En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Aline Tilleul

Aline Tilleul

Avatar poly-tic Cyberécrivaine Cyberécrivain Cyberwriter

Ses blogs

Aline Tilleul

Aline Tilleul

La Fille qui n'aimait pas ses seins
Aline Tilleul Aline Tilleul
Articles : 601
Depuis : 07/08/2009
Categorie : Célébrités

Articles à découvrir

Celui qui prêche

Celui qui prêche éperdu, gémissant, est un Zarathoustra Hurle-bouche du présent ! Nous au visage fripé comme un vieux drap, aux lèvres pendantes comme un lustre, nous, les bagnards de la léproserie urbaine, que l'or et la saleté ont recouvert d'ulcères, -- nous sommes plus purs que l'azur vénitien, lavé cent mille fois par les soleils et

La phrase du siècle

Les pervers narcissiques, on le sait, ne lâchent jamais leur proie, ou celle qu'ils croient telle. Après l'avoir traînée en justice pour la garde de leur enfant, une adorable petite fille, et lui avoir fait vivre un enfer qui l'a menée à une apparente fragilité, il l'invite à dîner et lui sort ... la phrase du siècle : "Je n'arreterai de

Qui suis-je ?

Vous avez envoyé à ma secrétaire un mail assurant que Aline Tilleul était l'un de mes pseudonymes et que j'étais l'auteur de l'ouvrage érotique signé de ce nom, « La fille qui n'aimait pas ses seins». Jean Paulhan a fort bien vécu toute sa vie en démentant mollement la flatteuse réputation avoir écrit « Histoire d'O » et ce n'est qu'

Seul ensemble

Seul (ce neutre), face au texte. Et seul ensemble.

Le premier sur Amazon

Sur Amazon ce matin ... le premier commentaire. "Suivre le parcours amoureux de cette femme qui finit par se consumer est intéressant. Elle passe par un certain nombre d'états émotionnels. Une sorte d’ambiguïté demeure comme si elle se cherchait elle-même essayant de comprendre ce qu'elle désire vraiment. Les mots sont crus mais point vulg

Femme

Du latin fémina : qui allaite. A pris le sens de femelle d'animal.

La douleur

Le partage de la douleur des femmes par la parole, ce n'est pas rien.