Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
louan cotoche

louan cotoche

blog de l'écriture, anti rayure, anti bavure,lutte contre le monde avec des mots pour les maux
Tags associés : poemes

Ses blogs

Le blog de louan cotoche

libre cour a l'imagination, a l'accumulation de mots, qui donnent un sens a l'ame, au vécu, au passé au présent au futur.
louan cotoche louan cotoche
Articles : 33
Depuis : 27/07/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

corps dechus

corps dechus

Au bord de la route; le corps en déroute Presque nue, elle arpente le trottoir Avec son corps devenu dérisoire Qu'elle déballe, triste marchandise Quand tous les soirs elle s'enlise. Protituée, un jour elle s'est tué Prostrée, elle attend le client Celui qui aura la clé de satan Pour l'envoyer encore plus loin Dans sa déchéance sans fin. E
CHANSONNETTE

CHANSONNETTE

Et baby, ce soir c'est jour de fete C'est fini de se prendre la tete On s'aime pour la vie, promis J'ai juré de ne plus m'enfuir C'est pour cela que j'écris Juste pour enfin te dire Que c'est toi mon avenir. Je prends mon papier Celui qui ne sert pas a fumer Mais a eviter que mes pensées Ne partent a jamais en fumée Alors je prends mon crayon E
sans toit

sans toit

Allongé sous l'abribus Dans la position du foetus Sa vie, tas de détritus Son destin, pire qu'un obus. Déchet humain au coeur qui bat C'est sa misere son seul cabas Errance, abandon, pas a pas Il s'enfonce dans son trépas. La rue est son seul univers Ou désuni il s'en va vers Un lendemain pareil qu'hier. Il trimballe partout son calvaire. Allo
avec le temps

avec le temps

Petit viellard tout tremblottant Le regard vide tout titubant Le dos courbé par le poids des ans Tout amaigri, aux cheveux blancs. Ton cerveau est devenu si lent Cervolant survolant tes souvenirs Que tu transformes en doux soupirs Face aux ravages de ton temps. Tu as connu la famine, la misere La destruction par la guerre Tu as mené les batailles
La danse de l'amour

La danse de l'amour

Allongés et enlacés, nus comme des vers Pas de terre, ni solitaires, ni ceux de Prevers. S'amusant a se faire et se défaire En jouant avec nos corps comme repère. Dessus dessous, notre nudité comme lumière Eclairée par nos soupirs, attirante prière De notre désir, qui, a un moment, nous perd Pour mieux nous aider a trouver nos repaires. Da
LA lune et lui

LA lune et lui

Il courait, dans le noir, éclairé par le ciel Léger comme une plume, déployant les ailes Du courage, de l'espoir, tel un oiseau de proie Maitrisant ses désirs, luttant contre le froid. Il courait contre son destin, fort de ses reves En regardant les astres, illuminant ses efforts Et la lune, devint son etoile du berger Il lui parlait, lui ouvr
Lettre d'amour

Lettre d'amour

Je t'envoie une lettre faite de je t'aime Qui sur le papier, s'imbibe et s'impregne Car ces trois mots sont notre embleme Pour que notre avenir ne soit plus bleme De je t'aime en je t'aime, nait un poeme. Je t'envoie un petit message Pour te rappeller que tu es le mage Qui fait la magie de mon rivage Et que tu peinds le paysage De ma vie, avec ton
ma maison

ma maison

Ma maison c'est tes bras Et j'y construirai un chateau fort A chaque fois que tu me serres fort Je rajouterai une brique d'amour Pour construire un nid de velours Ma maison c'est tes bras Et toi les jours je mettrais un pas Pour qu'avancent les fondations De nos envies, de notre passion Ma maison c'est tes bras Mon recomfort, ta voix Mon havre de p
Faux semblants

Faux semblants

On se retourne sur toi pour ta voiture Pour tes bijoux, pour ta belle allure Préfabriquée comme les batiments Ou s'entasse la populasse survivant. Toi, tu passes, avec la dernière bagnole Tu n'as pas peur de jouer au gignol De la mode, préfabriqué sans originalité Ta marque de fabrique, triste banalité De la marionnette très bien manipulée
Conte de faits

Conte de faits

Elle aurait aimé sortir d'un conte de fée Mais elle venait d'une mauvaise bande déssinée Et passait son temps a compter tous les faits Qui avaient fait d'elle un petit etre tout cabossé. Petite cendrillon aux vilains sillons En cendres etaient parties ses illusions Blanche comme la neige, sans les nains Pour l'aider a tracer son chemin. Elle a