En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

LNG

LNG

professeur, poète, en résistance contre la confiscation de la pensée
Tags associés : mots libres : poesie, reflexions

Ses blogs

Le blog d'Hélène Genet

Le blog d'Hélène Genet

http://helenegenet.eklablog.com
LNG LNG
Articles : 31
Depuis : 28/08/2011

Articles à découvrir

Du PATIENT à l'USAGER - 29/09/11

Du PATIENT à l'USAGER - 29/09/11

Parfois on est malade, on est troublé, abîmé, indisposé. C'est bien moi, mais quelque chose m'arrive, que je ne reconnais pas, et mon corps tout à coup redevient sensible, me rappelant sa densité charnelle. J'éprouve un manque au bien être habituel, un défaut d'harmonie acquise. La MALADIE est une épreuve de dissociation imaginaire, une e
Pornographie

Pornographie

Sous la coupole fastueuse parmi les chérubins bleutés des hommes gravitent avides en costard politique sourient l’œil lourd à l’entour d’une femme suspendue désarticulée lustre géant et gras luisante comme un mannequin Au rez-de-chaussée dans des alcôves en fer forgé sous les marquises et les vitraux des matelas grenats des corps nu
"Ce que vivre veut dire" (I)

"Ce que vivre veut dire" (I)

A ccouchement & M ort Etat du corps sens dessus dessous, séisme de la chair, passage : il s’agit rien moins que de donner naissance à l’autre, désincarcération, vie nouvelle. Le désir à son comble, en même temps que l’angoisse, délivrance où l’on rencontre la mort. La mort n’est ni le terme ni le contraire de la vie, elle en est
Nageuse

Nageuse

Tout à coup elle surgit des carrelages luisants Gainée impériale de muscles et de licra Les jambes effilées comme des flûtes Visage immobile au regard dérobé Un port éternel de mante nautique Elle avance à pas inéluctable et droit Jusqu’au bord de l’immense bassin De bleu fabriqué limpide De l’eau fine des piscines Aussitôt appel
"La tyrannie du bien vieillir" de Michel Billé & Didier Martz

"La tyrannie du bien vieillir" de Michel Billé & Didier Martz

A lire, cet essai en forme de dialogue sorti à la fin de l'été : "La tyrannie du Bien Vieillir" par Michel Billé, sociologue, et Didier Martz, philosophe. Préface de François Dagognet, médecin et philosophe. Où il est question de ce que nous faisons de nos "vieux" et de notre rapport à l'âge, à la mort, donc à la vie aussi. Présentatio
Qui sont les Pervers ordinaires ? (Préface)

Qui sont les Pervers ordinaires ? (Préface)

Qui sont les « pervers ordinaires » ? L'expression est directement empruntée à J ean-Pierre Lebrun qui, dans un essai du même nom (1), analyse les mécanismes de structuration psychique à l'oeuvre dans nos sociétés post-modernes marquées par la dérégulation libérale et l'impératif de jouissance. Le pervers ordinaire est ainsi l'incarna
Amertumes

Amertumes

L'amertume, amère tumeur, de mes jours la sombre humeur qui s'épanouit en mélancolie serpenta dans les veines de l'enfant trop tôt vieilli la mère me tue la mère tu meurs l'une ou l'autre perdue L'amertume est souvenir âpre empreinte muqueuses labourées mandibules crispées en une grimace de dégoût où s'enfouit le cri interdit l'âme err
La part de l'homme - 16/11/15

La part de l'homme - 16/11/15

La barbarie n’est pas à l’extérieur de nous, monstre noir hors des frontières de l’humain, elle est parmi nous, lovée au coeur de notre civilisation qui n’a rien à proposer qu’une jouissance débridée et sans limites, elle est dans nos coeurs mêmes, constitutive de notre difficile humanité. La barbarie ne se combat pas par les arm
Khottba du 20/11/15

Khottba du 20/11/15

Parole précieuse de nos concitoyens qu’on laisse trop peu parler, surtout s'ils parlent juste... et tout le problème est là. Prêche du vendredi 20/11/2015 : Appel des imams du Rhône "Qui tue un être humain a tué toute l’humanité" (Coran) A lire sur http://helenegenet.eklablog.com/khottba-du-20-11-15-a119350678