Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Citoyen du Laniakea

Citoyen du Laniakea

Des articles qui essaient de cultiver une certaine exigence, notamment en faveur de cette citoyenneté

Ses blogs

Le parolier qui fait mal

J'ai une petite faiblesse, j'aime que mes textes disent quelque chose qui dérange le politiquement correct etc etc. Histoire d'espérer que mes mots, mes phrases vont étonner, surprendre, choquer... Qu'importe
Citoyen du Laniakea Citoyen du Laniakea
Articles : 12
Depuis : 24/09/2006
Categorie : Musique & Divertissements

Citoyen-du-Laniakea.over-blog.com

Ce blog veut favoriser le développement d'un sentiment et d'une réalité d'unité de la vie sur Terre afin que les humains puissent légitimement porter une seule voix à des visiteurs d'autres astres. Pourquoi des milliards de terriens sont réduits à la survie et même anéanties car insolvables tandis qu'une infime minorité d'autres terriens vit dans une abondance extrême ! Ces injustices flagrantes peuvent effrayer à juste titre nos voisins célestes : si nous nous maltraitons autant entre nous, nous serions portés spontanément à les maltraiter à leur tour par simple réflexe xénophobe et raciste ultime, sans autre prétexte que leur différence d'origine et d'apparence.
Citoyen du Laniakea Citoyen du Laniakea
Articles : 3322
Depuis : 02/08/2016
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Où qu'il aille ! (Sentier escarpé)

Si un train doit suivre ses rails, un être humain se moque qu’on le raille, il fait son chemin. Ca dure un bail, mais ce n’est rien tant qu’il travaille à se faire du bien. Où qu’il aille, oui, où qu‘il aille, il regarde plus loin. Il sort du bétail, fait parler ces entrailles, c’est son destin. Se retrouve sur la paille, mais pas

Paroles muettes : le parolier qui fait mal se présente

Paroles muettes cherchent interprètes instrumentaux vocaux pour que ces phrases ces mots que j’ai la faiblesse de trouver beaux nous donnent un jour la chance de goûter au silence car quand il parle en nous c’est notre mélodie qu’il joue… En d'autres termes, je suis un parolier dont les références d'écriture appartiennent à la chanso

Rêves d'enfant

Quand j’étais petit on m’a dit tu pourras mon enfant quand tu seras grand. C’est déjà remettre à plus tard en oubliant quand commença Mozart. C’est en découvrant, en pratiquant, le plus tôt tout ce qu’on aime qu’on grandit le plus sûrement sans rabais ni gros problème A la majorité, oui à la majorité, le même refrain t’es

Dans un théâtre

Dans un théâtre aux alentours,je suis allé aux accessoires.J’y ai trouvé entre autre chose dérisoirel’amour, oui l’amour,ce qui a de quoi me décevoir. Dans un théâtre de mon quartier,j’ai fait le même constat gêné. Dans les théâtres les plus anodins,des endroits délaissés aux cercles mondains,tout change sauf la quasi absence