En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

meaculpa

meaculpa

confrérie participative de critique de bande dessinée

Ses blogs

mea culpa

mea culpa

congrégation participative de critique de bande dessinée
meaculpa meaculpa
Articles : 24
Depuis : 27/09/2011

Articles à découvrir

Extension du domaine de Trondheim

Extension du domaine de Trondheim

Le site Wartmag — qu’on pourrait accuser de racolage actif tant ses sujets sont putassiers comme le sont les ineptes couvertures de la revue Casmate qu’il promeut (mate la case, rince-toi l’œil, petit bédéphile lambda) — le site Wartmag, donc, se vautre dans la glaire et le foutre en annonçant la sortie prochaine sur Arte Radio d’un
Angousperme 2016

Angousperme 2016

De l’Houmeau jusqu’à la préfecture, des méandres de la Charente jusqu’aux confluences de la Touvre, du bassin aquitain jusqu’aux confins du Poitou, il règne sur le pays angoumois une persistante odeur de sperme. Depuis l’annonce de la sélection officielle du grand prix 2016 du festival d’Angoulême, se déverse en une marée blanch
Parc Spirou, l'attraction vers le bas

Parc Spirou, l'attraction vers le bas

Il y a mille façons de détourner la masse des grandes Questions de l'existence, et ceux qui ont des choses à vendre en sont d’autant plus motivés. L’acte d’achat — on ne parle pas autrement d’un meurtre ou d’un coït — doit absolument se passer de tout embryon de réflexion et n’être guidé que par le GPS de l’émotion, la za
Delcourt Soleil : la mariée n'est pas vierge !

Delcourt Soleil : la mariée n'est pas vierge !

De tous les sacrements que notre bon seigneur nous fait la grâce de bénir, le mariage est, sans conteste, le plus sacré. La tradition veut que la mariée se réserve jusqu’au soir de ses noces, offrant à son époux le plus précieux des anneaux, une bague de chair liant sa fraîche promesse par le sang du serment. Las ! Les belles valeurs d
Le bleu est la couleur d'Adèle la chaude à vie

Le bleu est la couleur d'Adèle la chaude à vie

La vie d’Adèle Jésus est amour. Dieu est pardon. Et le jugement dernier saura mesurer les âmes. Celle d’Abdellatif Kechiche pèsera sans doute le poids de la grossièreté mal équarrie d’une carcasse de porc pendue à un crochet de boucher. L’adaptateur Kechiche, vague translateur d’une œuvre de bande dessinée, se voit décerner une
Richard Gaitet : maestro !

Richard Gaitet : maestro !

Une fois n'est pas coutume, nous consacrons notre rubrique au sacre d'un immense artiste, aux pieds duquel toute notre congrégation se prosterne depuis samedi soir, et qui, selon notre ordre, pourrait être sanctifié in petto pour son oeuvre magistrale et malheureusement incomprise. Samedi soir donc, lors de la cérémonie de remise des prix du f
Bilal, ou la tentative d'une possession

Bilal, ou la tentative d'une possession

Le musée du Louvre donne, à cette heure, une exhibition de la plus abjecte nature. D’incestueux palimpsestes forment une pornographie d’œuvres non consentantes, et pour ainsi dire, violées sous l’œil ébaubi du touriste nippon (dont on connaît les goûts abscons en matière de coït). L’auteur du crime a commis, à vingt-trois reprise
Sainte Fleur Pellerin… pimpim

Sainte Fleur Pellerin… pimpim

A notre vénérée Ministre sans qui les auteurs ne seraient rien (ce qui, pour la plupart, constituerait une réelle opportunité de carrière, puisqu'à ce jour, ils sont considérés comme des moins que rien). Madame sa sérénissime Ministre Fleur Pellerin A Meaculpa, nous avons pour devise — et cela est inscrit au fronton de notre congrégat
Cigish : le tout à l'égo des blogs bd

Cigish : le tout à l'égo des blogs bd

Il est un arbre toxique aux fruits puants, un arbre mimant le grand pommier du savoir divin et de la connaissance céleste, et qui n’en est que la blême ombre portée : Internet. C’est là que les auteurs qui n’ont pas encore gagné la confiance des éditeurs viennent fourbir leurs premières armes. C’est là que ceux qui l’ont entièrem
Adaptation : les chemins de la perdition

Adaptation : les chemins de la perdition

Mes bien chers frères. Notre congrégation accueille les bédéastes pénitents courbés sous le poids de leur mauvaise conscience. Ils trouvent dans le sacrement de réconciliation, que d’aucuns nomment confesse, une oreille attentive et un réconfort certain, sans avoir à ôter de leurs revenus faméliques quelque 60 euros que demanderait un