Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
LePost

Regroupe les blogs tenus par les anciens et vétérans du LePost.fr... Le Post a été pour nous une expérience unique dans une vie... Nous sommes devenus blogueurs du jour au lendemain, des talents se sont manifestés et nous avons fait le plein d'amis ! Certaines de ces amitiés perdurent toujours...

Gérée par Nos Pistes Cyclables

Tags associés : le post, lepost.fr, exposteur

5 blogs

5786 posts

17/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

On confine à nouveau... et après ?

On confine à nouveau... et après ?

Une crise qui n'en finit pas : nouveau confinement annoncé par Emmanuel Macron ce jeudi 28 octobre, les établissements scolaires resteront ouverts, le télétravail est privilégié. Ce nouveau confinement est prévu jusqu'au début du mois de décembre... Sera-t-il suffisant pour endiguer l'épidémie ? On ne sait pas comment va évoluer la situ
En hommage à Alain Rey

En hommage à Alain Rey

Confiner C’est reparti pour un tour de clef. Le verrou se ferme sur nos libertés avec un verbe qui mérite à lui seul une explication de texte. Il ne me semble pas inutile de vous resservir ce billet d’autant qu’il cherchait alors à emprunter bien maladroitement sans doute les pas d’Alain Rey qui vient de nous quitter. Pour lui rendre ho
Fuites et éléments de langage.

Fuites et éléments de langage.

Une simple question de communication. Gouverner c’est devenu un jeu d’enfant, plus exactement de sales gosses dans une cour de récréation. L’art et la manière de manipuler, de répandre une rumeur, d’envoyer des ballons d’essais, de laisser filtrer des informations d’un côté tandis que de l’autre, il convient d’asséner des ré
Une ferme géante dans la ville...

Une ferme géante dans la ville...

C'est indéniable : dans nos villes bétonnées, nous perdons le contact avec la nature... nous ne connaissons plus les noms d'arbres, de fleurs, nous ne côtoyons plus les animaux de la ferme : poules, coqs, oies, vaches, moutons, lapins dont il existe tant de variétés et de races ! Les Journées Méditerranéennes des Saveurs ont permis aux Nî
Une ferme géante dans la ville...

Une ferme géante dans la ville...

C'est indéniable : dans nos villes bétonnées, nous perdons le contact avec la nature... nous ne connaissons plus les noms d'arbres, de fleurs, nous ne côtoyons plus les animaux de la ferme : poules, coqs, oies, vaches, moutons, lapins dont il existe tant de variétés et de races ! Les Journées Méditerranéennes des Saveurs ont permis aux Nî
À en perdre la boule …

À en perdre la boule …

Un tour de cochon. Tout commença par une partie de pétanque. Mon beau-frère était alors un passionné de ce jeu, entraîné qu’il avait été par des camarades qui se retrouvaient tous les soirs après le travail pour taquiner le bouchon. Quand le sale gosse que j’étais, toujours flanqué dans ses basques, voulait absolument le suivre, il
On achève bien les associations.

On achève bien les associations.

Nées en 1901 – mortes en 2021 Comme ça tombe bien ! Depuis le temps que cette maudite loi de mille neuf cent un donne naissance à une belle exception française, la vigueur du tissu associatif a toujours contrarié les différents pouvoirs qui penchaient par trop à droite surtout lorsqu’ils se prétendaient socialistes. Nous ne pouvons le l
Tout sur la Bamboche

Tout sur la Bamboche

Monsieur le préfet mène la bourrée du diable … Le couvre-feu c’est sérieux, on ne rigole pas avec ça et pour bien affirmer véhémentement la chose, le bon préfet du Loiret admoneste vertement les noceurs, les ripailleurs et autres amateurs de vie nocturne par un tonitruant : « La bamboche c’est terminé ! ». Il serait bon d'éclairci
Covid-19 : quand la peur s'installe...

Covid-19 : quand la peur s'installe...

