En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Philippe Lemoine

Ses blogs

Insurgé Poétique

Insurgé Poétique

De la poésie, rien que de la poésie...
Philippe Lemoine Philippe Lemoine
Articles : 691
Depuis : 01/11/2008

Articles à découvrir

Intangible...

Silhouette éphémère, entre vie et trépas, Un homme au regard clair chemine à la lisière Intangible du monde. À chacun de ses pas S’égaient derrière lui des oiseaux de poussière… Nul ne sait qui il est, d’où il vient, où il va, Simplement il est là ! Sur les rives du vide, Il flâne bercé par la voix d’une diva Dont nul autre q

Moucheté de saphirs...

Vieux philosophe assis sur les rives du temps, Retrouvant sans effort sa jeunesse au printemps, Cheveux livrés au vent l’olivier centenaire Trône à fleur de coteaux comme un roi solitaire … De grenats incarnats, les fleurs du grenadier Flamboient la feuillaison. La vigne et l’amandier Batifolent le long des sentes rocailleuses Où veillent

En filigrane...

Quand le peintre s’expose aux regards du profane, On ne fait qu’effleurer le tissu de son âme. Sur la pointe des pieds au cœur de ses couleurs Musent à mots feutrés des échos de douleurs… Des nuances de gris toutes en demi-teintes Enchatonnent le ciel d’ineffables empreintes, Cristalline, une voix fredonne une chanson ; La nostalgie af

Légendes...

Tout le long des chemins, les légendes résonnent. Murets de pierres d’Oc, la flèche d’un clocher, Un calvaire, une croix et les âmes frissonnent Au souffle incandescent d’un antique bûcher… Les cendres des martyrs ensemencent la terre. Lors du prêche le soir, le thym, le romarin Accueillent en leur sein les mots du magistère ; La roc

Marjolaine...

Dans la bibliothèque, à l’heure du goûter S’exhalaient des parfums de menthe et d’oranger. Tout en buvant le thé avec ma châtelaine, Je regardais rosir son teint de porcelaine… La clepsydre s’enroule aux doigts du vent léger. Qui d’elle ou bien de moi, de l’autre est l’étranger ? Autours des abat-jours toupillaient des phalè

Dans les vergers...

Posées sur l’horizon, empreintes digitales Emperlées de vermeil, à pas d’oiseaux, l’été Entoile l’aube claire et sur l’immensité, Étoilés en faisceaux, dépose ses pétales… Le long des frondaisons, nuées de cascatelles, En coulures de miel, caressent les chemins. Éparses dans l’éther, mille petites mains Habillent les feui

Sous la voûte...

J’ai posé sur le seuil mon sac et mon manteau Et puis je suis entré dans l’antique oratoire. Anges ou bien démons sculptés sur un linteau De marbre, dès l’entrée illustrent l’histoire… Sous la clé d’un arceau m’accueille un bénitier. S’évadent des ambons l’écho de voix divines. Diffuse, une clarté glisse au bas d’un p

Aux pas lents des chevaux...

Bois de santal, musc noir, nuées de poivres fins, Au bout des encensoirs, s’évadent sous la voûte. Fumerolles au vent, tout le long de la route, Des bâtonnets d’encens consument leurs parfums… Sous un saule-pleureur ou un palétuvier, Valses à quatre temps, du printemps à l’automne, Sur un vieux piano oscille un métronome ; Des oisea

Initiation...

Initié par la voix de l’auguste prophète Qui porte la parole humblement en esthète, Je chemine pensif le long d’un corridor Et cherche l’énoncé qui mène au nombre d’or… Une empreinte de pas m’indique le passage. Du maçon fondateur décryptant le message, Du bout des doigts, j’effleure, un à un, les secrets Que la pierre conser

Céleste...

Parmi les nymphéas fleurant le firmament, Une étoile filante ondoie un pas de danse. J’effeuille délicat, les fleurs du sentiment, Amouraché mon cœur hésite et puis s’élance… L’essence d’un parfum éclaire un encensoir, Sous la tonnelle assise, une rose au teint pâle Fredonne une chanson. Dans la douceur du soir, Ma lyre se suspen