époux qui ne semble pas disposé à a
Renaissance

Renaissance

Ainsi se termine ma deuxième semaine de boulot, presque trois ans jour pour jour après mon départ en congé mat'. Drôle de coïncidence. Deux semaines seulement et pourtant les changements sont bien là : * Je suis contente (mais fatiguée) quand je me lève le matin, bien à l'avance pour me préparer. * J'apprécie (pour l'instant) tous les j
Parce que vous le valez bien

Parce que vous le valez bien

Je devrais commencer par présenter des excuses pour ma si longue absence. Mais, vous l'avez surement compris, elle était nécessaire et presque vitale. Et elle va continuer parce qu'aujourd'hui, je ne peux plus m'épancher sur ces pages. Après la reprise d'une activité professionnelle, un raz de marée est passé sur ma vie. Sans entrer dans le
Jamais sans mon sac

Jamais sans mon sac

Avant, j'aimais, j'adorais les sacs (petits, moyens, grands). Après, j'ai eu un prêt immo, un enfant de plus et la taxe foncière. Alors j'ai réduit, puis arrêté. Mais cette addiction m'a presque coûté une rupture ("ne me dis pas que tu portes REELLEMENT ces 86 sacs toute l'année ??? Tu vas m'en vendre une dizaine, sinon je me casse !"). On
La rentrée des classes.

La rentrée des classes.

Je me suis levée tôt, très tôt, pour préparer ma petite fille que je n'allais pas voir pendant trois jours. J'ai donc eu tout le temps, et la tranquillité pour me préparer moi. J'ai mis ma robe grise, celle qui cache un peu mes poignées d'amour. Mes collants, mes bottes (non Léonie, je n'ai pas mis de gants ♥) J'ai marché jusqu'à la ga
Mais ça, c'était avant ?

Mais ça, c'était avant ?

Au commencement, Les Humeurs étaient telles que vous les voyez là, maintenant. Certaines s'en souviennent peut-être. En attendant que j'ai le temps et le talent pour rendre le blog à nouveau présentable, il restera comme ça. Comme au tout début, quand c'était juste mon journal. J'ai essayé il y a plusieurs mois d'avoir un autre blog pour r
Ce qui ressort de votre CV...

Ce qui ressort de votre CV...

Premier entretien. C'est pour bosser dans une mutuelle. J'ai cliqué un matin, alors que je sais que je ne suis pas faite pour être au téléphone toute la sainte journée. Il y a un "parcours de recrutement" me dit la dame au téléphone : tests, entretien. Chouette, ça va me replonger dans le bain. Le matin, sur un ordinateur je réponds à des
Quand j'étais petite...

Quand j'étais petite...

D'après une idée de Sabine... Je croyais aux monstres légendaires de la Guadeloupe... Je croyais sincèrement que le voisin de ma grand-mère pouvait se transformer en chien, que Bèt a man Ibè (littéralement : la bête de Madame Hubert) allait sortir à la nuit tombée, avec ses pattes munies de sabots, en faisant trainer ses chaînes. Je cro