Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Le plaisir d'écrire

Le plaisir d'écrire

Quelques mots & photos en passant...

Ses blogs

Le plaisir d'écrire

Écrire est un besoin depuis de nombreuses années, les mots sont pour moi une respiration. J'en déposerai en vrac et dans tous les sens, sans thème particulier.
Le plaisir d'écrire Le plaisir d'écrire
Articles : 61
Depuis : 12/12/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Jardin Val Joanis, un clocheton de verdure…

Jardin Val Joanis, un clocheton de verdure…

L orsque j’ai découvert ce nouveau « tableau », j’imaginais être une princesse se promenant dans les allées de son jardin… Je me trouvais maintenant à deux pas d'une belle arche feuillue, laissant paraître par quatre entrées différentes, un paysage en cascade. Irrésistible cabane à ciel ouvert… Comment ne pas être tenté à fair
Entre « fada » ou « idiot », mon cœur balance…

Entre « fada » ou « idiot », mon cœur balance…

I l m’arrive parfois d’avoir des débats « hautement philosophiques » sur des expressions que j’emploie au quotidien. Le dernier en date fut sur la « puissance » d’un adjectif que je considère, selon la situation, comme affectueux : « idiot »… Au cours de la conversation, mon interlocutrice, outrée de m’entendre citer cette ponc
Jardin Val Joanis, quelques roses pour un au revoir…

Jardin Val Joanis, quelques roses pour un au revoir…

E ntre ciel & terre, ces belles roses me firent un clin d’œil complice. J’eu bien du mal à me détacher de ce havre de paix et de verdure. Il fut, pendant un court instant, une mélodie florale aux notes « précieuses » & « rustiques ». Un refuge pour se poser, se reposer, juste avant… de repartir vers d’autres paysages, un autre ciel
Jardin Val Joanis, « amour, amour » en fleur’s…

Jardin Val Joanis, « amour, amour » en fleur’s…

S oleil, soleil, nous t’aimons tant, ô toi, qui sais nous rendre si belles... Je suis « S oleïandie », ta plus fidèle amoureuse. Peu importe la distance, tu resteras le seul, l’unique, à faire battre mon cœur. - Avez-vous entendu la déclaration de « Soleïandie » à notre Dieu à toutes ? - Quel culot ! Cette peronelle s’imagine êt
Jardin Val Joanis, le prince « perruqué ».

Jardin Val Joanis, le prince « perruqué ».

Princesse « Natacha » avait promis à « Reine Mimi » de ne pas appesantir son « royal fessier » dans l’univers feuillu de son « clocheton de verdure ». Ayant passé avec délicatesse ma traîne sous l’arche libératrice, je poursuivis le chemin qui allait me mener vers d’étranges arbres… La colonie de gardes « chapeaux pointus »
« MILLENIUM », Actes Noirs par Stieg Larsson…

« MILLENIUM », Actes Noirs par Stieg Larsson…

Je ne me laisse que rarement « harponner » par le matraquage médiatique que l’on peut faire autour d'un livre, un film ou autres, il se trouve que j’ai la chance d’avoir une banque de prêt « familiale » formidable, et, il y a quelques jours, la trilogie « Millenium » me tendait les bras… Comment résister à la curiosité de la déc
Quand la lune s’amuse…

Quand la lune s’amuse…

S ans doute avez-vous remarqué que, depuis le début de la semaine, la lune « pleine » a fait son entrée. La clarté qui annonçait son ascension sur la colline m’a incité à lui faire un clin d’œil. Son profil « biscuit » au beurre m’a fait sourire. Coquinette, vexée par mon sourire moqueur, m’a fait un « pied-de-nez ». Retourna
Prémices de septembre, prémices de l'automne…

Prémices de septembre, prémices de l'automne…

A l’aube de l’automne, ce matin, il pleut… Pourtant, hier encore, quelques fleurs m’ont accueilli « à pétales ouverts ». Le jour n’était pas encore levé. Quelle quiétude quand à cette heure, le monde sommeille. Les premières odeurs de feux de cheminées, un coq chantant au loin, le tintement de la Durance ricochant deci-delà san
Château Val Joanis, des vignes, des oliviers et moâ…

Château Val Joanis, des vignes, des oliviers et moâ…

L ’orgueil démesuré de ce prince à l’allure pompeuse, me fit claquer les talons vers d’autres rivages qui me semblaient être de meilleurs augures. Je décidai de quitter les sentiers propres et bien apprêtés, en faisant « le mur ». Comment aurais-je pu résister à cette allée si belle d’oliviers ? Ces vignes si bien arrangées, pr
Jardin Val Joanis, Orange, Pommes, Prunelles…

Jardin Val Joanis, Orange, Pommes, Prunelles…

T el un phare dans la nuit, lorsque au loin j’aperçu ce point orangé, impossible de prendre une autre coursive ! Je m’approchais, pour voir de quoi il s’agissait. Petit oiseau gourmand, je me suis fait piéger ! Cette belle orange « plastiquée », sur son perchoir se pavanait. A ses pieds, une simple pomme brillait. La coquine était un l