Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Anne-Laure

Anne-Laure

La vie a un sens. Ce n' est pas ecrit dans la bible mais dans les yeux des gens.

Ses blogs

amours

poésie, humour, citation, tout en musique . C'est un blog sur la vie et l'amour les hommes et les femmes qui est en pêriode d'évolution constante . En musique et en poésie . J'ecris en ce moment sur les hommes et sur l'humour mais aussi sur l'amour et son sens profond avec de la musique pour illustrer . C'est assez ludique . Comme un journal intime que je partage au grand public . Car entre le debut de mes poemes et aujourdhui j'ai grandi et évolué avec mon temps et même si j'ai traversé des périodes noires et tristes la musique permet d'être plus poétique et aujourd'hui j'ai envie d'être plus humoristique avec Dans mon jardin D'eden ou plus sincère avec Apologie de l'Homme
Anne-Laure Anne-Laure
Articles : 38
Depuis : 22/08/2007
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

La mort de Juliette

La mort de Juliette

La Mort De Juliette. Dans mon humidité chaste J’ai rendu mon âme à un seigneur au grand cœur qui a baissé les armes Mon désir excite les ferveurs Dans ma nudité, je suis sincère face à l’univers : J’ai découvert mon corps pour contempler un trésor Le corps d’autrui dans le partage du fruit et la sincérité de la foi Dans ma scie
Le collier de perles

Le collier de perles

Le collier de perles Que vais-je faire de ce collier de perles que m’a offert Robert ? Je ne sais que faire ? M’en défaire ou le passer à mon frère qui ne rêve que d’une chose : faire plaisir à Rose, la fille qui loin de lui faire voir la vie en rose lui fait vivre un enfer en le menant à la baguette et en piquant sans arrêt dans l’a
Le  Marin

Le Marin

Le Marin Ce beau Matelot que j’attendrai sur le quai quelques mois après. Il va défiler bien seyant le 14 juillet après avoir bien pêché Des crevettes, des carpes ou des morues sans jamais s’essouffler Il portera le pompon du gagnant qui a fait honneur à l’appel de la mer Il aura décliné la sirène trop précieuse et la baleine proté
Le cœur de la maitresse

Le cœur de la maitresse

Le cœur de la maîtresse Je sors le soir, J’ai peur du noir. Je suis la nuit, Je crains l’ennuie. Je m’offre à toi, Je n’ai plus la foi. Je me divertis dans ton lit, Je me livre à l’oubli. Je donne mes fesses Je trahis mes caresses. Je ruine ma richesse, Je me remplis de tristesse. Je m’éloigne du Bien, Je m’invite au Malin. Je vo
Schaltinienne : Mes mots morts et maudits

Schaltinienne : Mes mots morts et maudits

Schaltinienne Mes mots morts et maudits Je possède des mots, ils dansent sur ma page. Vois comme ils sont jolis, ne te fais pas avoir ! Ce sont des morts vivants. Ils vont bien décevoir Amour se meurt, ne laisse aucun doux héritage L’heureux poète écrit pour un très bel amour ; La poétesse rend à l’ami un hommage ; Et moi, je me morfon
Apologie  de l'Homme

Apologie de l'Homme

« Un homme c’est comme une plaie ça se soigne, ça s’entretient, ça se fait consulter et surtout ça s’oublie pas car si on n’oublie pas les blessures on prend soin des jolies chaussures. » « Un homme c’est doux affectueux et gentil mais attention c’est comme la météo on croit qu’il va faire beau et paf un orage et c’est la p
Dans mon jardin d'eden

Dans mon jardin d'eden

Dans Mon jardin d’Eden En attendant que les rosiers poussent, je vais mouiller mon jardinier. En mettant assez d’engrais dans mon rosier, je vais l’étouffer à faire des efforts pour sortir son haricot magique. S’il n’y croit pas, je sortirais mon râteau pour le dresser mais avant pour bien le traiter je vais enlever les vers et les mau
L'âme de l'animal

L'âme de l'animal

Si j’étais un homme, je me plierais à ce cœur de pierre, si fier, qui ne sait se taire. Pas l'ombre d’une erreur ne daignerait trahir mes vaisseaux qui glorifient mon égo. Un cœur qui butine de fleur en fleur à la recherche d’un bonheur éphémère. Un organe sans âme qui dicte seulement le chemin du Malin qui lève le rideau Pour appl
Si seulement

Si seulement

Si seulement… J’attends, je ne sais ce que j’attends, est-ce que j’attends que le vent m’emporte ? Est-ce que j’attends la venue d’un autre passant pour lui claquer la porte ? Est-ce que j’attends qu’on m’apprenne la politesse pour adresser une caresse ? Est-ce que j’attends qu’on me prenne la main pour partager un verre de
L'espoir d'un soir

L'espoir d'un soir

Le soir et la nuit se réveillent doucement, après une journée de tourments qui n'a pas fait semblant pour ainsi assombrir le ciel de nuages qui n'ont pas fait rire celui qui craint sans cesse le pire, dans son empire. Le ciel, le seul à régner sur son royaume, doute sans cesse de cette belle promesse qui le lie à cette espèce le délaissant