Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés
La Poésie

La poésie est un moyen pour certains de se libérer d'un poids mais malheureusement peu de gens s'y intéresse. C'est grâce à tous ceux qui intéresse à la poésie qui la font vivre Nous avons aussi un page Facebook pour plus de visibilité.

Tags associés : poesie, citation, grand auteur

17 blogs

459 posts

05/11/2018

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

"L'ORAGE"

"L'ORAGE"

Extrait de mon recueil "TENDRESSES CLANDESTINES". Recueil toujours dispo sur : https://www.thebookedition.com/fr/ten... Lecture texte et montage vidéo : Tiamaraa (Marie-Ange Duval) Vidéo Pixabay.
"CIEL DE BRUME"

"CIEL DE BRUME"

En attendant mon prochain recueil, en cours de mise en page, je vous propose "CIEL DE BRUME" un texte de mon 13me recueil : "MIROIR" Toujours disponible sur The Book Edition et auprès de moi directement. https://www.thebookedition.com/fr/mir... Bonne lecture à tous. Il vous donnera peut être l'envie de lire le prochain ! Vidéo et voix : Tiamara
La couleur des mots (...)

La couleur des mots (...)

LA COULEUR DES MOTS Dans le grand vent de ce monde, Dansent les mots à la ronde, Dissonants ou harmonieux, Enchanteurs, ou malchanceux ! Il est des mots de soleil, Au réconfort sans pareil ! Ils sèchent au bord des paupières Nos larmes prisonnières. Il est des mots de silence, Dans la cage de l'absence, Ils rêvent de s'envoler, vers des proch
Frontières: "Veilleur de jour" (...)

Frontières: "Veilleur de jour" (...)

Un poème de François Migeot ... Veilleur de jour À l'ourlet de mon ombre dans l'incertitude des frontières là où je me perds de vue où je marche si fragile dans mes mots dans les fouilles d'une vie qui désespère d'un fond dans le tambour du présent où la peau de la face se détend l'Étranger fait la ronde somnambule sur le fil de la lan
Rencontres Poétiques Sans Frontières (...)

Rencontres Poétiques Sans Frontières (...)

Après: 2018: #L'Ardeur 2019: #La Beauté 2020: #Le Courage 2021: #Le Désir 2022: #L'Éphémère ... Une suite aux "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" : 2023: #Frontières Proposé par le "Collectif Vivranans" pour le prochain "Printemps des Poètes" et toujours bien sûr sur ce blog à Nans sous Sainte Anne... Article pu
Frontières: " Les Frontières" (...)

Frontières: " Les Frontières" (...)

LES FRONTIÈRES II. POÈME D´ Antonio Miranda traduit en français par Florence Dravet Qu´est-ce qui démarque deux peuples, deux nations, deux personnes? Quelle ligne de partage les fait différents les met en contrepoint? Et les nations sans territoire les peuples sans démarcation? Quelle est l´appartenance tellurique du gitan et de l´immigr
Frontières: "Sans frontières"(...)

Frontières: "Sans frontières"(...)

Dans la série jamais deux sans trois pour ce prologue des "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" 2023, et avant une nouvelle pause pour le blog jusqu'à mi-Septembre, un poème de Rhita Benjelloun... Sans Frontières... Je veux vivre, naviguer tout horizon Sans me priver, libre comme un oiseau Sans me soucier du vent et de s
Frontières: "Arpège" (...)

Frontières: "Arpège" (...)

Un poème d' Alain H. en guise de coup d'envoi de la saison 2 des " Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse " par delà la frontière entre rêve et réalité... #Frontières... Arpège Des mots qui se mélangent Sort un parfum étrange Qui révèle derrière vous La présence d'un ange Ou celle d'un revenant Cette écharpe de n
Poètes à l'Unisson : Une rencontre ...

Poètes à l'Unisson : Une rencontre ...

