Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Nico

Nico

Le rock, le rap, la musette, la raclette, la bière fraîche, la télé allumée, dormir, parler fort, les pizzas surgelés, le dérisoire, l'incompréhensible, le tout et le rien.

Ses blogs

Blog 'N' Roll

Blog 'N' Roll

Blog généraliste, de tout et de rien, dans la droite lignée de quelque chose.
Nico Nico
Articles : 23
Depuis : 24/05/2009
Categorie : Humour

Articles à découvrir

Canapé Surfer

Canapé Surfer

On ne cesse de le répéter, le samedi est un jour fabuleux, béni d'entre les dieux, tant les possibilités qui nous sont offertes sont nombreuses. La fin de la semaine, la perspective de grasse mat' le lendemain, toutes ces petites choses qui font que, généralement, le samedi est rempli de promesses de joie, d'aventure, d'élégance quoi. Juste
Cat Stevens en Renault Espace

Cat Stevens en Renault Espace

Quand on est gamin, on ne connaît pas encore bien la douleur du lundi, bien au contraire. Le lundi, on retrouve ses copains du collège qu'on a pas vus le week end parce qu'on mangeait chez mémé. On quitte enfin la maison familiale et le repas dominical pour enfin discuter de choses qui nous intéressent vraiment: la finale de rugby, le Roi Fede
La télé qui rend Flou

La télé qui rend Flou

A la base, la télé était une super invention. Grâce à elle, on pouvait voir le monde, partager les premiers pas sur la Lune, apprendre la géographie de la Chine sans jamais y avoir mis les pieds, et se sentir important lorsque Guy Lux nous pointait du doigt à travers l'écran. Puis, tout ça est devenu trop banal, et il a fallu trouver d'aut
Dansons dans les bouchons

Dansons dans les bouchons

Comme nous l'avons vu la semaine dernière, le principe de la chanson à hurler est d'extérioriser les fureurs dues au temps passé et perdu dans les bouchons sur le périph'. La semaine dernière, nous avions donc étudié comment Jean-Luc Lahaye parvenait à nous calmer en nous faisant hurler ses paroles d'amour de la femme. Cette semaine, les 4
Paris brûle-t-il?

Paris brûle-t-il?

Compliquée et toujours surprenante, la langue française, c'est un peu la Paris Hilton des langues du monde. Impossible de prévenir une éventuelle exception, souvent incompréhensible, mais tellement glamour que la langue française reste dans le Top 5 des langues préférées du monde (source: Langage Hebdo 2ème trimestre). Comme pour Paris Hi
Quand je serai grand...

Quand je serai grand...

Quand on est enfant, on apprend tous les jours. Quand on est enfant, donc, on n'a pas encore les yeux rougis, on n'a pas encore de poils dans les oreilles, les poumons plutôt propres et roses, on peut donc pleinement profiter de la vie qui nous entoure, et se trouver ce qu'on appelle des "modèles". Quand on grandit dans les années 80's, on se tr
Garden State: Golden Film

Garden State: Golden Film

Tous les ans, il sort au cinéma des centaines et des centaines de films. Des films bien, d'autres moins bien, des navets, des films français, chinois, australiens, etc. D'où la difficulté de tomber sur un bon film. Le côté "promo" d'un film entre alors en jeu: on braque souvent les projecteurs sur un film plutôt qu'un autre, ce qui a pour ma
Coquillages et Crustacés

Coquillages et Crustacés

Dans moins de dix jours, c'est enfin l'été. L'occasion d'enfin retrouver nos maillots de bain laissés en berne le 1er septembre, de rouvrir le tube de crème solaire qui doit être tout collé depuis l'été dernier. Qui dit "été," dit forcément "chanson de l'été", c'est une vieille tradition française mise en place il y a une quinzaine d'
Hurlons dans les bouchons n°1

Hurlons dans les bouchons n°1

Aujourd'hui mardi, c'est la reprise. Et c'est la reprise pour à peu près tout le monde. Et tout le monde a du prende sa voiture, en même temps. Ah hier encore, pas de voiture dans les rues! Les plus riches se promenaient à vélo, les plus pauvres à pieds! C'était le bonheur du jour férié en semaine. Aujourd'hui mardi, c'est le retour de la
Killed Bill

Killed Bill

On a beau nous vendre que le cinéma est l'accès a une éternité que nous, pauvres mortels, ne pouvons à peine effleurer, toujours est-il que cette éternité a un prix: celui de nos acteurs préférés. Être vivant quand un grand acteur que l'on aime meurt, c'est choquant. On les croit immortels, tant ils ont tutoyé les sommets. On s'en rend