Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
PB

Ses blogs

Lire, écrire, s'émouvoir

A quelle langueur A la station Pasteur, Avez vous fait éprouver à mon coeur. Dans votre rouge robe Vous lisiez la vie des microbes. A votre regard je me dérobe Pour que vous ne puissiez voir ma rougeur Qui de mon désir trahissait l'ardeur
PB PB
Articles : 38
Depuis : 27/09/2005
Categorie : Maison, Déco & Bricolage

Articles à découvrir

De la réclame sur mon blog

Il y a quelque temps, de ce temps lointain où je fréquentais mon propre blog, over-blog proposait de placer de la publicité en échange de l'octroi de quelques options dérisoires.... Bon, j'exagère, les options n'étaient pas complètement inutiles. D'ailleurs, tenez, pour dire leur importance, deux faits : 1/ je ne me souviens que de manière

Elle avançait comme un poème en mouvement

Dès la première fois, je l’ai remarquée. Pourtant, jusqu’au bout, elle restait discrète. Elle est venue sans s’annoncer, se coulant sans vague parmi les autres, comme si elle avait toujours été là, avec elles. Présence à peine aperçue mais déjà troublante. Beauté ondoyante, elle avançait comme un poème en mouvement. Elle dansai

Souvenirs érotiques en fragment

Comme un fragment, elle revient. Le bruit de la brosse dans ses cheveux. La nuit, une lumière diaphane : un clair de lune peut-être. Elle est loin. Lumineuse et pâle. Magnétique. Comme une fée ensorcelante. Une sorcière aimable. Elle est tranquille et rassurante. Sereine. Tout de même, elle a cette teinte légèrement fiévreuse, ses yeux de

Vivre dans un rêve, vivre dans une oeuvre

PREAMBULE INUTILE EN FORME DE MISE EN GARDE Bon, accrochez vous parce que mon idée me semble claire mais la dernière fois que j'ai eu une idée similaire, une personne sur les 3 qui m'écoutaient a compris. Bon, faut dire que certains étaient fatigués par différentes circonstances et substances. PROLEGOMENE Le point de départ de l'idée est l

Première rencontre avec Lily Dale

Elle était assise au bord d'une larme amère, distante et élégante, la première fois que je l'aperçus. Elle tenait son porte-cigarette avec une précise science du mouvement. Un boa, flottant sur ses épaules, adoucissait son apparence. Enfoncé dans un coin sombre et bleu du vieux cabaret, je l'observais. J'avais 4 siècles déjà, et 300 ann

Qu'est-ce que l'amour ?

Voici un texte rédigé il y a qq années déjà... J'hésite même à créer une rubrique "hors de placards". :-) Bonne lecture ! L'amour c'est la rencontre entre deux solistes. Ils n'ont pas le même background, l'un a joué dans le grand orchestre de Duke Ellington tandis que l'autre ne jure que par les rythmes afro celte (exemple pris au hasard

Empoisonné

" Elle est une fleur, elle est un rose Mais tu verras, je t'aurais prévenu Chaque rose a ses épines Elle m'a empoisonné comme un virus Son amour coule dans mes veines Elle est extremement contagieuse Tous les garçons connaitront ce sort..." (1) Elle est un sourire au bord de mon chemin. Une collection de photos pour mes yeux. Une annonce poéti

L'indiscipline

Souvent, elle est rebelle, elle a des accents sauvages, l'indiscipline. Elle a partie liée avec l'effronterie et la rebellion. Cependant, parfois, elle est juste un chemin courbe. Un chemin qui dévie des grandes routes droites. Une manière de faire un pas de côté, d'aller voir ailleurs. C'est plus fort que moi, je suis indiscipliné. Ce qui m'

Teckel fraise

Alors que je dégustais un teckel-fraise, je me fis la remarque en moi-même. Tiens, mais c'est vrai, ca, comme me confiait Géraldine Over-Blog avec une tristesse infinie, un courriel automatique et un vocabulaire fourmillant d'anglicismes, voila quelques temps que je ne "blogue" plus. A vrai dire, ce genre de message devient un leitmotiv. Ce blog

Sous le pont Mirabeau

Elle est entrée sans que je ne la remarque à Michel-Ange Molitor. Elle s'est assise sur la banquette directement en face de moi. Elle a sorti le livre de son sac ou alors elle l'avait déjà dans les mains. Un livre de poche, oui, mais en russe. J'ai pensé que c'était bien qu'elle entre dans le wagon précisément à Michel-Ange Molitor. Je sui