Les premières "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" ont permis des échanges fructueux via le Web entre des Élèves de CM1 de l'École Cordier d'Amancey, Nathalie leur Enseignante, et la poète Albane Gellé... En s'inspirant de 3 poèmes envoyés par Albane, ils/elles ont composé des textes poétiques qu'ils ont publiés
Poètes à l'Unisson: Épilogue (...)

Poètes à l'Unisson: Épilogue (...)

Voilà, cette fois le Printemps est fini... et l'Été est bien là... Les premières " Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse " sont derrière nous... Resteront-elles éphémères ou seront-elles suivies d'une seconde édition? L'À Venir nous le dira... - Un grand MERCI déjà: - À tou(te)s les Poètes participant(e)s "Offic
La Sorcière Jalousie (...)

La Sorcière Jalousie (...)

À (...) Un poème de Louis Vibauver ... La sorcière Jalousie Je suis ce monstre hideux qui étouffe furieux Avec soulagement ce qu'il aime le mieux, Je suis ce coup d'épée, ce coup de révolver Que je fais se tirer pour calmer ma colère Je suis cette tigress' cette lionne ou panthère Qui te saute dessus, te griffe et te lacère Pour te laisse
 Poètes à l'Unisson: #L'Éphémère :  (...)

Poètes à l'Unisson: #L'Éphémère : (...)

Les premières "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" se sont terminées ce Mardi 21 Juin, premier jour de l'Été... Sans et sensation Essence et sans station S'unir à l 'unisson Sera la solution… Elles étaient dédiées à Jean-Charles & Charco Lambert tout au long de ce Printemps des Poètes auquel il aurait tant voul
Poème sur le Lizon (...)

Poème sur le Lizon (...)

Un extrait d'un poème de Max Buchon composé en 1844 en l'honneur de la Loue, mais qui évoque un de ses affluents, le Lizon... et aussi Alaise et Vercingétorix... [...] Voici Cléron, bientôt Châtillon va donc poindre : C’est là que le Lizon va venir te rejoindre. Gageons que s’il n’est pas prêt à t’y recevoir, Tu vas continuer ta r
L'Éphémère: "Entre chien et loup" (...)

L'Éphémère: "Entre chien et loup" (...)

Pour " Poètes à l'Unisson ", un poème de Lionel Droitecour illustré par la photo originale qu'il avait choisie en mai 2014... Quand j’aurai terminé la liste minuscule, De mes petits bonheurs, je poserai ma plume, Puis j’attendrai, serein. Et brève ma musique... On peut durer encor... [...] In mémoriam... Le poème intégral sur "Les viei
L' Éphémère : "Deux pour un" (...)

L' Éphémère : "Deux pour un" (...)

Un texte poétique de Donalia Flora aujourd'hui dans notre Fruitière Poétique... Deux pour un Pirates, sorcières, chefs indiens, fée, chevaliers, ce n'était pas enfants notre vie rêvée. Nous, c'était plutôt un seul et même regard émerveillé dans une flaque d'eau oubliée, ou dans le doux duo grinçant de deux volets blessés par le vent
L'Éphémère: "Larmes" (...)

L'Éphémère: "Larmes" (...)

Un poème de Mélaine Rose ... Larmes Larme, perle de lien Apparition soudaine d’un éclat transparent Fuite perceptible de mon état fluide évanescent Perle lumineuse , Perle nauséeuse Je tangue Brouillard dans le regard Goutte d’eau sur ma peau Mes pensées vers toi s’égarent Douceur triste d’un trop plein proche du chaos Je te rejoins
L'Éphémère: "Aux Portes du Printemps"

L'Éphémère: "Aux Portes du Printemps"

Un poème de Oderay dans notre Fruitière Poétique... Aux Portes du Printemps Le ciel gris des évènements, N'empêchera pas le printemps, De renaître, en ces temps troublés, Et rire, entre deux giboulées. Il viendra réparer la terre, Accrocher guirlandes aux épines, En grappes sauvage s, ou mutines, De fleurs blanc-rosé, éphémères. Trou
L'Éphémère: "Aimer" (...)

