Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
everysecond

everysecond

24 ans. 24 ans et un problème colossal à régler. 24 ans et une tristesse que je porte comme mon identité. 24 ans et encore tant d'espoirs.
Tags associés : passe, present

Ses blogs

Journal d'un impuissant

everysecond.over-blog.com
everysecond everysecond
Articles : 23
Depuis : 12/01/2009
Categorie : Beauté, Santé & Remise en forme

Articles à découvrir

Perdre de vue l'essentiel

Je n'ai pas écrit depuis un moment car j'ai décidé de tout oublier. J'ai laissé de côté mes inquiètudes et mon mal pour aller de l'avant, tout en remettant à plus tard ce qui était essentiel. Mais chaque fois que j'ai fait ça dans ma vie je n'ai fait que m'éloigner de mon centre. Les drogues, la délinquance, la philosophie et tant d'aut

La peur.

Quand je croise une femme dans la rue, j'ai peur. Je dois baisser les yeux. Si une passante est belle et que je la vois de loin approcher, sa beauté ne m'attire pas, elle me fait mal. Elle me ramène à ma condition. C'est comme un scorpion qui retourne contre lui son propre dard, je suis celui qui se subit lui-même. La beauté me pénètre comme

Je voudrai

Je voudrai écrire des vers qui commence par "J'aime de vos longs yeux la lumière étrange" à la manière de Baudelaire mais je ne peux pas, Je voudrai aimer ô mon dieu, si fort que j'en laverai le monde de toutes ses impuretés, Je voudrai aimer pour me pardonner, Je voudrai aimer pour rendre la pareille à celles qui m'ont aimées, Je voudrai

It ain't me babe

Go 'way from my window, Leave at your own chosen speed. I'm not the one you want, babe, I'm not the one you need. You say you're lookin' for someone Never weak but always strong, To protect you an' defend you Whether you are right or wrong, Someone to open each and every door, But it ain't me, babe, No, no, no, it ain't me, babe, It ain't me you're

Une nouvelle et je suis terrorisé

J'ai atteint un point assez critique à mon avis. Si je me retrouve près d'une fille et qu'il y a entre nous une relation implicite et de nature sexuelle qui se crée alors je panique très rapidement. Je sens d'abord tout le sens de la situation. C'est là où je devrai faire quelque chose, mais je ne peux pas. Je ne peux même plus la regarder d

impasse

Je ne fais rien. Mais il v y avoir du changement. Ca fait un peu bande annonce, mais je ne peux en aucun cas en rester là.

G.

G était pleine de charme. J'avais 15 ans, j'étais en troisième et le monde entier devait m'appartenir. J'étais brillant et mauvais garçon, les filles m'adoraient. C'est durant notre voyage de classe en Angleterre que je rencontrais G. Ses parents tenait une boite de nuit, elle y avait appris les rouages de la séduction. Nous nous sommes retro

L'Héautontimorouménos

Je descend les deux étages qui vont de chez moi au rez de chaussée , puis je m'engage dans le grand couloir donnant sur la sortie. Une jeune fille peine à ouvrir la porte d'entrée. Petite, brune, avec ce charme tout espagnol, elle semble bien pressée. Je lui ouvre la porte et la laisse passer, elle me sourit. Je souris aussi, et je sors. Je so

way too sad

Je regarde ce blog et je me dis que c'est sans doute trop triste. Et c'est un peu trop facile de sombrer dans le pathos. Il faudrait y mettre un peu d'humour, et un peu de gaieté. J'aurais du y penser plus tôt c'est vrai, mais je porte de grosses lunettes noires qui assombrissent ce que je vois. Normal après tout, ma situation est dramatique. Ce

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant...

D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Je ne me fie plus du tout à ce que je me dis à ce que je rêve à ce dont j'ai envie. Mon coeur et ma pensée s'allient pour tout détruire, j'ai construit un système dans lequel je suis pris