Ce jour-là, je me rends en ville pour faire quelques achats : j'ai dans mon sac un masque que j'enferme dans une pochette en tissu, mais je ne le mets en place sur mon visage qu'aux abords du centre-ville. A un feu, j'attends pour traverser que le feu passe au rouge... A ce moment, une voiture arrive et je vois une des passagères me faire signe d
Tout sur la Bamboche

Tout sur la Bamboche

Monsieur le préfet mène la bourrée du diable … Le couvre-feu c’est sérieux, on ne rigole pas avec ça et pour bien affirmer véhémentement la chose, le bon préfet du Loiret admoneste vertement les noceurs, les ripailleurs et autres amateurs de vie nocturne par un tonitruant : « La bamboche c’est terminé ! ». Il serait bon d'éclairci
Lumières de l'automne...

Lumières de l'automne...

Des éclats lumineux sur les arbres, des panaches somptueux, des enluminures étonnantes, des dentelles de feuilles, des festons, des évanescences qui éclairent les jardins.... C'est l'automne rayonnant ! C'est la fête des couleurs ! Des brouées de lumières sur l'azur... Du xanthe, du roux, du miel... Les branches obscures déclinent des myria
Conversation avec un poisson rouge.

Conversation avec un poisson rouge.

En toute liberté. Tout a commencé d’une bien banale manière. J’écrivais comme bien souvent, penché sur mon clavier, regardant à peine l’écran quand, sans doute en quête d’un mot qui se dérobe, je levai la tête, les yeux dans le vague. C’est alors que je le vis, juste devant moi, qui me fixait avec une étrange intensité … Un
Monsieur le préfet

Monsieur le préfet

Pour le bien de tous. C’est avec une profonde jubilation que, bien des années plus tard, je retrouve le chemin de la missive épistolaire. Si la cible a perdu de sa clarté, elle n’en représente pas moins une part détestable de cette mauvaise France qui ne se reconnaît pas derrière l’autorité naturelle et incontestable de ses chefs. Je
Prendre des vessies pour des lanternes.

Prendre des vessies pour des lanternes.

La République des lumières dans les mains de falots falotiers. Jamais les baudruches ne méritèrent mieux le terme de vessie tant leur envie pressante de réduire à néant nos droits ne s’est exprimée aussi puisement qu’aujourd’hui. Nous pouvons même affirmer sans aucun phare qu’en la matière ils font preuve d’une énurésie notabl
La mode Covid est arrivée...

La mode Covid est arrivée...

La mode Covid est arrivée dans les boutiques : une mode étrange, un peu triste, avec le traditionnel jean troué, alors que la saison automnale invite à se couvrir et se protéger des premiers frimas. Que dire de certains pull-overs raccourcis dont les mailles s'arrêtent sous la poitrine ? On reste perplexe devant de tels modèles si peu pratiq
Prendre des vessies pour des lanternes.

Prendre des vessies pour des lanternes.

La République des lumières dans les mains de falots falotiers. Jamais les baudruches ne méritèrent mieux le terme de vessie tant leur envie pressante de réduire à néant nos droits ne s’est exprimée aussi puisement qu’aujourd’hui. Nous pouvons même affirmer sans aucun phare qu’en la matière ils font preuve d’une énurésie notabl
Les Dames de la Halle aux Poissons de Blois

Les Dames de la Halle aux Poissons de Blois

Retour vers le passé Il existait à Blois parmi les « Dames de la Halle aux Poissons » — la « Poissonnerie », comme on l'appelait jusqu’au tournant de la première guerre mondiale. Prenons le pari de remonter le temps et de les rencontrer comme si nous étions au début du siècle précédent. Cette étonnante tradition blésoise, vaut bi
Le couvre-fée

Le couvre-fée

La fin du Sabbat. « Il fallait s’en douter. Puisque nous avions placé un mauvais diable aux commandes de nos destinées, il n’allait pas tarder à se mêler de tout et nous mettre des manches de balai dans les roues. Les temps qui s’annoncent seront ceux de la répression et de la terreur. Malheur à nous et à tous ceux qui vivent la nuit
Soutiens aux professeurs !

Soutiens aux professeurs !