L'Éphémère: "Aimer" (...)

Un poème de Shani Prêtre aujourd'hui dans notre Fruitière Poétique... Dans la vie, il faut aimer les gens. Quand la vie s'envole, il reste l'amour. Quand l'amour s'envole, il reste le poème bien-aimé. Dans ce poème, il y a des mots gentils Et quand la gentillesse part, Il n'y a plus de vie, Plus d'amour, Plus de poème, Plus de mots Plus de
L'Éphémère: "À la façon d'Albane"... (1)

L'Éphémère: "À la façon d'Albane"... (1)

Après le formidable travail réalisé pour ce Printemps des Poètes par des Élèves et une Enseignante de l'École Palmyr Uldéric Cordier à Amancey, nous avons décidé avec Albane Gellé de leur faire un cadeau, en mettant en voix tous les textes qu'ils/elles ont composés "à sa façon" pour leur participation à ces premières "Rencontres Po
L'Éphémère: "Te souviens-tu ?" (...)

L'Éphémère: "Te souviens-tu ?" (...)

Un poème inédit de Catherine Chatelain... Te souviens-tu des printemps Que nous aimions tant ? Fous comme des abeilles A butiner chaque merveille Te souviens-tu de l’océan ? de mon plaisir à courir au vent toi tu me prenais en photo en riant Comme pour arrêter le temps Te souviens-tu de nos automnes dorés Quand la campagne, de mille feux, b
L'Éphémère: "Pour solde de tout compte..."

L'Éphémère: "Pour solde de tout compte..."

Le début de l'absence est comme la fin de la vie... À Jean-Charles LAMBERT à qui nous dédions ces premières Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse... On me dit que je touche ma bille, Avec mon stylo, Moi je ramasse les billes, Tout au fond du préau... Et si j'en doutais point, À part mes professeurs, Pour qui j'étais va
L'Éphémère: "Le chemin de Halage" (...)

L'Éphémère: "Le chemin de Halage" (...)

> J-1 : Alain Montoyo participe aux Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse ... Nous re-publions aujourd'hui son poè-me "Le Chemin de Halage"comme une passerelle entre première et deuxième édition des Rencontres Poétiques du Lison... Parce qu'il existe des désirs qui ne sont pas éphémères... Le Chemin de Halage... L'eau
L'Éphémère: "Quelle salade" (...)

L'Éphémère: "Quelle salade" (...)

> J-1 : Bernard Friot participe aux Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse , mais uniquement dans la première partie en distanciel.. Pour Bernard, il faut « démocratiser la poésie et la rendre accessible ... » Comme par exemple dans ce poème: Quelle salade... La laitue a un chapeau pointu la romaine se déchaîne la batav
L'Éphémère: "L'Indicible" (...)

L'Éphémère: "L'Indicible" (...)

> J-23: L’essentiel est dans la rencontre de l’indicible, avec nos semblables, les humains, dans l’exception de l’expérience esthétique. Bernard Kudlak participera aux "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" au Printemps prochain... Nous vous proposons aujourd'hui un extrait d'un de ses propos pour le bulletin d'Hors
L'Éphémère: "À l'Abreuvoir" (...)

L'Éphémère: "À l'Abreuvoir" (...)

> J-26 : Louis Pergaud est un des poètes disparus dont nous publierons des poèmes sur le thème de l'Éphémère à l'occasion des " Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse ". Son histoire et sa vocation poétique sont intimement liés à notre village de Nans sous Sainte Anne... Les Bœufs à l'Abreuvoir Dès l'aube, sous l'
L'Éphémère: "Mon Amazone" (...)

L'Éphémère: "Mon Amazone" (...)

> J-26 : Jean Charles Lambert avait composé ce poème au Printemps 2020 pour une Improbable Rencontre qui n'a jamais pu aller à son terme... Nous le re-publions aujourd'hui, Lundi 14 Février... Mon Amazone... Combien de courage me faudra-t-il, pour te dire que je t'aime ? Et encore combien de temps, pour devenir ton amant? Ces quelques mots, oui
L'éphémère: "Horizon" (...)

