En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Marine D

Marine D

J'ai toujours écrit et j'ai participé à diverses revues de poésies

Ses blogs

Emprises de brises

Emprises de brises

Partager en poésie
Marine D Marine D
Articles : 134
Depuis : 08/12/2010

Articles à découvrir

JUSTE UN REGARD

JUSTE UN REGARD

Avec un regard Pinceau de l'âme Plume sublimée Donner son essence La couleur d'une aube Exprimer La fugacité de la vie Faire un lien Entre bonheur et lumière Juste un instant Une bulle d'or Qui explose Quand tu fermes les yeux Souviens toi De la beauté du monde © marine Dussarrat
Racines de hêtre

Racines de hêtre

C'est un cliché de Françoise La vieille Marmotte  Au bout du sentier un grand hêtre enserre la berge de la rivière, ses racines rassurent, son tronc puissant m'invite à m'appuyer contre lui et à rechercher un instant de plénitude Un hêtre de hasard ici, là et maintenant porte le mot être Oubliant les malheurs et les chagrins, ressentir s
Herbes perlées

Herbes perlées

Sous la pluie on peut entendre chuchoter les brins d'herbe Gazon vivifié Par mille gouttelettes - orteils mouillés Regarder un nuage qui flotte allègrement - fouler l'herbe drue Tapis odorant offerte et constellée - folle avoine Matin de septembre les clochettes de la pluie tintent et bullent Herbe attractive veloutée sous nos pas bain de jou
OUPS

OUPS

Acrylique sur papier de Adamante J'ai eu la curiosité de passer vous voir J'ai été éberlué Votre vie ne ressemble pas à la mienne Pas du tout Je suis Oups Je fais des bulles J'ai un bonnet à pompon Et des jambes en accordéon Je suis le pantin coloré Qui fait plaisir aux enfants Quand ils me voient Ils sont contents Et moi aussi J'aime beau
Dernier souffle du printemps

Dernier souffle du printemps

Sur une image de Jamadrou pour l'Herbier de poésie d'Adamante PRINTEMPS BIENAIMÉ Poudrées de rêves Marguerites ou pâquerettes, Fleurs embaumées d'églantier Akènes dans le vent Le printemps sait nous emporter En bercement de fougères En gouttelettes colorées En nuages froissés Le printemps s'en va Il était pourtant si enjôleur Si préci
LA VILLE

LA VILLE

Peinture d'Arnaud Bouchet pour l'Herbier de Poesie Vêtue de bleu ardoise Sous une pluie intermittente Bordée de rouille La ville gronde Grouille et gémit Vrombit, s'essouffle, s'étouffe Bardée de solitude De coupoles et de clochetons De zinc et de béton Sur fond de grues La ville indispensable Epicée de dangers Inhumaine et amicale Qui palpi
Un bruit de vie résonne au loin

Un bruit de vie résonne au loin

Qui se souviendra de cette lune opaque De cette nuit qui criait son vertige Qui reverra ce matin délavé Et le brouillard déchiquetant la plaine Le chardon dans sa gangue de rosée Attendant ce rayon pâle Annonciateur d'un jour attendu Dans sa glorieuse lumière Quand l'heure solitaire est sur le point de taire Ses doutes, ses interrogations, se
UUTAI

UUTAI

Proposé par Adamante Appel du loup dans la forêt sibérienne Hululements, glapissements Noire est la nuit La terre résonne De cris chamaniques Le cheval de feu reste immobile L'arbre ne respire plus Le sang de la pierre s'est figé Dans la falaise l'oiseau s'est tu Frissons de glace Stupeurs et grondements Les âmes se sont fondues Dans l'implac
Le vertige du matin

Le vertige du matin

Le vertige du matin S’insinue dans mes veines Le pré frémit par tous ses pores Des explosions Des éclosions Atteignent les narines du vent Égaré Cabossé Aux quatre coins du paysage. Il roule sa tête Sur les labours chaotiques Il prépare une moisson de tournesols Il a un besoin fou De chasser les fantasmes De l’excessif cœur de minuit Q
Né de l'océan

Né de l'océan

Oeuvre de Marhack LA PLANCHE TANGUE Né de l'océan Il a surgi avec violence Comme un cétacé Il veut voir le firmament Et moi et moi Je suis le petit canard noir Sur ma planche qui tangue Sur la houle qui roule Je veux tout voir Le noir, le rouge Le jaune, le blanc Et surtout le bleu Toutes les couleurs solaires Et celles du ciel Admirer les gros