Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
saravigotte

saravigotte

Depuis que j'ai découvert qu'il m'était possible de raconter des histoires, je suis accroc au clavier. Des histoires drôles et tendres qui permettent de ne pas se prendre au sérieux. Telle est mon ambition.

Ses blogs

Le blog de saravigotte

Mon musée imaginaire, art éphémère de la rue, aquarelles, lavis et poèmes plus ou moins philosophiques
saravigotte saravigotte
Articles : 349
Depuis : 07/06/2008
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

En toi comme en un miroir

En toi comme en un miroir

Street art, Paris 20 "Ah ! Réponds vite à mon vouloir, esprit heureux", dis-je, "donne-moi la preuve que je peux refléter ma pensée en toi." Dante, la Divine Comédie, Paradie, Chant 9
Sorcières

Sorcières

Mystic, pochoir "Là sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations; elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie." Mona Cholet, sorcières
La sphinge

La sphinge

Collage, Paris 20 " Car au fond de nous tous, ennemie et maîtresse, La sphinge s’accroupit sur son dur piédestal, Et tout épanchement de cœur, toute caresse, Soudain se pétrifie à son aspect fatal." Extrait de la Sphinge, Lucie Delarue-Mardrus
Je m' attache à toi lierre de rien

Je m' attache à toi lierre de rien

La Dactylo, graph, ville de Deauville Le lierre Lorsque la pourpre et l'or d'arbre en arbre festonnent Les feuillages lassés de soleil irritant, Sous la futaie, au ras du sol, rampe et s'étend Le lierre humide et bleu dans les couches d'automne. Il s'y tasse comme une épargne ; il se recueille Au coeur de la forêt comme en un terrain clos, Lais
A une passante

A une passante

Fresque murale au carré Baudoin, Paris 20 La rue assourdissante autour de moi hurlait. Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse, Une femme passa, d'une main fastueuse Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ; Agile et noble, avec sa jambe de statue. Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'
En l' âme de son perroquet

En l' âme de son perroquet

Papier collé sur les volets, Paris 20 "Car le poète chimérique, Avec une verve ironique A la crédule enfant d'Afrique Avait conté qu'il s'en irait, A son trépas, vivre en secret Chez l'âme de son perroquet." Extrait de Perroquet d' Emile Nelligan
La nuit mon corridor

La nuit mon corridor

Graph, la Dactylo "Tu seras bienvenu, soit que l'aurore blonde Lève du doigt le pan de son rideau vermeil, Soit, que les chevaux blancs qui traînent le soleil Enfoncent leurs naseaux et leur poitrail dans l'onde, Soit que la nuit dans l'air peigne ses noirs cheveux. Sous les arceaux muets de la grotte profonde, Où les songes légers mènent sans
Le chat guette

Le chat guette

Jardin de la fondation cartier pour l' art contemporain "J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales." Chateaubriand
L' art nuit à la bêtise

L' art nuit à la bêtise

Peinture au pochoir Baudelaire est effrayé par la bêtise, il la voit comme une sorte de déesse inconsciente dont le règne s’étend sur les grandes foules des cités modernes. Et le seul remède contre ce mal, contre cet "irrémédiable", c’est la poésie. Jacques Darriulat
Elephant.. plus beau qu' un nuage

Elephant.. plus beau qu' un nuage

Street art, Paris 20 Éléphant je pense souvent à toi quand je suis tout seul quand je suis avec les autres quand je me promène dans la campagne avec une petite badine quand je me lave les dents le matin et quelquefois quand je dors ton grand corps se promène dans mes rêves Ce n'est pas du respect que j'ai pour toi je n'ai pas non plus de tend