Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Petite Plume

Petite Plume

Douce plume, tantôt mélancolique, tantôt bucolique.

Ses blogs

La Petite Plume & La Sophrologie

La Petite Plume & La Sophrologie

leblogsophro.over-blog.com
Petite Plume Petite Plume
Articles : 27
Depuis : 16/05/2016
Categorie : Lifestyle
Petite Plume, douce brume.

Petite Plume, douce brume.

Petite Plume, tantôt mélancolique, tantôt bucolique.
Petite Plume Petite Plume
Articles : 369
Depuis : 08/02/2015

Articles à découvrir

Et de nos doux réveils.

Et de nos doux réveils.

Et de nos doux réveils il ne restait que le sommeil. Et mes rêves de gamine qui s’envolaient comme des pissenlits. J’aurais voulu te croire encore, j’aurais voulu encore de tes promesses. Mais plus rien, sauf tes silences assourdissants. J’aurais voulu t’aider, t’aimer, te faire vivre une autre vie. Mais je dois te laisser à la tienn
Se mettre à l'écoute de soi

Se mettre à l'écoute de soi

Aujourd’hui petit point sur « se mettre à l’écoute de soi » On a une réelle tendance à s’oublier, à se délaisser, pour les autres, la famille, les amis, l’entourage. On s’oublie physiquement, car on ne prend pas le temps pour soi mais aussi et surtout émotionnellement. Il existe un exercice en sophrologie qui s’appelle l’enfa
Accepter les moments difficiles

Accepter les moments difficiles

« Tu ne peux contrôler ce qu’il t’arrive mais tu peux contrôler ce que tu ressens » J’ai lu cette phrase, un peu différemment, mais je l’ai écrite comme cela, car c’est le point de départ de mon article. Et puis peut-être que si j’applique cette phrase dans mon quotidien, et vous aussi, alors peut-être que je serais heureuse, a
Liberté chérie

Liberté chérie

Liberté chérie, Je vais finir par croire que tu es un mythe, un idéal que l’on n’atteint jamais vraiment. Cette fameuse liberté que l’on met entre les mains de notre entourage, pour ne pas les heurter, pour les respecter, pour ne pas faire du mal, pour ne pas se faire du mal. A force de faire attention à tout et tout le monde on finit pa
Un peu, beaucoup, à la folie.

Un peu, beaucoup, à la folie.

Elles deviennent quoi toutes ces larmes que je pleure pour toi ? Des étoiles, venant bercer l’infini de la nuit Et ses marguerites que je viens détruire tel une météorite. Je t’aime Comment, Je ne tombe jamais sur un peu, Mais parfois, beaucoup Même si je sais la folie, Même si je tombe, passionnément J’aimerais un pas du tout. Mais au
En pesanteur.

En pesanteur.

Mon coeur était devenu plus pesant. Le manque prenait toute la place. Il faisait de mon corps son otage. Ton odeur, tes gestes, ta peau, chaque recoin de toi s’était gravé en moi. Ton sourire, nos conversations, tout de toi. Tout, avait engourdi mon être dans un manque inconsidéré. J’attendais, pour quelques minutes, quelques longues minu
Echec et Mat. La Reine au sol.

Echec et Mat. La Reine au sol.

Je voudrais t’oublier, Mais tu as fait de mon coeur ton prisonnier. Je voudrais ne plus t’aimer, Mais je suis pieds et mains liés, Je voudrais t’abandonner, Mais je suis là, encore à t’espérer. Je ne sais plus avancer sans toi, Mais je dois apprendre, Toi, mon Roi, tu préfères vivre sans moi, Que de tout quitter pour une vie à nous.
Être à l'écoute de sa faim

Être à l'écoute de sa faim

Ecouter sa faim Ceux et celles qui me connaissent un peu me diront : « c’est l’hôpital qui se fout de la charité » Pas faux. Mais faites ce que je dis non ce que je fais. Manger mieux mais moins pourquoi ? Parce que déjà il s’agit de se mettre à l’écoute de son appétit. Il ne s’agit plus de manger pour manger ou parce que c’est
Le mythe du bonheur

Le mythe du bonheur

Le mythe du bonheur. Le fameux bonheur, qu’on cherche tous, qu’on veut tous, qu’on espère tous et surtout, ce fameux bonheur que l’on n’obtient jamais vraiment. Pourquoi ?On nous aurait menti ? Impossible ….Moi, je crois que le bonheur il est là.Oui là. Stop. Arrête le temps.Vis juste le présent. Tu vois c’est cela le bonheur.Le
Ton encre, ton elle, et moi, sans ailes.

Ton encre, ton elle, et moi, sans ailes.

J’étais là, comme dans un conte, Je n’étais pas une princesse, Seulement une messagère sans ailes. J’étais là, comme dans un mauvais rêve, Je n’étais pas une reine, Seulement je réalisais, que finalement, ton ancre, c’était elle. Qu’elle était ton port d’attache. Avec audace, j'espère. Je t’y arrache, Je m’attache, Mai