Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
LePost

Regroupe les blogs tenus par les anciens et vétérans du LePost.fr... Le Post a été pour nous une expérience unique dans une vie... Nous sommes devenus blogueurs du jour au lendemain, des talents se sont manifestés et nous avons fait le plein d'amis ! Certaines de ces amitiés perdurent toujours...

Gérée par Nos Pistes Cyclables

Tags associés : le post, lepost.fr, exposteur

5 blogs

5871 posts

17/04/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Ali Gros Bras et les quarante haleurs.

Ali Gros Bras et les quarante haleurs.

Pastiche du mercredi. Il est parfois amusant de puiser dans la tradition pour trouver une nouvelle source d’inspiration, je vais vous en administrer la preuve tout en évoquant un aspect de la marine de Loire du temps où les hommes tiraient les bateaux de la berge pour remonter le courant. Il était une fois, une troupe de gaillards qui faisait
Tous dans le même pacte

Tous dans le même pacte

Marché déjà conclu pour u n accord global En mal de notoriété, de succès et sans doute de beaucoup plus de publicité pour mes modestes agitations, je me suis mis en quête, à la manière du grand Claude Nougaro, d'une plume d'ange. J'étais persuadé que ce talisman suffirait à faire décoller les ventes, à inspirer mon écriture en lui d
Un très mauvais conte.

Un très mauvais conte.

En direct du bureau des légendes Le pont de la discorde. Il était une fois, ici ou ailleurs, une rivière qui séparait les gens, se dressait tel un obstacle infranchissable. Il fut une autre fois, un petit ruisseau qui coulait de part et d'autre des domaines de deux frères. Dans le premier cas, l'eau était un mur qui se dressait, empêchant la
Retour au monde d'avant...

Retour au monde d'avant...

Des terrasses bondées, un flot continu de voitures, des embouteillages, des rues envahies de touristes et de passants : c'est le retour au monde d'avant... La foule se presse et se bouscule dans les magasins : les files d'attente s'allongent devant les boutiques, c'est le rush sur la mode de printemps. Dans les rues, difficile de circuler, les voi
C'est Versailles !

C'est Versailles !

Un jet d'eau rénové près des Jardins de la Fontaine : des embruns éblouissants, des crépitements d'eau, une fraîcheur bienvenue en ces jours de printemps... L'eau jaillit, rebondit, se disperse en éclats de lumières sous le soleil... Un spectacle enchanteur : c'est Versailles à Nîmes ! Des tourbillons d'eau qui jaillissent vers le ciel, d
Le mariage blanc

Le mariage blanc

Libre à jamais, libre comme la belle marinière. Lilith, devenue capitaine, à la féminité acceptée de tous, voguait désormais à visage découvert. Sa réputation sur la Loire est telle que plus personne ne cherche à mettre en doute sa capacité à diriger un équipage de solides gaillards et des chalands de fort tonnage. Sur la rivière, la
Moutons, canaille, sotte espèce !

Moutons, canaille, sotte espèce !

- "Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ; Vos scrupules font voir trop de délicatesse ; Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce, Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur En les croquant beaucoup d'honneur." Tel est le discours du renard dans la fable Les Animaux malades de la peste... La Fontaine, dans cette fable,
Quand le bouchon saute.

Quand le bouchon saute.

Le gerbage pour commencer. Ils piaffaient d'impatience depuis si longtemps qu'ils étaient tous là, à piétiner sur la ligne de départ, prêts à se trouver en première position pour être du nombre des heureux élus. C'est ainsi, la compétition gagne toutes les activités humaines, la tournée des grands ducs n'échappe pas à la règle. Il f
Petite pluie abat les tourments

Petite pluie abat les tourments

Ils en étaient venus aux mains Une oie, un escargot et une grenouille se querellaient sans trêve ni repos à propos du mauvais temps. Chacun avait la prétention de prévoir la pluie mieux que son voisin. Il en va pour les animaux comme pour les humains, il leur apporte d'être prophète en leur prairie tout en s'octroyant la primauté de la chos
La discrimination des femmes en santé...

La discrimination des femmes en santé...

Un document sur la santé des femmes, diffusé sur la Cinq montre toutes les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes dans le domaine médical... "C'est une fatalité méconnue : aujourd'hui, en France et partout dans le monde, en matière de santé, naître femme est un désavantage. La discrimination des femmes en santé peut aller ju
La nouvelle tournée des popotes.

