En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Histoire de Pantin

Histoire de Pantin

Textes : André Caroff. Recherches : André Caroff et Hélène Richard. Contact : hr4545 (chez) gmail.com

Ses blogs

Histoire de Pantin

Histoire de Pantin

histoire-de-pantin.over-blog.com
Histoire de Pantin Histoire de Pantin
Articles : 9
Depuis : 12/03/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

La FOLIE de Pantin

La FOLIE de Pantin

Résumé : Construite sous le Directoire par l’architecte Perrard de Montreuil pour le financier Louis Pierlot, puis transformée en maison de rapport au cours du XIX° siècle, la folie de Pantin devrait faire l’objet d’une restauration dans le cadre de la future base de loisirs. Sous l'Ancien régime, s'étendait au pied des hauteurs de Rom
Le comte de SANOIS, dernier seigneur de Pantin

Le comte de SANOIS, dernier seigneur de Pantin

Lorsque le comte de Sanois acquiert la Seigneurie de Pantin en 1781, il est déjà âgé de 58 ans. Il a donc un long passé derrière lui. Pourtant, il lui restera à vivre les évènements les plus dramatiques, à la fois d'ordre privé et du fait de la Révolution qui va mettre en cause sa position, ses convictions et sa sécurité. Qui est le c
Hélène BRION, l'insoumise

Hélène BRION, l'insoumise

Hélène Brion n'est pas connue du grand public. Pionnière du féminisme pendant la première moitié du 20ème siècle, elle n'atteint pas la notoriété d'une Flora Tristan ou d'une Louise Michel aux destinées plus romanesques. Comme on connaît peu de choses sur sa vie privée, il n'existe sur elle aucune biographie complète. Peu connue, elle
Maurice FOULON, le laborieux

Maurice FOULON, le laborieux

Même s'il a effectué une partie de sa carrière à Aubervilliers, Maurice Foulon reste un enfant de Pantin où il a passé sa jeunesse, a été instituteur, s'est marié. Il mérite la reconnaissance des Pantinois à un double titre. Il est un des rares à avoir réalisé des recherches d'archives pour faire connaître l'histoire de notre ville a
La vicomtesse de POLIGNAC

La vicomtesse de POLIGNAC

Une grande Dame à Pantin Bien qu'elle ait résidé dans notre ville plus d'un quart de siècle, les historiens de Pantin se sont peu intéressés à elle. On peut le comprendre car la vicomtesse n'a laissé aucune oeuvre artistique ou littéraire, elle n'a pas écrit ses mémoires, sa correspondance n'a pas été publiée, elle n'a joué aucun rô
LE SQUARE STALINGRAD

LE SQUARE STALINGRAD

Le square de Stalingrad se situe au centre du vieux village de Pantin, sur la partie nord de l'ancien fief de Maulny qui appartenait au duc d'Orléans. Sur cet emplacement existait au XVIII° siècle et pendant une partie du siècle suivant, une zone résidentielle comprenant quatre grandes propriétés s'étendant de la grande rue (rue de Paris pu
BEAUMARCHAIS et la GUIMARD à Pantin

BEAUMARCHAIS et la GUIMARD à Pantin

ou L'énigme du 104 avenue Jean-Lolive. La monographie de Pantin, publiée en 1901 sous les auspices du Conseil général de la Seine contient des précisions intéressantes dans son introduction historique sur des hôtes célèbres possédant des maisons dans la commune. C'est ainsi qu'on peut lire les informations suivantes concernant Beaumarchai
MÉHUL, horticulteur à Pantin

MÉHUL, horticulteur à Pantin

Ce n'est que tardivement qu'Étienne Nicolas Méhul a pu réaliser son rêve de cultiver des fleurs. Son collègue et ami Chérubini situe en 1810 son installation à Pantin : « Il acheta en 1810 une maison de campagne à Pantin où il alla souvent se délasser de ses travaux et soigner les oeillets, les oreilles d'ours et surtout les renoncules,
FONVIELLE et la bataille de Pantin

FONVIELLE et la bataille de Pantin

Le Chevalier de FONVIELLE propriétaire de la Folie de Pantin Le chevalier de Fonvielle a occupé la Folie de Pantin de 1811 à 1816. Il y résidait lors de la campagne de France qui s'est achevée par la bataille de Pantin du 30 mars 1814 avant l'entrée dans Paris des troupes coalisées contre Napoléon. Il a décrit les évènements auxquels il