"Soutenez les profs ! Ce sont les pauvres soldats envoyés sans armes dans les territoires perdus de la république, non soutenus par tant de commentateurs les accusant de tous les défauts, non soutenus par une administration peureuse de tout. Soutenez les profs, rétablissez ainsi leur autorité au lieu de la saper à longueurs d’années de dé
Le couvre-fée

Le couvre-fée

La fin du Sabbat. « Il fallait s’en douter. Puisque nous avions placé un mauvais diable aux commandes de nos destinées, il n’allait pas tarder à se mêler de tout et nous mettre des manches de balai dans les roues. Les temps qui s’annoncent seront ceux de la répression et de la terreur. Malheur à nous et à tous ceux qui vivent la nuit
Retour de flammes

Retour de flammes

Boute et Couvre sont dans un brasier… C’est l’éternel combat du bien et du mal auquel se livrent ces deux groupes humains depuis qu’un peu après la nuit des temps, un membre du clan Boute s’est emparé de deux silex qu’il a frappés l’un contre l’autre. De ce simple geste, l’homme s’est senti tout feu tout flamme, se voyant d
J'ai acheté un masque au cuivre...

J'ai acheté un masque au cuivre...

Sur les recommandations de ma pharmacienne, j'ai acheté un masque au cuivre : ces masques sont munis d’une couche de cuivre, capable de tuer les microbes. Autre avantage, ils sont réutilisables à très long terme. On peut les utiliser pendant une quarantaine d'heures, avant de les laver. Leur durée d'utilisation est d'environ une année. Vend
À en perdre la tête.

À en perdre la tête.

Un lent et inéluctable processus Sans m’appesantir sur la fin horrible d’un enseignant qui faisait simplement son métier dans un état laïque, dans le respect des valeurs de la République, il me semble indispensable par le truchement de mon expérience personnelle de jeter un regard désabusé sur tous les renoncements, les couleuvres que n
À en perdre la tête.

À en perdre la tête.

Un lent et inéluctable processus Sans m’appesantir sur la fin horrible d’un enseignant qui faisait simplement son métier dans un état laïque, dans le respect des valeurs de la République, il me semble indispensable par le truchement de mon expérience personnelle de jeter un regard désabusé sur tous les renoncements, les couleuvres que n
Tout le charme mélancolique de l'automne !

Tout le charme mélancolique de l'automne !

Un arbre qui se penche sur l'eau du canal, un marronnier somptueux, doré par l'automne, une ramure sombre et tourmentée... Tout le charme mélancolique de l'automne ! Des éclats de bruns, des embruns lumineux sur les branches qui dessinent des arabesques... L'arbre noueux semble s'incliner, lancer des appels de détresse... Ses branches obscures
Tout le charme mélancolique de l'automne !

Tout le charme mélancolique de l'automne !

Un arbre qui se penche sur l'eau du canal, un marronnier somptueux, doré par l'automne, une ramure sombre et tourmentée... Tout le charme mélancolique de l'automne ! Des éclats de bruns, des embruns lumineux sur les branches qui dessinent des arabesques... L'arbre noueux semble s'incliner, lancer des appels de détresse... Ses branches obscures
Moreau, le Ménétrier diabolique.

Moreau, le Ménétrier diabolique.

C’est ben dans ses cordes. Si le père Moreau revenait dans cette vallée de larmes, m’est avis qu’il serait ben abarlaudé de découvrir les gens grimés comme à carnaval avec un bangon sur la goule et la défense de guincher pour les abager un peu plus. Je devine qu’il en mènerait une vie au point de vous endiabler les guibolles jusqu
Langue en décomposition.

Langue en décomposition.

Dur à avaler. Le trait d’union ne fait plus recette pas plus que le mot valise quand il s’agit de désigner ce que beaucoup pensent être un concept nouveau. Adieu les mots qui ont fait le succès d’une langue qui savait elle aussi se contracter pour nommer une invention ou une idée qui émergeait. Nous devons renoncer à nos valeurs tout a
Moreau, le Ménétrier diabolique.

Moreau, le Ménétrier diabolique.

C’est ben dans ses cordes. Si le père Moreau revenait dans cette vallée de larmes, m’est avis qu’il serait ben abarlaudé de découvrir les gens grimés comme à carnaval avec un bangon sur la goule et la défense de guincher pour les abager un peu plus. Je devine qu’il en mènerait une vie au point de vous endiabler les guibolles jusqu
Logique barbare et  meurtrière...

Logique barbare et meurtrière...