La nouvelle tournée des popotes.

Politique fiction. Il apparaît de plus en plus clairement que nos dirigeants aiment à mettre leurs pas dans ceux du Grand Charles. Notre cher Freluquet a beau se prétendre en marche, il ne parvient pas à tenir le rythme : un manque d'envergure sans doute diront les moqueurs qui se gaussent aisément du physique, un défaut de perspective plus s
Le Hérisson.

Le Hérisson.

Une énigme piquante … Éléonore lisait le Hérisson. De toute mon enfance, j'avoue n'avoir vu nulle part ailleurs ce curieux journal au papier de couleur, vert, rose ou jaune. Mes souvenirs sont flous à ce propos, moi qui tout juste lecteur, parcourait avec étonnement, surprise, gène parfois les pages de cet hebdomadaire satirique. Qu'en ai-
Baccalauréat : des inquiétudes pour le Grand Oral...

Baccalauréat : des inquiétudes pour le Grand Oral...

L'oral a toujours été la grande angoisse de nombreux candidats au Baccalauréat : une épreuve difficile pour certains.... Alors que le Grand Oral du Baccalauréat, qui représente 10 % de la note finale, doit se tenir pour la première fois en juin, les élèves et les professeurs s'interrogent et s'inquiètent... C'est la grande nouveauté du B
Il faut oublier …

Il faut oublier …

Un mot talisman et ça repart. Notre merveilleux et si précieux Boris Cyrulnik doit s'en mordre les doigts. En voulant nommer l'innommable, en glissant une étiquette sur un phénomène complexe qu'il a emprunté à la biologie, afin de désigner la capacité humaine à tirer un trait sur un épisode tragique, il a ouvert la boîte à Pandore des
Une allure de félin...

Une allure de félin...

Un félin dans le jardin,... un pas de velours, un regard perçant, une robe chamarrée, damasquinée... une robe blanche drapée et piquetée de noir... Le chat donne de la voix, miaulements de bonheur, de curiosité, peut-être... Une petite panthère des jardins... Une merveille de souplesse, d'élégance, de charme.... Elle se love et se glisse
Un destin exemplaire.

Un destin exemplaire.

L'éternel recommencement. Alors qu'en Orléans, les conditions d'une nouvelle guerre civile semblent réunies, que les passions sont exacerbées tandis que la religion est portée tel un étendard guerrier par quelques défenseurs de la vraie foi, il est peut-être opportun de remettre en lumière une histoire, oubliée fort commodément de beauco
Les autotests dans les lycées : encore de l'amateurisme...

Les autotests dans les lycées : encore de l'amateurisme...

Lundi 10 mai, des centaines de milliers d'autotests devaient être distribués dans les lycées, une semaine après la rentrée, mais les livraisons ont pris du retard... De plus, des problèmes logistiques viennent entraver l'utilisation de ces tests. Il faut une salle et du personnel, car les tests doivent être supervisés et réalisés au lycé
La gâchette divine

La gâchette divine

Pas de quartier à Saint-Germain. J'ai connu une drôle d'époque dans laquelle, nombre de mes camarades se virent offrir un cadeau qui était totalement inimaginable pour mes parents. Était-ce pour leur donner le sens des responsabilités ? Appréhender la terrible loi de l'existence ? Leur mettre un peu de plomb dans la tête ou encore en faire
Contrôle de tous vos papiers !

Contrôle de tous vos papiers !

Ce n'est pas du cinéma… Il m'est arrivé une chose étrange, une aventure que je ne souhaite à personne de vivre pareillement. Il est vrai que les gens simples, les citoyens honnêtes qui ne vagabondent jamais sur les rives incertaines et interlopes de l'imaginaire, n'auraient jamais à supporter pareil désagrément. J'ai sans doute mérité d
Bien sûr, il faut commémorer !

Bien sûr, il faut commémorer !

Bien sûr, il faut commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon ! Il est important de se souvenir de notre histoire. Il ne faut pas réduire le personnage de Napoléon au seul rétablissement de l'esclavage... Il faut regarder en face notre passé, en voir le côté obscur, et aussi les aspects positifs. A cette occasion, on peut lire ou rel
Bâtisseur de chimères.

Bâtisseur de chimères.