L'éphémère: "Horizon" (...)

> J - 38: François Migeot participe à nos "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse"... Horizon... Étrange la lumière Le temps se penche à même le monde de son regard de rouille et ses revers d'ombre qui replient le jour Il sépare les silhouettes celles défuntes qui vont à la nuit celles lumière en route vers demain Fra
Le désir: L'éveil du village (...)

Le désir: L'éveil du village (...)

Samedi 20 Juin 2021... "L'éveil du village" de Louis Pergaud a enfin trouvé ses deux premières voix dans notre village. Normal me direz-vous, puisque c'est Nans sous Sainte Anne qui est évoqué dans le poème comme son début l'atteste: " Village qu’adula mon enfance lointaine... " Enfin, sans chauvinisme mal placé bien sûr !!! ( Photo : al
L'éphémère: Les Rimes de Louis Pergaud (...)

L'éphémère: Les Rimes de Louis Pergaud (...)

> J - 46: Les "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" sont organisées en partenariat avec l'Association des Ami(e)s de Louis Pergaud et son Président actuel, Brice Leibundgut ... lui-même Prix Pergaud en 2011 pour "Comme que Comme les Riblons"... Mais, déjà en 2008, Brice analysait finement la poésie de Louis Pergaud: Le
L'éphémère: Métamorphose (...)

L'éphémère: Métamorphose (...)

> J - 49: Pierre Perrin participera au Printemps aux Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse... Nous vous proposons ce poème: MÉTAMORPHOSE... L'Hiver s'éternisait. Le malheur grossissait dans les fourneaux. Le gel cabrait la terre et tous ses habitants, du moins sur le village. Quand enfin surgit le printemps, nul ne l'attend
À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? 1

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? 1

À la frontière entre 2021 et 2022 - Rien à déclarer ? Article 1 Non. Ne rien avoir à dire ne pose pas de problème, avec nos kyrielles de façons d’écrire. Qui a mis au point le sonnet, le lai ? Qu’importe. Dans les états progressifs du poème, tout y danse. Les strates déposées donnent un volume aux hésitations. Le cheminement balbut
L'éphémère:  Le Temps (...)

L'éphémère: Le Temps (...)

Les R.P.L.L.F.* ce sera aussi la Fruitière Poétique renouvelée et améliorée en 2022... Alors aujourd'hui, toujours en préambule au Printemps des Poètes, un poème de Nicole Rueflin découvert dans le Groupe Facebook " Sortir et Découvrir la Franche-Comté (SDFC) " Le temps murmure Hier et le futur Le temps nous appartient Même vilain Parfo
L'éphémère: Histoire de Stress (...)

L'éphémère: Histoire de Stress (...)

Un poème de Charco Lambert dit par lui-même en Mars 2020 : " Je suis à la recherche, d'un exorciste de stress, qui m’habite toute la journée, depuis des années sans cesse, pour finir par être possédé. il faudra qu'il s y prenne à trois fois, si il veut en venir à moi, je ne le lâcherai pas comme ça, ça va de soi, dis tes prières, j
L'éphémère: Objectif Rêve (...)

L'éphémère: Objectif Rêve (...)

Important de rêver... "J'ai mis dans ma tête quelque part dans le Doubs , dans un petit Village un projet un peu Fou, de Rencontres improbables et d'Échanges impromptus, autour de quelques Ver(…)s tus, lus ou juste bus... Pour Pouvoir Poéter en toutes circonstances... " a.l.s... ( à la façon d'Albane Gellé...) Texte Alors, si nous rêvions
L'éphémère: Le temps qui reste (...)

L'éphémère: Le temps qui reste (...)