Bonjour les amis, C'est peu de dire que je suis révolté par l'ignoble attentat dont a été victime un professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine. Mais certaines réactions politiques m'agacent au plus haut point, et notamment celle de Jean-Luc Mélenchon que voici: Je n'aime pas cette déclaration ! Mélenchon traite cette aff
Langue en décomposition.

Langue en décomposition.

Dur à avaler. Le trait d’union ne fait plus recette pas plus que le mot valise quand il s’agit de désigner ce que beaucoup pensent être un concept nouveau. Adieu les mots qui ont fait le succès d’une langue qui savait elle aussi se contracter pour nommer une invention ou une idée qui émergeait. Nous devons renoncer à nos valeurs tout a
Pensées...

Pensées...

Je pense, donc je suis... Et je dirais que j'existe si je partage mes pensées... 1. En tant qu'ancien de notre monde commun, celui de feu Le Post, je m'étonne chaque jour de la pérennité de deux blogs, celui de Rosemar qui publie très souvent, et celui de Cnabum qui écrit chaque jour que le bon Dieu lui donne vie... Quelle santé ! Et ils le
Un temple romain au coeur de la ville...

Un temple romain au coeur de la ville...

On est comme ébloui par ce bâtiment construit il y a plus de 2000 ans : posé sur un socle de 2 mètres de haut, ce temple romain plein d'élégance et de majesté attire tous les regards. Au détour d'une rue, on découvre ce somptueux monument au centre de la ville de Nîmes... Belle apparition d'un temple romain qui étonne par son remarquable
Une nation alerte

Une nation alerte

en voit de toutes les couleurs. Jadis, il y avait un adjectif pour exprimer la bonhommie, la joie de vivre et la santé. Nous admirions alors ceux et celles qui en dépit de leur grand âge avaient le bonheur de garder bon pied bon œil. On disait d’eux : « Ils sont alertes ! », nous les envions un peu, espérant à notre tour, pouvoir vieillir
La Nouvelle Orléans

La Nouvelle Orléans

Bâton-Rouge ou bâton merdeux. Vouloir être une grande Métropole qui compte dans le paysage national suppose une communication cohérente et agressive afin que les caméras de télévision se braquent fréquemment vers vous. La ville d’Orléans dispose d’un atout non négligeable : sa proximité avec la Capitale. Une petite heure de train et
Ambiance Féria !

Ambiance Féria !

Je n'aime pas la corrida, je désapprouve la violence, la cruauté de ce spectacle qui met en scène des animaux destinés à mourir dans l'arène. Pour en avoir vu quelques images, j'avoue que je trouve ce spectacle barbare et inhumain... La bête terrassée, le sang qui coule, la poussière qui souille l'animal, la souffrance du taureau... tout c
Sur le pont.

Sur le pont.

Une fée vous attend. Passerelle de Sully-sur-Loire Las d’entendre des récits étranges sur la naissance des ponts qui enjambent nos rivières, la confrérie des fées a décidé de couper le tablier sous les pieds du diable. Puisque l’infâme maître des ténèbres se prétend le grand architecte des ouvrages d’art qui franchissent les flot
L’as de pique

L’as de pique

Il ne se met pas sur son trente et un. Faut-il prendre une veste ou bien manger son chapeau pour ne pas avoir la réputation de ce malheureux as de pique, condamné à jamais à être mal fagoté. Il se peut que le pauvre souverain républicain qui voit tout en noir fut un descendant de Dagobert. La culotte à l’envers, il a mis Pierre avec Paul
Bientôt, le chariot connecté...

Bientôt, le chariot connecté...

La connexion est partout : téléphones, ordinateurs, montres, téléviseurs... et bientôt peut-être des chariots connectés dans les supermarchés. Vous imaginez : Ce chariot permettra une reconnaissance des produits achetés. Il pourra guider le consommateur à travers le magasin selon ses critères de produits et de promotion. Il permettra d'
Si toi rien, citoyen !

Si toi rien, citoyen !

Nous ne sommes rien qui vaille… L’époque est à la soumission, à la discipline de fer derrière le grand Président ou la casquette du préfet. Le chantage est à l’heure de la nuit qui s’abat sur nos libertés : « Soyez Citoyens, abandonnez-nous toutes vos prérogatives... ». Nous n’avons plus qu’une seule ligne de conduite, la car
Reflets d'automne...