Le tailleur de pierres d'Apremont Il était une fois, en ce magnifique village d'Apremont-sur-Allier, un jeune carrier. La destinée avait choisi pour lui puisque ses parents l'avaient prénommé Pierre ! Il était d'une rare dextérité. Il travaillait si vite et si bien qu'il nourrissait de grands rêves de gloire artistique. Hélas pour lui, sa
Souffler sur les braises …

Souffler sur les braises …

Pour rallumer la flamme. S'il est un sujet qui tient lieu du sacré en Orléans, c'est bien l'héroïne locale avec son cortège de fantasmes, d'interprétations, de falsifications et de manipulations. Rien n'est raisonnable dès qu'il s'agit d'évoquer et plus encore de célébrer la petite lorraine, sans doute largement dépassée par les passion
Mais que deviennent nos déchets plastiques ?

Mais que deviennent nos déchets plastiques ?

Nous sommes désormais contraints de trier nos déchets, et de mettre à part les cartons, papiers, emballages en plastique. Chaque minute dans le monde, l'équivalent d'un camion poubelle rempli de déchets plastiques se déverse dans les océans. Que deviennent donc nos déchets plastiques ? Qu'est-ce qui est vraiment recyclé ? Comme on nous dem
D'Orléans à Reims.

D'Orléans à Reims.

Trois guerres pour une dédicace Écrire un livre n'a peut-être d'autre but que de faire de telles rencontres, fruits du hasard tout autant que de l'improbable. Tout a commencé d'une bien étrange manière, totalement hors des circuits littéraires classiques. Martine achetait d'excellents fromages de chèvre chez Marie sur un marché d'Orléans.
Un air de bal musette aux Jardins...

Un air de bal musette aux Jardins...

Les Jardins de la Fontaine, les marronniers, les tilleuls, le temple de Diane, le Nymphée... un lieu béni des Dieux... Et quand les Jardins s'animent d'un air de musique offert aux passants, ce lieu devient encore plus envoûtant et magique ! Ce jour de printemps, un musicien s'est installé sur un banc de pierre et a fait retentir ses notes dans
La belle chanvrière.

La belle chanvrière.

Lui mettre la corde au cou. Nous sommes dans la Vallée de l'Authion où nombreux étaient ceux et celles qui vivaient du chanvre, un beau métier quoique fort rude. Elle s'appelait Marie, prénom qu'avait tenu à lui donner son père en hommage à ce navire breton Marie la Cordelière qui fut l'orgueil de la Bretagne. Est-ce parce que sa famille t
Le jeu du 8 mai à huis-clos : Le voyage de « La Jeanne »…

Le jeu du 8 mai à huis-clos : Le voyage de « La Jeanne »…

Une épopée au fil de l'épée et de l'eau On ne sait jamais ce qui peut advenir lorsqu'on monte sur un bateau traditionnel de Loire. Tout y est possible, des bonnes surprises aux rencontres inoubliables, des aventures ubuesques aux galères sans nom sur une rivière qui n'en fait qu'à sa tête, des folles bordées au coup de tabac. Les mariniers
Le patriarcat tue encore, même en France...

Le patriarcat tue encore, même en France...

Un fait divers terrifiant : un mari récidiviste a tué sa femme près de Bordeaux en la brûlant vive. Encore un féminicide : une jeune femme de 31 ans, mère de trois enfants, est morte mardi 4 mai à Mérignac, près de Bordeaux, après avoir été brûlée vive par son mari violent récidiviste dont elle s’était séparée. Une mort atroce e
Les trois petits cochons…

Les trois petits cochons…

Ce monde est trop injuste. Un verrat un jour convola avec une truie. Une belle histoire d'amour qui trouva son aboutissement dans la naissance de trois petits porcelets, mignons à croquer. Les autres couples se gaussèrent d'une portée si petite, dans l'espèce, il était de coutume de donner naissance à une flopée de bambins. La truie s'en moq
Sésame couvre-moi !

Sésame couvre-moi !

L'épineuse question de la crécelle. Désormais pour que les portes s'ouvrent, il faudra se fendre d'un passeport sanitaire, le précieux Sésame qui déterminera dans quelle réserve vous ranger. À ma droite, les chevaliers de la Seringue, ordre monastique pour lequel tous les adeptes ont été oints du saint baume miraculeux. À ma gauche, les
L'Inde submergée par le Covid...