Les "Rencontres Poétiques du Lison de la Loue et de la Furieuse" sont cette fois bien sur leurs rails et verront le jour au Printemps 2022... Alors, avant d'en concrétiser la feuille de route pendant cette fin d'année 2021 juste une chanson... D'accord ? Combien de temps... Combien de temps encore, Des années, des jours, des heures, combien ? Q
Gogyōka au neuvième ambre

Gogyōka au neuvième ambre

Novembre en toge grenat, belle Xang, soleil exsangue, danse flambante. Les épées de gel fermentent sous les doigts des princesses Tang au jardin. Trop virales, les fins du monde recrachent leurs big bang, tanks de sanglots Song. Sous soleil de mangue, une nappe de lin grenade les fruits confiés aux mortes-eaux. Les dockers portent le fait : sous
Le désir: "Une île" (...)

Le désir: "Une île" (...)

Une île ( Août 83)... Si je vous parlais d’elle, Je dirai c’est une île, Un endroit irréel, A l’accès difficile, Il faut pour la trouver, Y mettre tout son cœur, Son esprit en entier, Et attendre son heure, Il faut de la patience, Ainsi pour l’aborder, Avoir bonne conscience, Et ne pas la tromper, Il faut laisser derrière, L’orguei
L'éphémère: Masque (...)

L'éphémère: Masque (...)

Derrière ce masque je me cache. Je garde au plus profond de moi mon secret, Mon secret. Tous les jours j’efface, J’efface ce que je suis. J’efface les mots trop sensibles Mots qui paraissent doux et sont durs en réalité. J’efface la douleur et j’efface la joie. Ligne couleur ou ligne grise, Je possède deux faces et tu ne le sais pas.
Le désir: "Le Père"(...)

Le désir: "Le Père"(...)

> J-6: Le père... Il rentrait toujours ivre et battait sa maîtresse. Deux sombres forgerons, le Vice et la Détresse, Avaient rivé la chaîne à ces deux malheureux. Cette femme était chez cet homme – c’est affreux ! – Seulement par l’effroi de coucher dans la rue. L’ivrogne la trouvait toujours aigre et bourrue Le soir, et la frappai
"MEME SI"

"MEME SI"

Titre extrait du nouvel album de Régis Flécheau"LES CHEMINS DE L'AMOUR" album disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et en CD Digipack sur s... Titre extrait du nouvel album de Régis Flécheau "LES CHEMINS DE L'AMOUR", album disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et en CD Digipack sur simple commande à l'ad
Injustices

Injustices

de l'inégalité criante parts non partages tâche accrue de tes gueules en échos allongés persiennes d'un sommeil sans retours obligé d'y craindre mon labour mes messages ces fiels non réponses d'un jour l'autre ressemble à deux sans joies et sans complice chacun de ses cotés de l'un malgré ses plans ménage intercalé sans équilibres hosp
À la façon d'Erik Satie, je te veux

À la façon d'Erik Satie, je te veux

À fredonner d’après Erik Satie, "Je te veux" https://www.youtube Satie Je te veux Tu ne vois plus les hommes, Toi, tu les rêves Tu ne vois plus en somme Ceux qui crèvent À tant soulever ou Peiner sur terre, mais debout, Sous ton feu, jusqu’au bout Tu te masques, esperluette, Tu te rêves, Reste là, ta silhouette Trônant bien cachée sous
Merci Régis

Merci Régis

Merci Régis pour cette belle page que tu m'as faite sur ton blog. Originaire du Cher, MARIE-ANGE DUVAL est née le 02 octobre 1959 à Paris d'où elle part, en 1960, après le décès de son père. Elle commence à écrire et à dessiner dès l'adolescence. En 20...
"DE VERLAINE A HUGO"

"DE VERLAINE A HUGO"

Titre extrait du nouvel album de Régis Flécheau "LES CHEMINS DE L'AMOUR" album disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et en CD Digipack sur simple commande à l'adresse suivante https://www.regisflecheau.com Paroles : Marie-Ange Duval (Tiamaraa) Musique et arrangements : Régis Flécheau Prise de son mixage : Géraldine Potron
L'album de Régis Flécheau

