En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Pauline Alphen

Pauline Alphen

Écrivain, ce blog est consacré aux lecteurs. Il est un espace d'échanges avec eux. J'y publie des articles sur le processus d'écriture ("Les Eveilleurs") et je réponds à tous les commentaires. Même si pas toujours immédiatement :-)

Ses blogs

Le blog de Pauline Alphen

Le blog de Pauline Alphen

pauline.alphen.over-blog.fr
Pauline Alphen Pauline Alphen
Articles : 82
Depuis : 31/01/2010

Articles à découvrir

Temps Blanc

En chemin, en route vers Venise, ses canaux, ses chats et sa mélancolie, je m'aperçois que si j'attends mon retour pour vous écrire nous serons déjà l'année prochaine. Et je ne voulais pas rester si longtemps (un mois oui mais un an?) loin de vous! Je vous souhaite une année 2015 comme vous le désirez ou comme vous en avez besoin (ce qui n'
Hiberner...

Hiberner...

Lectrices, Lecteurs de mon cœur... J'espère que vous allez bien en ce Temps Blanc plutôt aqueux. Il pleut, il pleut, les citernes sont pleines, les rivières débordent, les idées bouillonnent. Au Temps Blanc, j'hiberne, vous l'aurez remarqué, étant donnée mon absence éclatante sur ce blog Cela ne veut pas dire que je roupille dans ma caver
Le chemin du Nomadstère

Le chemin du Nomadstère

Lectrices, Lecteurs, je vous salue ! J’ai repris, aujourd’hui, le chemin des Eveilleurs. Comme une fiancée timide, j’ai tourné autour du pot, me préparant un café, ramassant les noisettes et les noix dans le jardin, répertoriant tout ce que ne ferais pas si je passais à l’acte —la paperasse, les comptes, le supermarché, la lessive,

L'ARBRE A L'ENVERS

Lectrices, Lecteurs, salut ! Aujourd'hui, j'ai ouvert une enveloppe, un peu distraite, en pensant à autre chose. Et un livre vert et rose (couleurs de l'école de samba Mangueira, êpa !) a glissé dans mes mains. Ma fille était là et elle a ouvert de grands yeux. Alors, je le lui ai donné et elle m'a demandé une dédicace. Elle dit toujours q
Avis aux 6ème du Collège Daniel Sorano de Pins Justaret ! !

Avis aux 6ème du Collège Daniel Sorano de Pins Justaret ! !

Lectrices, Lecteurs du Collège Daniel Sorano de Pins Justaret ! Ô mes 6ème préférées ! J'ai passé trois journées passionnantes avec vous ! C'était un plaisir de vous rencontrer, de discuter et de partager vos remarques et vos questions sur l'écriture, la lecture et le travail de l'écrivain. Il est assez rare que je rencontre des lecteurs
TEMPS ROUGE

TEMPS ROUGE

Lectrices, Lecteurs, je vous salue ! Une journée magnifique aujourd'hui. Une journée de Temps Vert en plein Temps Rouge. J'adore... Le soleil change tout. Comme j'ai rendu L'ODALISQUE et L'ELEPHANT vendredi, je me suis généreusement octroyé une journée de pause. J'ai filé un coup de main à une amie pour nourrir les chevaux et la paille scin
L'Odalisque et l'Eléphant

L'Odalisque et l'Eléphant

Chut… Approchez-vous… Je vais vous raconter l’histoire d’un livre… Un jour parmi les jours, une fille est allée au Sri Lanka pour son travail. Elle en a profité pour visiter un orphelinat d’éléphants : paf ! coup de foudre. Comme ce n’était pas loin, elle a fait un saut en Inde : tzin ! rencontre. La même année —c’était un

écrire

Ahhhhh ! Trois mois que je n'écris pas. Enfin, trois mois que je n'écris pas de fiction, que je n'invente rien. Et ça me MANQUE. J'ai les doigts qui fourmillent, les idées qui trépignent, les mots qui cognent, les rêves qui débordent. Je travaille, hein? Je travaille beaucoup, ça ça n'a pas changé. Je fais des choses nécessaires, utiles

Tome IV, Carnets de Sierra...

Lectrices, Lecteurs, amies, amis ! Une vraie lectrice m'a demandé si je publierais les Carnets de Sierra du Tome quatre des Eveilleurs, "Le passage". Alors, voilà, et après j'écris un vrai article, promis juré ! Prenez soin de vous ! P.A. ----------------------------- Enfermés dans leur tour, les Nomades ont oublié que l’essence même de l