L'Inde submergée par le Covid...

Après des mois de baisse, voilà que l'Inde connaît une nouvelle vague de Covid-19 : pourtant, certains experts et politiciens avaient déclaré que l'Inde avait atteint l'immunité collective et avait vaincu le Covid. J'avais vu des images et des reportages sur la fête des couleurs qui s'est déroulée au mois de Mars en Inde : d'étonnants por
L'Inde submergée par le Covid...

L'Inde submergée par le Covid...

Après des mois de baisse, voilà que l'Inde connaît une nouvelle vague de Covid-19 : pourtant, certains experts et politiciens avaient déclaré que l'Inde avait atteint l'immunité collective et avait vaincu le Covid. J'avais vu des images et des reportages sur la fête des couleurs qui s'est déroulée au mois de Mars en Inde : d'étonnants por
Les mésaventures du goupil

Les mésaventures du goupil

Le renard, le bouc et tous les autres … Un renard qui venait de s'offrir un délicieux camembert de Normandie au lait cru en se jouant d'un stupide volatile perché dans un arbre, se disait en son for intérieur qu'il était bien le plus astucieux quadrupède de la création. Il avançait fièrement dans la plaine, la queue empanachée, toute gon
Mon ru d'Oison

Mon ru d'Oison

Ruisseau de mon enfance Ce tout petit ruisseau d'à peine 3 kilomètres de cours fut le fil bleu de mon enfance. Il a accompagné mon chemin qui me mena jusqu'à la Loire, façonnant une personnalité qui avait besoin d'une rivière pour s'épancher. Ru, il le fut d'autant plus qu'il fut le guide sur le chemin de mon école communale, apportant ce
Le danger des écrans...

Le danger des écrans...

Avec la pandémie, l'enseignement à distance se développe... bien sûr, c'est mieux que rien, comme le dit Michel Desmurget, auteur d'un ouvrage intitulé La fabrique du crétin digital. Mais il ne faudrait pas que cet enseignement se généralise au delà de la crise. Il est vrai que, depuis des années, on a tendance à promouvoir "une espèce
Le danger des écrans...

Le danger des écrans...

Avec la pandémie, l'enseignement à distance se développe... bien sûr, c'est mieux que rien, comme le dit Michel Desmurget, auteur d'un ouvrage intitulé La fabrique du crétin digital. Mais il ne faudrait pas que cet enseignement se généralise au delà de la crise. Il est vrai que, depuis des années, on a tendance à promouvoir "une espèce
Mettre le piéton au pas

Mettre le piéton au pas

Le trottoir, zone de non droit … Le propre des modes, des grands mouvements de société c'est qu'ils avancent en voulant écraser tout sur leur passage, en abolissant les pratiques anciennes, en bousculant les tenants de pratiques désormais dépassées. Les esprits libres, résolument modernes, merveilleusement à la pointe du progrès, enfonce
Regarder... une fleur de marronnier...

Regarder... une fleur de marronnier...

Des dégradés de couleurs : du rose pâle, du rouge vif, des teintes de xanthe, des éclats de blancs, quelle splendeur ! Des délicatesses de fleurs, des profusions, des envolées de corolles... Les fleurs, doucement bercées par un air printanier, dansent près des feuilles... Des mouvements si légers, imperceptibles... Un spectacle à admirer,
La corne magique.

La corne magique.

Un héritage mirifique Bien des années plus tard. Quand il était enfant, il avait toujours vu cet objet étrange qui trônait sur l'établi de son père. Il avait vu le bourrelier quelques fois sans s'en servir sans vraiment y faire attention, un peu sans doute parce que, maladroit, il se montrait incapable de profiter du savoir-faire de son gén
Fleurs de Mai...

Fleurs de Mai...

Si douces, si légères, si parfumées... des festons de fleurs, des enroulements de corolles... Les fleurs de Mai, cachées sous les feuillages, révèlent de douces senteurs... Fleurs subtiles, évanescentes, fleurs fragiles, elles annoncent les beaux jours, les clartés nouvelles, les bonheurs du printemps... Fleurs rayonnantes ! Splendeurs du m
Fleurs de Mai...

Fleurs de Mai...

