En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Chroniqueur

Chroniqueur

Retraité, ex-conseiller économique, Fais de l'action communautaire, Membre d'un choeur de chant et d'une troupe de théâtre

Ses blogs

Le blog de Marcel Plamondon

Le blog de Marcel Plamondon

Opinion générale sur des sujets d'intérêt
Chroniqueur Chroniqueur
Articles : 88
Depuis : 03/01/2009

Articles à découvrir

Les démons réveillés par la Charte des valeurs québécoises

Nous sommes nombreux à déplorer le glissement du débat sur la Charte des valeurs québécoises aux quasi seuls signes religieux. Nous sommes aussi étonnés du déferlement de haine des médias anglophones et du parti pris démagogique de la droite québécoise via des médias fort complaisants à son endroit. Et que penser de la primauté que s

Charte des valeurs : fin de la récréation.

Le chef de l'aile parlementaire libéral, J-M Fournier, y allait récemment d'un rapprochement entre nazisme et la Charte des valeurs québécoises. Rien de moins (mais il s'en défend...). Le chef libéral Couillard, quant à lui, accusé de mollesse, manie les demi-vérités sans se soucier d'avoir l'air d'un éléphant dans un magasin de porcela
Des chats...nounous !  Ils sont parfois surprenants et amusants.

Des chats...nounous ! Ils sont parfois surprenants et amusants.

Vous pensez certainement aux chattes débordant d'amour maternel même pour des chatons qui ne sont pas les leurs. Mon premier cas vécu de chats nounous met en scène un...matou redoutable, sauvage et batailleur ! Il y a quelques années, j'avais aperçu sur la petite galerie du gazebo un gros matou, qui rodait souvent dans le voisinage, avec un c

Prédateurs financiers, consommateurs frivoles piégés et politiciens complaisants !

(Texte original publié le 20 décembre 2008) Je ne pensais pas de mon vivant vivre une crise économique d’envergure mondiale (2008). Pas plus que j’aurais cru voir le communisme tomber comme un château de cartes. Et maintenant, au tour du capitalisme « libre-marché mondial » de s’effondrer ! Nous avons tous mis le doigt dans l’engrena

"La peur", stratégie politique d'apartheid

On se souvient du slogan de Charest aux élections 2012 : les carrés rouges, de la crise étudiante, c'était <<la violence et l'intimidation>>. 2014, Couillard emboîte le pas : le Parti Québécois, donc les souverainistes, c'est <<le gouvernement toxique et dangereux>>. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les libéraux ont de la suite dans le

La Commission des droits de la personne et le glissement dans la mystique créationniste!

Dans le débat actuel de la Charte des valeurs québécoises, la Commission des droits de la personne affirme que « La question de la liberté de religion est une question personnelle et subjective. » et ajoute qu' « À son avis, la neutralité s'applique aux institutions, mais non pas à ses agents. » Elle insiste sur le comportement, l'intent

Quel choix d'avenir pour le Parti Québécois?

La dernière élection a été tout un choc pour le PQ. Avec le recul, il apparaît évident que le peuple a rejeté sa gouvernance. Il faut rappeler que dès sa prise du pouvoir le PQ laissait un message équivoque en revenant sur sa promesse d'annuler la taxe santé. Les réactions sur les réseaux sociaux laissaient entrevoir une déception qui

L'étudiant, un consommateur, monsieur Barrette? L'université, un Wall Mart?

Pour Gaétan Barrette, l'éducation est un « produit », l'étudiant un « consommateur » (Huffington Post, 17 avril 2015). La Déclaration universelle des droits de l'homme de l'ONU est pourtant claire et connue : l'éducation est un « droit » et, à ce titre, non pas un produit de consommation comme l'affirme le ministre Barrette. L'universit

Au cœur du système de santé : ce personnel qui prend soin du patient.

C'était la première fois que j'étais hospitalisé durant quatre jours. Un jour dans un petit hôpital en transition où l'ambulance m'avait amené. Trois jours dans l'hôpital spécialisé dans les réparations des hanches fracturées. Je m'en serait passé, bien sûr, mais tant qu'à y être, à souffrir parfois d'atroces douleurs, à attendre

Élection fédérale 2015 et les deux inconnus : majorité et balance du pouvoir.

Elizabeth May du Parti vert a surpris lors du débat anglophone du jeudi 6 août. Elle maîtrise aussi bien les dossiers économiques qu'environnementaux, en plus d'être très articulée dans ses interventions ( un exemple : « Seule la crise économique de 2008 a fait chuter les émissions de GES » ). Elle a la stature d'un chef de parti traditi