Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Antoine AMATE

Antoine AMATE

Chercheur indépendant et perspicace...
Tags associés : psychologie

Ses blogs

Nouveaux espoirs de guérison: ULTRAPSYCHOLOGIE.

Nouveaux espoirs de guérison: ULTRAPSYCHOLOGIE.

Guérison de maladies mentales par l'ultrapsychologie.
Antoine AMATE Antoine AMATE
Articles : 45
Depuis : 29/08/2014
Categorie : Religions & Croyances

Articles à découvrir

C.U. 38 Entités auprès d'enfants de deux ans et demi.

Ce n'est pas dans les habitudes de ce blog d'intervenir et de répondre à une conversation dont on a perdu la trace de l'interlocuteur, mais comme le sujet est grave et que les premiers contacts se sont avérés odieux avec des tiers, sans doute ai-je été pris pour un gougnafier ou une fripouille… Je donne les renseignements que je m'apprêtai

C.U. 43. "Kids too"

" C'est une question de société qui est abordée dans ce dialogue. Le départ inattendu de l'interlocuteur ne permet pas d'aller au fond du sujet, cependant quelques constats accablants permettent une incursion dans cette plaie purulente dont on ne verra pas la fin tant que les docteurs resteront dans le déni. "Eh oui, l'on parle très souvent d

C.U.44. "Paranormal/spiritualité suite au décès de ma mère.

Je tiens à préciser que le dialogue est contemporain en non tiré de "Notre Dame de Paris" de Victor Hugo. Il y est question d'Emy2020 et non d'Esméralda! Il y a de quoi être effrayé par autant d'inculture et une ignorance aussi criante : Quand on pense que les sœurs FOX ont communiqué avec les esprits en 1848 ! Qu'a-t-on appris en 172 ans ?

C.U.45. "Ne contrariez jamais Mistigri !*"

Un problème insurmontable apparaît très souvent au cous des conversations sur les forums. Le demandeur doit répondre à une foule de conseils prodigués par des bonnes volontés aux arguments très contradictoires. C'est le cas de cette discussion, pourtant très prometteuse. On reconnaît la victime, passablement naïve et crédule, qui loin d

C.U. 37. Crises d'angoisse, impression de devenir folle.

Contrairement à l'idée reçue, une anesthésie générale comporte des risques inattendus. Certes la médecine est plutôt réticente à le reconnaître, cependant, il serait avantageux, dans l'intérêt du patient, que des mesures soient prises dans le sens qui est préconisé dans ce dialogue. Post d'origine par alimoa, le 03 novembre 2016 à 2

C.U. 39. Chronique ordinaire de la paranoïa.

Ce texte regroupe différentes sources ayant permis une conversation plutôt tendue. A nouveau est remise en évidence l'impossibilité d'avoir une discussion constructive avec une personne présentant les symptômes de la paranoïa. La manie de la persécution y est toujours présente même si la psychiatrie ne l'utilise plus ! A un certain point,

C.U. 41. "Etranglée pendant mon sommeil"

C'est un thème cher à des auteurs pour perturber nos nuits. Une terreur nocturne classique. Imaginez quelque chose d'invisible, la nuit dans le noir qui s'intéresse de plus en plus à votre corps. Après avoir distribué les caresses agréables que donnerait un être cher… alors qu'on s'abandonne… la chose devient menaçante…. Post de dém

C.U. 36. "Après une séance d'hypnose éricksonienne, je suis encore plus mal."

C'est un conseil permanent : ne mettez jamais personne entre votre mal et votre inconscient. Refusez l'aide de tous ces thérapeutes qui veulent communiquer avec votre inconscient. Votre inconscient n'a qu'un maître, c'est votre conscient! Alors si vous voulez vraiment aider, dites ce que je dois faire. C'est moi qui le fais, c'est tout ! Post de

C.U. 42. "Hypocondrie, je ne sais plus quoi faire !"

Notre société a tendance à négliger le poids des mots et le quidam de la rue, préfère le son des mots au sens des mots. Le mot schizophrène a mauvaise presse tandis que le mot hypocondriaque, plus en rapport avec le stress, semble mieux être accepté par les souffrants. Je me dois de mettre tout le monde d'accord : on ne naît ni schizophr

C.U. 40. Des marches vers la folie.

Ce dialogue a vécu sous le titre : "Manque de confiance en moi, à cause des autres." Il n'a pu être approfondi car la correspondante est allergique à la discussion, souffrant trop de la manie de la persécution. En effet, nous sommes tous méchants ! Je regrette cette attitude victimaire car elle nous prive d'une discussion sur l'anti-charisme