Si douces, si légères, si parfumées... des festons de fleurs, des enroulements de corolles... Les fleurs de Mai, cachées sous les feuillages, révèlent de douces senteurs... Fleurs subtiles, évanescentes, fleurs fragiles, elles annoncent les beaux jours, les clartés nouvelles, les bonheurs du printemps... Fleurs rayonnantes ! Splendeurs du m
Maître Cornille et sa belle meunière !

Maître Cornille et sa belle meunière !

Pour un civet de lièvre. Maître Cornille était un meunier qui avait tout pour être heureux : un merveilleux moulin sur la rivière Loiret, une maison magnifique, un décor de rêve, des clients nombreux et fidèles, de l’eau à foison pour faire tourner sa roue et une femme, belle comme un soleil. Mais voilà, c’est le dernier point qui le
Ouralou...

Ouralou...

Une chanson dédiée à un animal familier, comme un hommage, c'est assez rare et émouvant. Jean Ferrat évoque ainsi dans un de ses textes son chien Oural, et restitue, avec tant de poésie, toute la noblesse de cet animal. Le texte est écrit sous la forme d' un véritable discours adressé à ce compagnon fidèle : la deuxième personne du sing
Ouralou...

Ouralou...

Une chanson dédiée à un animal familier, comme un hommage, c'est assez rare et émouvant. Jean Ferrat évoque ainsi dans un de ses textes son chien Oural, et restitue, avec tant de poésie, toute la noblesse de cet animal. Le texte est écrit sous la forme d' un véritable discours adressé à ce compagnon fidèle : la deuxième personne du sing
Une fleur de genêt...

Une fleur de genêt...

À la boutonnière. S'il est une plante dont l'histoire est enracinée dans notre sol, c'est bien celle du genêt qui serait le candidat idéal pour servir de signe de ralliement à tous ceux qui aimeraient que ça change. Cet arbuste capable de s'accrocher à la vie dans les conditions les plus délicates nous redonnerait le moral et l'envie de te
Nos vélos nous donnaient des ailes.

Nos vélos nous donnaient des ailes.

La liberté d'aller … Il n'y eut plus belle école de la liberté que celle que nous octroyèrent nos bicyclettes. Dès que nous franchissions le cap décisif qui consistait à retirer nos petites roulettes favorisant l'équilibre, nous passions dans un autre monde, qui nous semblait alors sans limite. Nos parents avaient alors cette douce folie
Le monde n'a jamais manqué de Charlatans...

Le monde n'a jamais manqué de Charlatans...

"Le monde n'a jamais manqué de Charlatans : Cette science, de tout temps, Fut en Professeurs très fertile. Tantôt l'un en théâtre affronte l'Achéron, Et l'autre affiche par la ville Qu'il est un passe-Cicéron." Tel est le début de la fable de La Fontaine, intitulé Le Charlatan : l'auteur y dépeint un beau parleur qui trompe son monde et s
Le monde n'a jamais manqué de Charlatans...

Le monde n'a jamais manqué de Charlatans...

"Le monde n'a jamais manqué de Charlatans : Cette science, de tout temps, Fut en Professeurs très fertile. Tantôt l'un en théâtre affronte l'Achéron, Et l'autre affiche par la ville Qu'il est un passe-Cicéron." Tel est le début de la fable de La Fontaine, intitulé Le Charlatan : l'auteur y dépeint un beau parleur qui trompe son monde et s
L'alternative !

L'alternative !

Sois ce que tu dois ! Il était une fois Henry, un enfant des bords de Loire, qui avait grandi en regardant passer les grands et beaux bateaux de bois. Il rêvait sur la berge d'être un jour prochain marinier au grand cœur, un des ces fiers capitaines portant haut le chapeau aux larges bords à moins qu'il ne devienne humble gabier perché dans l
La culture victimaire : l'orthographe clouée au pilori...

La culture victimaire : l'orthographe clouée au pilori...

Pénaliser les élèves qui ne maîtrisent pas l'orthographe ? Ce serait là "une pratique élitiste et excluante", selon l'université de Hull, en Angleterre. Cette faculté anglaise a enjoint à ses enseignants de ne pas sanctionner les erreurs à l'écrit des élèves. Une manière de "décoloniser" le programme scolaire et d'assurer l'égalité
Une seule solution…

Une seule solution…

Mais sans aucune résolution. La propagande gouvernementale a exploré durant cette crise toute la gamme des possibles en matière de communication. Nous avons eu droit au tout début à l'alerte nucléaire avec une sirène à vous glacer le sang et une voix d'outre-tombe pour nous préparer au pire. On peut qualifier le procédé d'humour macabre
La culture victimaire : l'orthographe clouée au pilori...

