En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sébastien Junca

Sébastien Junca

Sébastien Junca est un ouvrier, autodidacte épris de philosophie. Après quelques livres écrits sur la religion, l'évolution et le monde ouvrier, il publie en 2014 aux éditions Demopolis AU COEUR DE LA CRISE - Carnets ouvriers, préfacé par Gérard Mordillat.

Ses blogs

Le blog de Sébastien Junca.

Le blog de Sébastien Junca.

Philosophie - Poésie - Essais
Sébastien Junca Sébastien Junca
Articles : 11
Depuis : 22/07/2010

Articles à découvrir

Qu'est-ce qu'une nation ?

Le dernier dérapage politique définissant la France comme un pays de race blanche et de religion chrétienne relance le débat sur l’identité nationale et la notion de race. La maladie d’Alzheimer dit assez bien, de par les ravages qu’elle provoque sur les personnes qui en sont atteintes, ce qu’est l’individu, la personnalité ; par qu

La science est une croyance comme les autres

Comme la croyance magique ou religieuse qui l’on précédée, la science, dans la continuité, a évolué selon les mêmes schémas darwiniens et empiriques. Autant dire que, comme ses aïeules, elle repose sur la base de postulats. L'Unité perdue Pour Georges Gusdorf, philosophe et épistémologue (1912-2000), « […] le primitif, est l’homm

Plaidoyer pour la vie.

Je viens de terminer la lecture du dernier livre de Matthieu Ricard Plaidoyer pour les animaux [1]. Un livre qui, loin de laisser indifférent, ébranle bien au contraire des certitudes qui s’étaient, à force de culture et d’habitudes de penser, déposées au fond de chacun d’entre nous comme autant de boue et de limon. A tel point fossilis

Les martyrs de la République.

9 janvier 2015 ; fin de matinée. Je suis dans ma voiture à l’écoute de la radio dans l’attente, comme des millions de Français sans doute, du dénouement de la cavale des deux assassins de Charlie Hebdo. Que faire pour manifester mon soutien, ma compassion ; pour faire face et faire front contre l’horreur, l’absurdité, le néant ? Hier

Eloge du renoncement

Ne rien posséder, c’est le secret ! Seulement l’air qu’on respire. Une fois sur deux, le laisser s’enfuir. Ne rien posséder que la seule vraie liberté de renoncer à toute forme de propriété. De celles qui nous enchaînent dans une suite sans fin de craintes, de tourments, de volonté de puissance et de domination sur les choses et le

L'heure de choisir

Nous vivons une époque où les rites, les mythes, les légendes et toutes les formes d’initiations sont tour à tour anéantis par les bienfaits de la science et de la société de surconsommation. Quels repères stables la jeunesse de nos sociétés modernes et « développées » peut-elle encore espérer ; en lesquels elle puisse encore croir

Grand corps malade

Le dernier attentat qui vient d’avoir lieu ce 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais montre à quel point il sera difficile de lutter contre ce qui n’est pas seulement du terrorisme d’origine fondamentaliste islamiste. L’origine du mal se situe ailleurs. Ce qui menace aujourd’hui le monde occidental, notre modèle de civilisation de

Le syndrome de Sivens

Avec les températures extrêmement clémentes, sinon printanières, dont nous gratifie cette fin d’année 2015, de nombreux animaux refont surface dans nos campagnes. Certains insectes reprennent leurs activités comme si l’hiver avait déjà renoncé. Des oiseaux même font à nouveau entendre leur trilles… mais pas seulement. Dans la nuit

La somme de tous les mondes possibles

« La méditation sur le hasard qui a fait rencontrer mon père et ma mère est plus salutaire encore que celle de la mort. » Simone Weil, La pesanteur et la grâce. Nous regardons nos existences individuelles comme nous considérons les objets les plus simples et l’univers dans son incommensurable complexité. Nous les voyons et les pensons com

Nature morte

7 H 30. Des détonations retentissent aux abords de la maison. Elles semblent d’autant plus proches que nous dormons la fenêtre ouverte. Douces sont les nuits dont cette fin d’été nous fait la faveur. Quand ce ne sont pas les incessantes rythmiques des rave party qui nous empêchent de dormir certains soirs d’été, ce sont les détonation