L'album de Régis Flécheau

Bonjour à tous. En plus de mes quatre titres, venez découvrir aussi la chanson de mon amie Danielle Doucet : "Rien ni personne" mise en musique et interprété par Régis Flécheau. Peinture, poésie et musique...Mélange de plusieurs disciplines artistiques. Paroles de Danielle Doucet - Musique et interprétation de Régis Flécheau"Les chemins
Gogyōka à la brumeuse

Gogyōka à la brumeuse

Le ciel perdant ses eaux, j’attendais que naissent d’autres façons du jour. Pour seul signe de vie, dans la flaque d’une empreinte de chaussure : la boue. La Vénus, devant le vieil hôtel particulièrement délaissé, a les yeux mangés de lichen. En robe de fils de fer barbelés, comment l’enlacer sans blesser ni soi ni l’autre ? Serme
"LES CHEMINS DE L'AMOUR"

"LES CHEMINS DE L'AMOUR"

Bonjour mes amis(es). J'ai le plaisir de vous présenter "LES CHEMINS DE L'AMOUR" le dernier album de Régis Flécheau sur lequel j'ai quatre titres. "LES CHEMINS DE L'AMOUR" "DE VERLAINE A HUGO" "MEME SI" "J"AI LE BLUES" J'ai également une page auteure sur son blog https://www.regisflecheau.com/marie-ange-duval-tiamaraa.php Avec la participation
Jean MOGIN (1921 - 1986) - La belle Alliance, 1964

Jean MOGIN (1921 - 1986) - La belle Alliance, 1964

LE LIMON DE L'AMOUR Le limon de l'amour a recouvert nos bornes, Une glaise fertile a comblé nos fossés ; Nous sommes étendus, statues inachevées, Pris dans ce même bloc au bord de ce doux Nil. Nous sommes ensablés et puis remis au jour Part les débords du fleuve et le vent des années. Sur la barque solaire où nous voguons tous deux, Nous p
Jeanine MITAUD (1921 - 2011) - Départs, 1953

Jeanine MITAUD (1921 - 2011) - Départs, 1953

LE POEME Détruire les mots Presser le silence Au carrefour chaque visage et chaque phare Menaceront la ville Mais tu progresses Invincible présence du poème La nuit dans ma pensée tu entraînes la mer L'ombre roule en labours paisibles Se déploient les prairies les eaux Que le ciel se descelle La langue se délie Le poème bat comme un coeur e
Jean LEBRAU (1891 - 1983) - Corbières, 1959

Jean LEBRAU (1891 - 1983) - Corbières, 1959

QUE PEUT CETTE LARME DE PIERRE Que peut cette larme de pierre, Que peut cette fleur de faïence Pas plus froide que la lumière De la mort, un jour, sans vaillance ? Elle en prend toujours à son aise, Elle rit de toutes ses dents. Il n'est humain qui ne lui plaise. On peut se clore, elle est dedans, Laissant dehors l'ange de plâtre Sous l'olivier
Geo LIBBRECHT (1891 - 1976) - Le Banquet des Ombres, éd. Seghers, 1955

Geo LIBBRECHT (1891 - 1976) - Le Banquet des Ombres, éd. Seghers, 1955

LA VOILA CETTE NUIT La voilà cette nuit de terre et de racines où ma chair s'éparpille à la faim des grouillants ; dissous, multiplié, je suis le sang des vignes et je fais un feuillage aux arbres pourrissants. Un cri perdu dans l'air épelle mon langage et l'écho qui s'envole emporte aussi mon nom, je retourne à la pluie, arc-en-ciel ou nua
Jean COCTEAU (1889 - 1963) - Plain-chant (1923)

Jean COCTEAU (1889 - 1963) - Plain-chant (1923)