La culture victimaire : l'orthographe clouée au pilori...

Pénaliser les élèves qui ne maîtrisent pas l'orthographe ? Ce serait là "une pratique élitiste et excluante", selon l'université de Hull, en Angleterre. Cette faculté anglaise a enjoint à ses enseignants de ne pas sanctionner les erreurs à l'écrit des élèves. Une manière de "décoloniser" le programme scolaire et d'assurer l'égalité
Le spectacle des marronniers en fleurs...

Le spectacle des marronniers en fleurs...

Un somptueux spectacle dans les Jardins : des cascades de fleurs sur les marronniers... des teintes pastels, mais aussi des couleurs vives : le plus bel incarnat près des feuilles d'un vert sombre... Les fleurs se laissent bercer au gré d'un vent léger, printanier, si apaisant... Abeilles et bourdons viennent s'enivrer et se griser de ces calice
L'artisan qui parle à l'oreille d'un baudet.

L'artisan qui parle à l'oreille d'un baudet.

"Tu parles d'un travail." Il était une fois trois braves artisans : un charpentier, un maréchal ferrant et un bourrelier qui à Saint-Sulpice de Cognac furent confrontés à une bien étrange histoire. Je ne sais si vous la livrer ainsi ce n'est pas s'exposer à la médisance et à l’allégation fallacieuse de faire abus de ce merveilleux breuv
Sa moitié de pomme.

Sa moitié de pomme.

Message d’amour. Il était une fois Éric un jeune marinier qui faisait tourner bien des têtes. Le garçon était de ces gens qui concentrent tous les avantages et avancent dans la vie enveloppés d’une aura mystérieuse. En avait-il conscience ? Nul ne peut l’affirmer tant son comportement était empreint d’une immense simplicité. Il ét
Le problème du Covid long...

Le problème du Covid long...

On évoque abondamment les victimes du Covid, les morts, mais on oublie souvent les symptômes persistants du Covid. Or, les séquelles sont parfois graves et nombreuses : problèmes pulmonaires, cardiovasculaires, neurologiques... Des difficultés à respirer, des essoufflements, des pertes de mémoire, des difficultés dans l'élocution, des doul
Jeanne, fille de l'eau et du feu.

Jeanne, fille de l'eau et du feu.

Une épopée au fil de l'épée Pour la jeune damoiselle, bergère de son état selon la légende, c'est en bord de Meuse que tout a commencé. Gardant des veaux couleur, elle entendit venant des cieux, un message qui l'invitait à colmater une voie d'eau en bord de Loire. Elle s'empressa de monter sur ses grands chevaux pour aller ferrailler contr
Un curieux dessein.

Un curieux dessein.

Elle avait mauvaise mine. Il était une fois une dame qui n'allait pas bien. Depuis quelques temps ses amis ne cessaient de lui dire qu'elle avait mauvaise mine, une remarque si récurrente qu'elle en prit ombrage. Sa santé déclina inexorablement la laissant incapable d'assumer son métier. Elle tomba dans un profond abîme, une forme de létharg
Avons-nous perdu le sens des limites ?

Avons-nous perdu le sens des limites ?

"Méden agan, rien de trop", telle est la maxime fondamentale de la sagesse grecque antique. Cette formule grecque ΜΗΔΕΝ ΑΓΑΝ (Méden Agan) était l’une des maximes inscrites sur le fronton du temple de Delphes. Ce sens de la mesure condamnant l’excès que les Grecs appelaient hybris (démesure), est une attitude que nous avons souvent
Avons-nous perdu le sens des limites ?

Avons-nous perdu le sens des limites ?

"Méden agan, rien de trop", telle est la maxime fondamentale de la sagesse grecque antique. Cette formule grecque ΜΗΔΕΝ ΑΓΑΝ (Méden Agan) était l’une des maximes inscrites sur le fronton du temple de Delphes. Ce sens de la mesure condamnant l’excès que les Grecs appelaient hybris (démesure), est une attitude que nous avons souvent