En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

MCB

MCB

Bienvenue sur mon blog de poésie!

Ses blogs

MCB POESIE

MCB POESIE

Halte Poétique
MCB MCB
Articles : 37
Depuis : 05/12/2014
MCB

MCB

Halte poétique
MCB MCB
Articles : 326
Depuis : 16/06/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

With Francis Bacon

6 poèmes inspirés de l'oeuvre de Francis Bacon copiez le lien ci-dessous : http://www.aht.li/3078248/With_Francis_Bacon.pdf

Encre I et II

L’herbe taraude ses tiges squelette d’autan à la fenêtre d’encre le papillon de nuit la plaine exhale le joug solaire tremblement la lune ogresse gravide de nos songes et tueries luit gavée ... elle va recracher sur la terre les voix des os loin des sèves mémoires des nuits de geôles claquements le papillon charriera un regard menotté

Encres

L’herbe taraude ses tiges squelette d’autan à la fenêtre d’encre le papillon de nuit la plaine exhale le joug solaire tremblement la lune ogresse gravide de nos songes et tueries luit gavée ... elle va recracher sur la terre les voix des os loin des sèves mémoires des nuits de geôles claquements le papillon charriera un regard menotté

Levée

épi de nuage au fil de l’âpreté _l’oscillation l’impensable futur creuse son bruit brun régression_ symétrique des bottes des bras érigés en oblique entrelacer nos rêves bruissants _nos mots élytres sou l ève ment

Henrietta

Sommeil a saisil’oiseau éburnéende sa voixde la nuit des paupièreselle contempleses beautés_mues http://www.aht.li/3069206/Henrietta_2.pdf

Trame

l’espoir trame le lin des jours pluie défleurie qu’entoure l’étoile

Levée

épi de nuage au fil de l’âpreté _l’oscillation l’impensable futur creuse son bruit brun régression_ symétrique des bottes des bras érigés en oblique entrelacer nos rêves bruissants _nos mots élytres sou l ève ment

Encres

L’herbe taraude ses tiges squelette d’autan à la fenêtre d’encre le papillon de nuit la plaine exhale le joug solaire tremblement la lune ogresse gravide de nos songes et tueries luit gavée ... elle va recracher sur la terre les voix des os loin des sèves mémoires des nuits de geôles claquements le papillon charriera un regard menotté

Nocturne

sur la branche d’un tremble _assise la lune clémentine écoute l’oiseau mon pas effraie la lune décolle l’oiseau insulte au-dessus de l’instant un lampadaire ébrèche le soir http://www.aht.li/3023225/Nocturne.pdf

Mai aux orages

Aux graminées folles la pluie a cloué les baisers des coquelicots dans cette fureur percutée le silence des grillons Cliquez ! http://www.aht.li/2913016/Mai.pdf