J'ai peine à soutenir le poids d'or des musées, Cet immense vaisseau. Combien me parle plus que leurs bouches usées L'oeuvre de Picasso. Là, j'ai vu des objets qui flottent dans nos chambres, Trop grands ou trop petits, Enfin, comme l'amour mêle bouches et membres, Profondément bâtis ! Les muses ont tenu ce peintre dans leur ronde, Et dirig
José-Maria de HEREDIA (1842 - 1905) - Les Trophées, 1893

José-Maria de HEREDIA (1842 - 1905) - Les Trophées, 1893

LE RAVISSEMENT D'ANDROMEDE D'un vol silencieux, le grand Cheval ailé Soufflant de ses naseaux élargis l'air qui fume, Les emporte avec un frémissement de plume A travers la nuit bleue et l'éther étoilé. Ils vont. L'Afrique plonge au gouffre flagellé, Puis l'Asie...un désert...le Liban ceint de brume... Et voici qu'apparaît, toute blanche d
Charles BAUDELAIRE (1821 - 1867) - Les Fleurs du Mal

Charles BAUDELAIRE (1821 - 1867) - Les Fleurs du Mal

LXXVIII - SPLEEN Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que l'horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l'Espérance, comme une chauve-souris, S'en va battant les murs de son aile tim
Alfred DE MUSSET (1810 - 1857) - Poésies complètes, 1840

Alfred DE MUSSET (1810 - 1857) - Poésies complètes, 1840

AU LECTEUR DES DEUX VOLUMES DE VERS DE L'AUTEUR Ce livre est toute ma jeunesse ; Je l'ai fait sans presque y songer. Il y paraît, je le confesse, Et j'aurais pu le corriger. Mais quand l'homme change sans cesse, Au passé pourquoi rien changer ? Va-t'en pauvre oiseau passager ; Que Dieu te mène à ton adresse ! Qui que tu sois, qui me liras, Lis-
Théophile GAUTIER (1811 - 1872) - Emaux et camées, 1852

Théophile GAUTIER (1811 - 1872) - Emaux et camées, 1852

PREFACE Pendant les guerres de l'empire, Goethe, au bruit du canon brutal, Fit le Divan occidental Fraîche oasis où l'art respire. Pour Nisami quittant Shakespeare, Il se parfuma de çantal, Et sur un mètre oriental Nota le chant qu'Hudhud soupire. Comme Goethe sur son divan A Weimar s'isolait des choses Et d'Hafiz effeuillait les roses, Sans pr
Philotée O'NEDDY (1811 - 1875) - Feu et flamme, 1833

Philotée O'NEDDY (1811 - 1875) - Feu et flamme, 1833

NUIT SECONDE III Oh ! si , comme une fée amante de la brise, La MORT sur un nuage avec mollesse assise, Descendant jusqu'à moi du haut de l'horizon, Venait pour piédestal élire ce balcon !... Mon oeil s'arrêterait ardent sur son oeil vide, Je l'emprisonnerais dans une étreinte avide, Et, le sang tout en feu, j'oserais apposer Sur sa bouche de
Gérard de NERVAL (1808 - 1855) - Odelettes, 1852

Gérard de NERVAL (1808 - 1855) - Odelettes, 1852

UNE ALLEE du LUXEMBOURG Elle a passé, la jeune fille Vive et preste comme un oiseau : A la main une fleur qui brille, A la bouche un refrain nouveau. C'est peut-être la seule au monde Dont le coeur au mien répondrait, Qui venant dans ma nuit profonde D'un seul regard l'éclaircirait ! Mais non, - ma jeunesse est finie... Adieu, doux rayon qui m'
Henri FONTAINAS (1865 - 1948) - Parnasse de la Jeune Belgique

Henri FONTAINAS (1865 - 1948) - Parnasse de la Jeune Belgique

LA JOCONDE Parmi l'écroulement des grandeurs séculaires, Des espoirs teints de sang, de magie et d'orgueil, Des langueurs de remords sans motif et de deuil Baignent, Mona Lisa, tes yeux crépusculaires. Et parfois un éclair de sensualité Très doux vient allumer tes pensives prunelles, Et les âpres désirs des voluptés charnelles Glissent dan