Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
drink 75

Ses blogs

Macrofictions (Aujourd'hui)

Aujourd'hui parce que c'est aujourd'hui
drink 75 drink 75
Articles : 1227
Depuis : 24/09/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Rue des pyrénées

Rue des Pyrénées, numéro après numéro...
drink 75 drink 75
Articles : 327
Depuis : 02/11/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Le blog de ma vie en biture

Des jours et des cuites...
drink 75 drink 75
Articles : 1591
Depuis : 23/05/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

poésie et brouillard

poésie dans le brouillard
drink 75 drink 75
Articles : 215
Depuis : 29/10/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

ma vie sans biture

Drink 75
drink 75 drink 75
Articles : 442
Depuis : 29/02/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Ailleurs

Ailleurs

Qu'y a-t-il de plus légitime que d'en avoir assez de quelqu'un ? Je l'ai trop éprouvé moi-même pour ne pas le comprendre chez les autres. Quand je vois une femme avec qui j'ai eu des mois d'intimité et qui du jour au lendemain me fait tomber de son existence, n'a plus d'autre désir que de n'avoir rien de commun avec moi, je me reconnais. En r

Silence

Aujourd'hui j'ai entendu qu'il y aurait un concert test avec du public a bercy avec le groupe indochine, et je me suis demandé s'il fallait vraiment reprendre les concerts, on était pas si mal en fin de compte sans concert, on était pas si mal.

Fureur

Aujourd'hui je crois que le vieux con du troisième étage n'a pas compris mon allusion raffiné quand je lui ai expliqué que cette année il était sans doute nerveux car il n'avait pas pu aller a pattaya pour consommer de jeunes prostituées thaîlandaises, après qu'il m'ait agressé car je n'avais pas de masques dans l'ascenseur de l'immeuble.
Aérer les supplices

Aérer les supplices

Revenir vers le bitume, Et avaler la nuit, La vie, ne plus, ne pas, C'est ainsi vers la fin, c'est ainsi, Essayer la souplesse, ne plus s'y adonner, Nos rêves sont des souffrances qui n'ont plus d'élégance, Un vieux danseur raté se tient toujours au zinc, Comme une vision de brume, un supplice redondant, Ecorner les regards, Les yeux qui se dé
Atténuer l'oubli

Atténuer l'oubli

Aux contours descendant, Archives de nos tourments, Par-dessus l'illusion, Un rêve en filigrane, se compose parfois, Dérive, oh sombre soir, Ne sommes-nous suspendus, Aérien dans l'extase, Viennent les sables émouvants, Hérésie de traverse, Une litanie sans flamme, Apaise nos tempêtes, Ce qui ne sera pas disparaît sans fracas.
Racler le passé

Racler le passé

Carboniser, Tout, Nos pensées, Dérive, désir, Arracher les espoirs, Foutraque parmi les riens, Nos solos de travers, Agonir les supplices, Et puis courir encore, parmi les cadavres secs, Au coeur de ces vies sales, Les choeurs en harmonie, Brûler les derniers os, Mastiquer sa substance, Un dernier souffle d'air, Au creux de l'érosion, Allumez
23 Rue des pyrénées

23 Rue des pyrénées

Au 23 rue des pyrénées, dans son appartement du troisième étage, assis a son bureau, un homme écrit avec son stylo sur un cahier un peu abimé. "Au pélican piston. La fille qui m'impressionne derrière le bar. Tout le monde peut écrire une chanson triste. La phrase qui me trotte dans la tête. Tout le monde peut écrire une chanson triste. J
Souvenir tiède

Souvenir tiède

Ton corps, Falaise, Tes seins, La glaise, La suspension, encore, de nos âmes tourmentées, Façonnent nos désirs, Parenthèse de nos vies, Journées, trop plein d'orgasmes, Et belleville endormie, La ville ne suffit pas, Nos vies sont des orages, un peu de pluie parfois, mais souvent la tempête, Nos corps en catharsis, Illusion que nos vies, son
Percuter le rien.

Percuter le rien.

De nos rires incertains, de nos caresses usées, Il reste la mémoire, d'une odyssée fatale, Devenons-nous des larmes, Un matin de traverse, Un brouillard un peu vain, Des émotions putrides, Une vision de néant, Deviendrons-nous des âmes, Qui erreront enfin, vers un but, un désir, Aérer les mémoires, fragiliser les pleurs, Se savoir lointain
Flou

Flou

Au loin les souvenirs, Un ersatz, non, La vie, Que de nos âmes mortes, le souffle continu, De ce qui ne sera plus, De ce qui fut, toujours, L'absence n'existe pas, le manque est un oubli, Rien ne peut écraser, rien ne peut remplacer, Vivre est un a-côté, Une factice impression, A l'envers de nos corps, Il reste l'indicible, Un tourment apaisé,