Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jumellesloupes

jumellesloupes

Je suis étudiant en art dramatique à l'Université du Québec à Montréal. Ce blog me sert de lieu de diffusion d'écrits de toute sorte. Voilà. Ouaip.

Ses blogs

Jumelles loupes

néant littéraire, comptes-rendus, analyses, critiques.
jumellesloupes jumellesloupes
Articles : 39
Depuis : 02/10/2011
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

The Mirror's Truth

I took the large mirror, and put it on the wall so that it could hang without falling. Then I stood before it and stared at the mirrored truth. I stared at it for a long time. It seemed so unreal. The scenery around myself was all grey and black, dust and shades, death and decay. And the mirror showed no wonderland, no lie, nothing. It just gave me

Le théâtre en tant que représentation de la figure humaine

Texte écrit dans le cadre d'un examen sur table du cours «Formes et fonctions du spectacle vivant 2: du 19e siècle à nos jours». Comme je n'ai plus accès à la question dont ce texte constitue la réponse, je l'ai réécrite de façon approximative, avec le plus de fiabilité possible. Question: «Peut-on dire qu'avec l'usage de la marionnett

Les miroirs de l'âme

Les miroirs de l'âme. Réflexion sur la poésie Basée sur la suite poétique «Somnus» (Silence. La scène est noire. Une faible musique minimaliste se met à jouer alors qu'une lumière en contre-jour de couleur sombre et froide, possiblement un mauve ou un indigo, emplit l'aire de jeu. La musique change indistinctement de tonalité. Une fumée

Tentative de définition: le poème

Le poème est un pou. Non pas un tout, mais bien un pou car, s'il est vrai qu'un bon poème est un tout, chacun de ces textes n'est qu'une petite chose, parfois mobile par la fluidité visuelle et langagière, mais parfois bien accrochée, qui accaparera la tête du lecteur pour lui arracher une réflexion analytique, tic-tac tic-tac le temps file.

La fin du songe

Le blues rouge coule dans mes veines. Dans mon cerveau y'a juste un vieux polaroid avec la face de Joseph Merrick. Y'a de la laine minérale dans mes poumons. Air ball all day long, baby. J'ai la tourette dans 'bouche pis le silence d'in yeux. Les étoiles meurent, mon gars, pis 'a se reforment jamais.

Comme un goût de démesure

Je veux que l'on me serve de l'absinthe et halluciner. J'ai envie de vivre de démesure, vivre de débauche, de romantisme, d'érotisme et de sensualité. J'ai envie de boire, trop boire et être ivre, pour ensuite abandonner la compagnie et marcher dans les rues assombries avec une fille dont je viendrais tout juste de faire la connaissance. J'ai

Bessemenov

Mes idées folles sont mortes, car vous les avez brûlées, et me voici maintenant abandonné dans le nocturne néant de vos perditions idéologiques...

Motivational speech: Randonnée dans les Alpes

(Voix dure.) Okay. Non, vous ne dormirez pas dans des hôtels... En fait oui. Deux fois. Mais hey! C'est pas un club-med que vous faites! Euh, peut-être que c'en est un, au fond.... Non! Vous allez vivre à la dure, vous faites pas un club-med, vous faites du sport! Pis le sport, ça implique que vous alliez au delà du simple confort! (Voix de ve

Somnus

«D'ailleurs C'est toujours les autres Qui meurent.» -Marcel Duchamp (1887 - 1968) «Le début de l'absence est comme la fin de la vie.» -Félix Lope De Vega I Spasme. (Soupir.) Bleu, blanc et noir est le firmament De tes nuits, ton sommeil flamboyant. Je te vois, mais pas toi, Tu es perdue dans tes yeux; Une ballade, une chanson, Jouée pour toi

Pensées fugitives

Écrire pour s'améliorer et finir par être capable d'écrire quelque chose de convenable. Aimer c'est s'épanouir pour montrer à la personne aimée qu'elle n'est pas seule. En ce moment le café prend sa tasse que l'électricité a branché au mur du fil. Un jour, nous serons tous vieux, mais à ce moment, personne ne le verra.