Reflets d'automne...

Reflets d'automne sur le canal : des lumières, des éclats de xanthe sur une eau bleue d'azur... Des tourbillons vaporeux, des pelotes ondoyantes aux teintes de paille éclairent le canal... Les feuillages dorés cernent les troncs noueux et obscurs. C'est l'automne rayonnant, c'est la saison des éclats de feux, des embruns de rouilles, c'est la
Léopold et Josette

Léopold et Josette

En guise d'hommage aux victimes des Alpes Maritimes de la dernière crue de la Vésubie Un récit pour leur rendre hommage. Il était une fois de braves gens qui par un curieux clin d’œil de la destinée se prénommaient Léopold et Josette. C’est d’ailleurs en leur mémoire que va se dérouler sous vos yeux ce récit qui n’est pas seuleme
Les douze travaux du postulant : deuxième partie

Les douze travaux du postulant : deuxième partie

Formation professionnelle au parlement Après une première journée d’apprentissage des bases du métier de la politique, une petite soirée récréative s’impose. Elle se déroulera lors d’une cérémonie officielle si possible suivie d’un spectacle. Vous aurez alors tout loisir de jouir des privilèges de ceux qui vous précèdent, qui s
Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins !

Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins !

Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins ! L'auteur-compositeur Marc Simon nous invite à une traversée pour découvrir les chants de marins connus ou moins connus... Les chants de marins sont avant tout des chants de travail et de courage : autrefois, dans tous les métiers, on chantait pour se donner du courage, pour se donner
Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins !

Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins !

Vent debout ! Il est temps d'écouter des chants de marins ! L'auteur-compositeur Marc Simon nous invite à une traversée pour découvrir les chants de marins connus ou moins connus... Les chants de marins sont avant tout des chants de travail et de courage : autrefois, dans tous les métiers, on chantait pour se donner du courage, pour se donner
Les douze travaux du postulant. Première partie

Les douze travaux du postulant. Première partie

Journée 1 De Hercule à Hilarion Il se rêvait Hercule ne sera que Hilarion ! Il s’imaginait un destin digne des dieux et c’est pour réaliser son rêve qu’il voulut s’approcher de l’Olympe. Il fit la cour à Jupiter en personne, lui vouant une vénération sans limite. Le temps était alors aux opportunistes, aux aventuriers prêts à t
Les comiques-voyageurs.

Les comiques-voyageurs.

Pour compliquer la tâche des secours. Il n’y a plus le moindre drame sans eux. Ils sont le corollaire incontournable de la désolation, les anges gardiens de la catastrophe, les témoins encombrants de la misère des autres. Nous pourrions penser que leur emploi du temps est si chargé, que ces gens tellement occupés à diriger le pays ne dispo
Covid-19 : des séquelles parfois gravissimes...

Covid-19 : des séquelles parfois gravissimes...

Un témoignage fort, lors du journal de 20 heures, sur France 2, ce mardi 6 octobre : une femme de 56 ans raconte les épreuves qu'elles a traversées après avoir contracté le Covid-19. Marie-Christine Lagrange explique les détails de sa maladie : elle a développé au mois d'août une forme grave de Covid. Elle vit avec depuis deux mois. Visibl
Covid-19 : des séquelles parfois gravissimes...

Covid-19 : des séquelles parfois gravissimes...

Un témoignage fort, lors du journal de 20 heures, sur France 2, ce mardi 6 octobre : une femme de 56 ans raconte les épreuves qu'elles a traversées après avoir contracté le Covid-19. Marie-Christine Lagrange explique les détails de sa maladie : elle a développé au mois d'août une forme grave de Covid. Elle vit avec depuis deux mois. Visibl
Notre vie en rade.

Notre vie en rade.

Au bistrot de l’amer. Ils ont longtemps symbolisé notre douce et belle France même si parfois, quelques-uns se perdaient sur le zinc, allaient de naufrages en naufrages au cours de bordées qui ne s’achevaient que le nez dans le ruisseau. Ils furent notre refuge quand l’adolescence nous donna des ailes et des envies d’ailleurs. Nous y avo
Médicaments : des études cliniques truquées ?

