Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Sophie L.

Sophie L.

Des billets humoristico-grinçants sur les petits riens de la vie quotidienne! Mais de qui se moque-t-on? En kiosque les Lundis et les Jeudis aussi!

Ses blogs

Sophilosophik ou Les Lundis de Sophie - Blog féminin, Blog d'écriture en tous genres

Blog féminin, blog d'écriture en tous genres, illustré par des billets humoristico-grinçants sur la vie quotidienne mais aussi des textes et nouvelles d'un tout autre style... En kiosque les Lundis et les Jeudis aussi!
Sophie L. Sophie L.
Articles : 173
Depuis : 02/05/2009
Categorie : Humour

Articles à découvrir

La Blogueuse au Blog Dormant

La Blogueuse au Blog Dormant

Blog Oh hé, y’a quelqu’un dans la cazba ??? … Blog Allô ??? Sophie L ?? Machine ? Truc ? N’importe qui !!! … Blog C’pas vrai, elle pionce ou quoi ?! … Blog C’est quoi l’embrouille ? … Blog 3 fois en 6 semaines, ça vous paraît correct à vous ? 2 minutes à peine à chaque fois ! Vite expédié, à peine le temps de la voir a
Non merci, je suis au régime...

Non merci, je suis au régime...

Je n’en peux plus ! J’enrage ! J’explose ! Elles roulent des yeux affolés sur mon bourguignon Voilà déjà au moins deux mois que je ferme les yeux à chaque fois que je passe devant un kiosque à journaux – je n’avais jamais remarqué qu’ils étaient aussi nombreux – en évitant soigneusement de me prendre un poteau en pleine face
Pédale Douce ou Dolce Farniente

Pédale Douce ou Dolce Farniente

Voici venu le temps d'oublier. Voici venu le temps de fermer les yeux. Voici venu le temps de rêver. Voici venu le temps de s'évader. J'aimerais que le temps se fasse paresseux. Tu aimerais que l'horloge s'arrête. Elle aimerait que la grande aiguille recule. Il aimerait que la trotteuse cesse de trotter. Nous aimerions jeter nos montres. Vous ai

Je suis venue vous dire

Je suis venue vous dire que je m'en vais. C'est la moindre des politesses, vous qui avez suivi ce blog. Qui l'avez soutenu, souvent encouragé, parfois plébiscité. On dit que les meilleures choses ont une fin, Alors, pour n'en retenir que le meilleur, Il est temps de tourner la page. Je laisse So'philosophik mourir de sa belle mort. Bonne route.
Les amis de mes amis

Les amis de mes amis

Quoi ? T’as pas un Weber ?! Le printemps cette année est particulièrement clément – enfin, pas pour les agriculteurs !- et c’est avec joie que nous recevons une pluie d’invitations (une pour être exact…) à aller festoyer autour d’un bon vieux Weber – Quoi ? T’as pas un Weber ???? C’est donc d’un pas parfaitement décontract
Jusqu'au bout des ongles

Jusqu'au bout des ongles

On associe fréquemment l’image de la sensualité féminine à celle de la panthère qui, avançant de son pas gracieux et silencieux vers sa proie, s’apprête à lui bondir dessus pour la lacérer de ses griffes affutées. Evidemment, si notre féline est naturellement affublée d’ergots tranchants (notons que le terme "ergot" appartient au
A la recherche du temps perdu

A la recherche du temps perdu

Aujourd’hui, je me suis éveillée en sursaut. Une évidence : J’ai perdu toutes ces années qui sont passées devant moi sans même m’en avertir. Pourtant, il me semble bien les avoir vécues… Comment ai-je fait pour les perdre ? Pourquoi ne pas les avoir retenues ? Je les ai vues s’éloigner doucement, à petits pas silencieux. Silencie
Elle n'avait pas encore 20 ans

Elle n'avait pas encore 20 ans

« On n’a pas tous les jours vingt ans, ça n’arrive qu’une fois seulement… » Quand elle était enfant, Lola se trompait souvent dans les paroles de la chanson et, très sérieusement s’exclamait : « On n’a pas tous les jours vingt ans, ça n’arrive qu’une fois par an… ». Ses parents riaient de son lapsus, ce qu’elle n’adme

Trouve ton style avec Evelyne!

C’est en lisant l’appel désespéré de ma blogo-copine Sabine que l’idée de ce billet m’est brillamment venue. Eh oui, quoi de plus démoralisant pour une femme du XXIème siècle que de se sentir jour après jour habillée comme un vulgaire sac de jute ?? Certes, ce n’est pas exactement ce que prétend Sabine, mais pour ceux et celles
Dialogues de sourds (8): Une histoire de taille!

Dialogues de sourds (8): Une histoire de taille!

Elle Pfff… Lui Quoi ? Elle Rien… Pfff… Lui Pourquoi tu souffles comme ça ? Elle Je souffle pas, je suis intriguée. Lui Qu’est-ce qui ‘intrigue au point de ne pas te faire souffler ? Elle 37 centimètres. Lui Tu peux approfondir ? Elle Paul, tu sais Paul ? Lui Oui Paul, ben quoi Paul ? Elle Ben, 37 centimètres quand même !C'est énoooo