Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Marine D

Marine D

La poésie fait partie de ma vie, il m'arrive de participer à diverses revues de poésies

Ses blogs

Emprises de brises

Emprises de brises

Partager en poésie
Marine D Marine D
Articles : 191
Depuis : 08/12/2010

Articles à découvrir

La spatule joueuse

La spatule joueuse

Une belle image de Noushka pour l'Herbier de poésie chez Adamante Music Henri Salvador - Syracuse Elle joue la spatule D'un long ruban de feuilles Elle fera son nid Le ciel est à l'oiseau Il est voyage Un souffle bref Et le vent tombe Une chape de canicule S'abat sur le marais Tout est silence La mouche ne bourdonne plus Le soleil écrase tout J
LA VIE

LA VIE

Glenn Gould - J.S. BACH La vie qui va, qui vient, qui bruisse, qui bourdonne, Que le vent emporte, que le soleil réchauffe, Qui jusqu'au fond des terres rassure et résiste La vie en vains tourments et en soleils étranges, Qui ravage et qui broie La vie ronde comme un chant d'amour Légère de cent rêves épars Qui élève vers des nuages de fol
Le hêtre de la fontaine

Le hêtre de la fontaine

Pour la page 150 de l'Herbier de poésie chez Adamante Mandolin Eva Holbrook Alangui Sa ramure Flottant au vent Le vieux hêtre vénérable Au bord de la fontaine Bruisse du temps qui passe Je l'entends Dérouler sa musique de lumière Dépouillée des ragots Dont j'ai muré l'entrée Je l'entends qui nous parle De la sève qui se reposera Dans la
Mille marguerites

Mille marguerites

Pour la page 144 de l'Herbier de poésie Enfant, je te montrerai les mille marguerites qui dansent au pré voisin, elles abritent des fourmis, des grillons, l'écureuil qui fouine, l'abeille courageuse, les futurs nids et les nouveaux, le bouton d'or et le trèfle odorant... Nous verrons le lièvre bondir entre les herbes dans la rosée Nous monter
Un soir sur le bassin

Un soir sur le bassin

Pastel de Martine Richard A cette heure du soir rose et violine Une musique flutée s'élève du bassin Les oiseaux écoutent Les bateaux blancs sont immobiles Le vent est tombé Les risées sur le sable Ne sont plus que murmures J'entends seulement le souffle de l'univers Qui tressaille Il faudrait arrêter ces minutes bénies Où tout est bonheu
TOI

TOI

Marc Knopfler Guitar solo Lève-toi Sors de ta gangue Affrontes le froid d'un avenir déchiré Le soleil ne me parle plus Sa lumière ne combleras pas le vide J'ai regardé ta démarche Tout au long de la grande prairie Ferme et alerte Tu dois vaincre car nous t'aimons L'espace dans ton regard Est une source vive © marine Dussarrat
Le petit peuple

Le petit peuple

Photo de Jeanne Fadosi Music Just An Illusion de Imagination Derrière la grange s'étale un grand cyprès de l'Atlas, il abrite un petit peuple de lutins bleus et ronds, qui nagent dans la verdure comme des bouchons sur l'eau Ils s'agitent au moindre souffle, au moindre battement d'ailes, et quand croassent les corneilles ils se rassemblent face
Une pâquerette

Une pâquerette

Une création d'Adamante J'ai trouvé Une pâquerette tronquée Un « je t'aime » volatile l'a amputée, Elle sourit toujours Jusqu'au bout Elle offrira son cœur Brodé d'or Sa robe blanche palpite Elle sait qu'elle donnera naissance A des centaines de pâquerettes Uniques et identiques Elle sait que le printemps Sans elle N'a pas de saveur Elle
PIERRES

PIERRES

Trésor de garrigue Henri Haram Hairadébian Les pierres les plus dures S'inscrivent dans le temps Des hommes et des femmes Qui trébuchent Elles sonnent dans l'air glacé De l'immensité des sommets Au delà des neiges éternelles Si le cri est intense Qui peut l'entendre Il se répercute de pics en précipices Le souffrance et l'amour Ne peuve
Le chant de la dune

Le chant de la dune

Quand j'écoute le chant du soir La mélopée des vagues Le roulis des pins sous la brise Un peu de toi s'incruste en ces lieux Se fond dans l'espace Tu reviendras avec ce que tu as peur de perdre Tu seras la mer, tu seras le sable La guitare que tu faisais vibrer Et tous ceux qui ont aimé avec toi Le son profond de la vie Le soir dans le vertige