Médicaments : des études cliniques truquées ?

Avec le Covid-19, les médicaments sont à la UNE de l'actualité : les labos de la planète s'activent pour trouver le médicament miracle qui serait susceptible de guérir la maladie. On s'en doute : les enjeux financiers sont colossaux, à la clé : des profits et des gains gigantesques ! Mais nous sommes en droit de nous poser cette question :
Maxime : talentueux accordéoniste hilarant.

Maxime : talentueux accordéoniste hilarant.

Un grand soufflet de liberté. Un dimanche gris et venteux sous la chape de plomb d’une période sinistre. Quelques ombres pourtant fuient l’injonction préfectorale à la morosité contrainte. Une à une, des silhouettes furtives pénètrent discrètement dans un jardin accolé aux anciennes murailles d’une cité ligérienne délivrée elle
Médicaments : des études cliniques truquées ?

Médicaments : des études cliniques truquées ?

Avec le Covid-19, les médicaments sont à la UNE de l'actualité : les labos de la planète s'activent pour trouver le médicament miracle qui serait susceptible de guérir la maladie. On s'en doute : les enjeux financiers sont colossaux, à la clé : des profits et des gains gigantesques ! Mais nous sommes en droit de nous poser cette question :
Médicaments : des études cliniques truquées ?

Médicaments : des études cliniques truquées ?

Avec le Covid-19, les médicaments sont à la UNE de l'actualité : les labos de la planète s'activent pour trouver le médicament miracle qui serait susceptible de guérir la maladie. On s'en doute : les enjeux financiers sont colossaux, à la clé : des profits et des gains gigantesques ! Mais nous sommes en droit de nous poser cette question :
Canard huppé au fil de l'eau...

Canard huppé au fil de l'eau...

Plumage blanc griffé de noir, oeil bordé de rouge vif, un canard huppé s'attarde au fil de l'eau... Il profite des bienfaits de l'eau bruissante et rafraîchissante... Il se penche sur le canal, s'imprègne de cette eau aux reflets joliment dorés par le soleil de l'automne.... Puis, il déploie ses ailes, se met au sec, lisse ses plumes... L'oi
La condamnation qui fait flop.

La condamnation qui fait flop.

Le juge se prend les pieds dans la barre de zinc Les juges sont gens impitoyables pour qui enfreint la loi sans disposer d’entregent. Impitoyables avec les humbles, sous la robe bat un cœur de midinette dès qu’un puissant risque sa réputation. C’est donc sans déplaisir que je viens vous narrer une aventure véridique dont il est aisé de
Canard huppé au fil de l'eau...

Canard huppé au fil de l'eau...

Plumage blanc griffé de noir, oeil bordé de rouge vif, un canard huppé s'attarde au fil de l'eau... Il profite des bienfaits de l'eau bruissante et rafraîchissante... Il se penche sur le canal, s'imprègne de cette eau aux reflets joliment dorés par le soleil de l'automne.... Puis, il déploie ses ailes, se met au sec, lisse ses plumes... L'oi
Gaston devant sa maison.

Gaston devant sa maison.

Mais qu’est devenu mon pays ? Gaston avait toujours aimé sortir une chaise devant chez lui pour s’y assoir, regarder les gens passer en espérant y gagner quelques conversations avec des connaissances ou des gens courtois et curieux. C’était ainsi qu’il occupa nombre de ces dimanches et les fins de soirées lors des beaux jours quand il
Pléthore de masques !

Pléthore de masques !

Pléthore de masques ! Au supermarché, les bacs débordent de masques... installés tout près de la file d'attente qui conduit aux caisses, ces bacs sont manifestement là pour attirer le chaland qui musarde dans la file d'attente... Un choix éclectique : masques en tissu de toutes couleurs, avec motifs, masques jetables, en plastique... Après
Pléthore de masques !

Pléthore de masques !

Pléthore de masques ! Au supermarché, les bacs débordent de masques... installés tout près de la file d'attente qui conduit aux caisses, ces bacs sont manifestement là pour attirer le chaland qui musarde dans la file d'attente... Un choix éclectique : masques en tissu de toutes couleurs, avec motifs, masques jetables, en plastique... Après