Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Franck

Franck

Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...

Ses blogs

On part en vadrouille !

On part en vadrouille !

Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
Franck Franck
Articles : 149
Depuis : 11/12/2010

Articles à découvrir

Taratata

Taratata

J’entrouvre un œil… Où que j’suis ?... Pas ma chambre… Pas mes draps… Pas les courbes de ma femme… J’ouvre le second… Ouf, deux choses me sont familières : L’odeur des chaussures de rando de mon frère et ses relents de bière d’hier soir… Ça y est, je percute mon lobbe temporal droit, nous sommes au Chili !! Malgré nos h
Au nord, c’était les Koh Rong

Au nord, c’était les Koh Rong

J’ai toujours entendu Pierre Bachelet affirmer qu’au nord, c’était les Koh Rong. Quel bonimenteur celui-là ! Koh Rong, c’est carrément au sud du Cambodge et il faut toute une nuit de bus pour y parvenir depuis Siem Reap, sans oublier la petite balade en bateau qui nous attend bien sagement au coin du feu. Mais avant ça, comme promis, je
Aller plus hauuuut !

Aller plus hauuuut !

Aller plus hauuuut… Où l'on oublie ses souvenirs,… Aller plus hauuuut, aller plus hauuuut, se rapprocher de l'avenir… En tout cas, notre avenir très proche, c’est effectivement d’aller plus haut, un peu plus près des étoiles, au jardin de lumière et d'argent… Et pour prétendre à ce jardin, le prix à payer est une longue ascensio
Angkor un matin !

Angkor un matin !

Bienvenue à toi, membre éminant de la confrérie des adorateurs d’Angkor ! Bienvenue à bord de cette nouvelle journée qui démarre sous les meilleures auspices au vu du ciel paré de la plus belle de ses robes bleues immaculées, du sourire de mes trois femmes en voyant arriver leurs énormes pancakes au petit-déjeuner, et du programme du jo
Jour off promis, jour off dû !

Jour off promis, jour off dû !

Le voyage, c’est la découverte de l’autre et de territoires inconnus, la confrontation à un ailleurs dont on fait partie intégrante l’espace de quelques jours. Le voyage, c’est l’exploration de cultures, de coutumes, de gastronomies. C’est le plaisir d’être étranger et de spéculer sur toutes ces multiples vies qui auraient pu ê
L’hymne à la glandouille

L’hymne à la glandouille

La nouvelle journée commence tambour battant, illico presto, du tac au tac, dare dare motus, on n’peut plus vite, sur les chapeaux de roue !... Houlà, respire calmement par les deux narines, je te rappelle que le vaisseau-mère a ordonné hier la signature d’un décret promulguant officiellement le début des vacances comme elle l’entendait
Vingt mille lieux sous la jungle

Vingt mille lieux sous la jungle

J’ai passé trois heures. Trois heures à hésiter entre plusieurs titres pour cette journée, tellement elle m’inspire, tellement elle me fait saliver, tellement elle va te donner l’envie de venir, toi aussi, jusque dans ces contrées lointaines, à l’autre bout de la planète. « Angkor plus loin » ! Voilà qui aurait fait un joli titre
Le pays où les temples se font manger par la forêt

Le pays où les temples se font manger par la forêt

Message spécial à destination de Guillaume Musso : « Merci de prendre contact avec mon avocat s’il te viendrait l’envie de me piquer le titre de cette journée pour en faire un livre ». Bref, comme tu l’as lu dans la journée d’hier, le tirage au sort en présence de maître Enfoirasse nous a cette fois-ci téléporté les métatarses a
Angkor what ?

Angkor what ?

Bon, pendant que toi, tu participes à l’émeute pour acheter un pot de Nutella en promo à l’Intermarché du coin, et bien nous, nous sommes à l’autre bout de la planète où l’avenir appartient à ceux qui se lavent sous les aisselles vraiment tôt ! Il est en effet cinq heures du mat’, timing parfait d’un réveil en vacances pour ê
Vers un nouveau départ...

Vers un nouveau départ...

L'air de rien, monsieur l'hiver s'est installé confortablement, apportant avec lui dans ses bagages ses amis les nuages grisâtres, nuits tombant à dix-sept heures, gouttes au nez, et vieux barbu tout de rouge vêtu. Alors, l'humain lambda normalement constitué boude dans son coin, prétextant une déprime passagère hivernale et une envie d'hib