Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Benoit

Benoit

"Je est un autre."

Ses blogs

Litanies

Actuellement a Taiwan, anciennement en Allemagne, j'ecris des textes qui vont avec des photos.
Benoit Benoit
Articles : 228
Depuis : 10/11/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Gemini

Gemini

Dans ma boule de crystal, l'avenir et le passé se confondent, mais peut-être cette fin d'année est-elle l'occasion de revenir en arrière pour y voir un peu plus clair. Une année passée sur une île d'herbes folles, à Taiwan, une île toute petite, un peu étriquée pour ses habitants, où ça va ça vient, presque déconnectée du monde et p
Eternel retour

Eternel retour

Mes vies s'empilent, les piles vacillent; tiens j'ai oublie mon miracle a la maison. Que font tous les kilometres empiles dans ma tete? J'effeuille mon insomnie ou feuillette nonchalamment mon cerveau; il y a des images toutes un peu semblables, des vapeurs emerge un visage ou une forme, je ne sais pas trop, si je tourne les pages plus vites, peut
Second Life

Second Life

Je termine, seul dans une grande chambre d'hotel banale, un sejour de 4 jours en Coree. Sejour etrange, j'assistais a un congres, dans ce pays qui n'est pas le mien. Et pourtant... Je connais mes collegues, leurs femmes, leurs enfants, leurs habitudes, leur secrets parfois, je connais leurs problemes et leurs espoirs, leurs amis et aussi les amis d
"Encore un peu de temps, monsieur le bourreau!"

"Encore un peu de temps, monsieur le bourreau!"

Tout est en place, des images dansent dans la realite, a graver comme un dessin commence doucement, la mine crisse sur le papier, tres vite et appuie legerement la pointe, trace, trace et virevolte, toujours plus profond, essaie de trouver le sang du papier sur la feuille comme dans le cerveau cherche les neurones cherche une verite, enfouie, toujo
Corée

Corée

L’air rosit et vient contrarier la nuit ; le sol fume d’impatience autour des cours d’eau ; un héron traverse le ciel, le jour se lève une fois de plus, mais les morts dans leurs tombes couvertes d’herbe se retournent, indifférents. Les chemins glacés suivent les lignes de fils électriques, se perdent dans la brume, les rizières refl
Retour

Retour

Bao Ze, thé vert et lait de soja, par un rare dimanche chez moi à prendre le petit déjeuner dans Taipei, calme au milieu de la ville maintenant mûre pour l'hiver, bien emmitouflée dans un dédale de ruelles qui la strie comme la chair d'un steak sur le grill. Ces quelques minutes paisibles me semblent l'inverse des derniers articles que j'ai
La part des reves

La part des reves

Environ 20.000 pieds au dessus de nos tetes il y a une couche de nuages; je ne sais pas si c'est la frontiere des reves, mais en tout cas je joue a saute-nuage. Dessus, dessous, dessus, dessous. Je ne sais pas exactement ce que c'est, un nuage, parfois on se retrouve pris dedans, il y a des turbulences et en general on ne voit rien, mais c'est tout
Papillons

Papillons

Une petite chambre, un petit lit cadre absurde ou nos deux univers se deploient ce soir, tendus sur un drap de tenebre. Nos corps sont loin, separes par le froid - tu reves d'Afrique Noire- je reve de tous les corps cristallises dans le tien, je ferme les yeux; comme j'aimerais etre avec celles que j'aime. Tu veux voir le present, tu es sure de toi
Changement de blog: http://litanies.net/blog

Changement de blog: http://litanies.net/blog

Et voila, les annees passent et les blogs s'assoupissent, celui-ci a ete delaisse trop longtemps et j'en ai donc ouvert un autre, a l'adresse: http://litanies.net/blog Vous y trouverez toujours le meme concept, mais applique a ma vie a Taiwan, plutot en anglais et en chinois, mais bon, le premier article est en francais, par exemple. Il y aura plus
Steles

Steles

Un fleuve d'oubli irrigue le monde, le temps coule sur la terre et s'echappe sans bruit. Loin, plus loin. Morne, je longe le fleuve silencieux et traine ma main dans sa chevelure sale. Les ames s'enfoncent dans le puits de l'oubli, dans leur chute elles liberent un parfum moisi de champignon caverneux, si lourd qu'il retombe au fleuve. O tous ces m