Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Eric Van Hamme

Eric Van Hamme

Amoureux des histoires.... j'en lis (beaucoup) et j'en écris (un peu). L'imaginaire comme piment de l'existence.

Ses blogs

Le blog d'Eric Van Hamme

Partager ma passion pour l'écriture sous toutes ses formes. Vous faire connaître quelques coups de cœur de lecture. Confronter nos points de vue, tout simplement.
Eric Van Hamme Eric Van Hamme
Articles : 911
Depuis : 26/05/2007
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

"Il était deux fois"

"Il était deux fois"

« Il était deux fois » Franck Thilliez Franck Thilliez est, depuis deux décennies, l’un des auteurs français les plus lus et un maître incontesté du thriller. Je dois cependant vous avouer, un peu honteux, que je n’avais jamais lu le moindre de ses ouvrages. Si je bénéficiais d’un soupçon d’estime auprès de vous, chers auditeurs,

Extinction

J’ai parcouru le monde dans le cœur du cyclone À l’abri des tempêtes effeuillant les humains Eloigné de ces murs où s’écroulent les pylônes Écrasant tant de rêves sur le bord des chemins. Là j’ai vu par milliards des aveugles acharnés Fonçant tels des béliers sur des murs chimériques Sourds à tous les messages de leur Dieu co

L’adieu aux armes

J’ai attendu l’adieu aux armes Comme on attend la fin du monde L’âme en charpie, le cœur en larmes Submergé par des vagues immondes Certaines sagas se terminent mal Ou pas ainsi qu’on l’espérait Une atteinte à l’orgueil du mâle Et à l’image qu’on s’en faisait À bien considérer les choses Il faut mieux refermer ce livre O

Chronique Radio

Bonjour, pour les amoureux de littérature, sachez que j'aurais le plaisir de chroniquer ce jour, à 18 heures, sur les ondes d'IDFM radio Enghien, le roman de Dominique Faure "Frédéric, Instants de grâce" qui vient d'être récompensé par le prix du roman Gay 2022. Pour les afficionados franciliens des ondes hertzienne c'est sur la fréquence

Silence

J’ai entendu le bruit du silence absolu Assourdir le vacarme rugissant sur le monde Et les voix sépulcrales à l’enfer dévolues S’étouffer brusquement sur leurs accents immondes. Dans les livres sacrés les paroles des oracles Ont pourtant mis en garde les humains entêtés Ils seraient balayés par un vent de débâcle Où l’hiver à ja

Abus

J’ai brisé les silences protégeant les non-dits Ravivé la mémoire des souvenirs enfouis Aux tréfonds de mon âme trop longtemps engourdie Et la honte que pourtant je croyais évanouie. J’ai trouvé le courage quand la chair de ma chair Affichât ce visage totalement interdit Ce visage que l’on cache à ceux qui nous sont chers Comme on v

Issue

J’ai observé ma vie dans le rétroviseur Et n’ai pu distinguer qu’une image sombre et floue Comme un instantané à travers le viseur Un film inachevé pris entre chien et loup. En cet instant précis mon visage s’est figé Face à cette évidence que j’avais évitée Les bonheurs et les joies que j’avais négligées Ineffaçables preu

Âcreté

Dans les bouches noires le goût amer De nos semblables qu’on assassine Lorsque s’imposent les lois primaires Nous ramenant vers nos racines La honte soudaine qui nous submerge Quand nous brisons l’humanité Lorsque notre conscience émerge Face à nos propres insanités. Dans le cœur froid des nuits d’ébène Où le vent sale nous étourd
"Frédéric, instants de grâce"

"Frédéric, instants de grâce"

Nous le savons de longue date, la société édicte des codes, des règles de bonne conduite, un savoir-être qui s’imposent ou doivent s’imposer à tous. Si ce tropisme est légèrement moins prégnant depuis quelques décennies, il faudra encore du temps, et certainement beaucoup de temps pour que chacune et chacun puisse être ce qu’il est

Relents

Comme autant de caresses au parfum rouge-sang La griffure de bassesses aux relents indécents Les vapeurs de l’absinthe épuisant l’horizon s’évanouissent en volutes effaçant la raison. Et partout sur nos âmes en un flux incessant Une sombre acrimonie émergeant des enfers Accuse d’un doigt vengeur le passé putrescent Que nous avons ch