Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Sender

Michel Sender

Autodidacte, lecteur boulimique, ni dieu ni maître
Tags associés : litterature

Ses blogs

La Messagerie littéraire

En complément – ou en contrepoint – de mon blog personnel sur Orange, "Le Messager des livres", j’éprouve le besoin d’ouvrir "La Messagerie littéraire de Michel Sender" *, mon grignotage personnel, mes notes, qui ne donneront peut-être pas des articles construits. Plutôt qu’une diligence en folie (ça y ressemble parfois), j’ai choisi l’image du tilbury, plus paisible, espère-je. M. S. * Abréviation : Melisender.
Michel Sender Michel Sender
Articles : 462
Depuis : 12/05/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

"Sept Hivers à Dublin" d'Elizabeth Bowen

"Sept Hivers à Dublin" d'Elizabeth Bowen

« Les trois premières semaines de ma vie furent des semaines de juin — le seul mois de juin que je passai à Dublin jusqu’à l’été de mes vingt et un ans. Je naquis au numéro 15, Herbert Place, dans un petit salon, au fond de la demeure, où ma mère avait installé sa chambre à coucher. L’unique et haute fenêtre donnait — si je me
"Un début dans la vie" d'Honoré de Balzac

"Un début dans la vie" d'Honoré de Balzac

« Les chemins de fer, dans un avenir aujourd’hui peu éloigné, doivent faire disparaître certaines industries, en modifier quelques autres, et surtout celles qui concernent les différents modes de transport en usage pour les environs de Paris. Aussi, bientôt les personnes et les choses qui sont les éléments de cette Scène lui donneront-el
"L'Interdiction" d'Honoré de Balzac

"L'Interdiction" d'Honoré de Balzac

« En 1828, vers une heure du matin, deux personnes sortaient d’un hôtel situé dans la rue du Faubourg-Saint-Honoré, près de l’Élysée-Bourbon : l’une était un médecin célèbre, Horace Bianchon ; l’autre un des hommes les plus élégants de Paris, le baron de Rastignac, tous deux amis depuis longtemps. Chacun d’eux avait renvoyé
"La Dame de Berlin" de Franck & Vautrin

"La Dame de Berlin" de Franck & Vautrin

« Le 4 novembre 1931, à quatre heures du matin, au moment même où Charles « Buddy » Bolden, musicien de jazz américain méconnu, rendait son dernier souffle de l’autre côté de l’Atlantique, la porte du Select s’ouvrit sur un inconnu. Il fredonnait un ragtime. La pluie tombait sur Paris. Portée par un vent d’ouest, l’averse avait
"Après la bataille" de Victor Hugo

"Après la bataille" de Victor Hugo

APRÈS LA BATAILLE Mon père, ce héros au sourire si doux, Suivi d’un seul housard qu’il aimait entre tous Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille, Parcourait à cheval, le soir d’une bataille, Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit. Il lui sembla dans l’ombre entendre un faible bruit. C’était un espagnol de l’armé
"Le Colonel Chabert" d'Honoré de Balzac

"Le Colonel Chabert" d'Honoré de Balzac

« — Allons ! encore notre vieux carrick ! Cette exclamation échappait à un clerc appartenant au genre de ceux qu’on appelle dans les études des saute-ruisseaux, et qui mordait en ce moment de fort bon appétit dans un morceau de pain ; il en arracha un peu de mie pour faire une boulette et la lança railleusement par le vasistas d’une fen
"Sur les rives du fleuve Mahé" de Maniyambath Mukundan

"Sur les rives du fleuve Mahé" de Maniyambath Mukundan

« Il y a longtemps, très longtemps, bien avant la naissance de Dasan. Très animée aujourd’hui, la rue de la Résidence* n’était qu’une petite rue étroite au revêtement inégal. Tout comme la rue de la Prison* et la rue du Gouvernement*. Le mur blanc de la jetée qui sépare la mer et le fleuve du rivage n’existait pas à l’époque,
Le "Pour Bertrand Tavernier" de Thierry Frémaux

Le "Pour Bertrand Tavernier" de Thierry Frémaux

« Bertrand Tavernier a été inhumé mardi 30 mars 2021, à Sainte-Maxime, dans le Var, à l’issue d’une cérémonie privée. Il allait avoir 80 ans. Sarah, son épouse, était là, ainsi que Nils et Tiffany, ses enfants, accompagnés de leurs propres enfants. Le temps était au beau, un vent léger rafraîchissait l’air et faisait trembler
"L'Homme tranquille" de Maurice Walsh

"L'Homme tranquille" de Maurice Walsh

« Le temps était vraiment beau, ce matin-là, et j’en jouissais pleinement malgré ma fatigue… une fatigue telle, que je n’avais même pas le cœur à fumer. J’appuyai mon fusil, ce vieux compagnon, contre le muret de pierres sèches, m’y accoudai et laissai errer mon regard sur cette vallée que je ne connaissais pas encore. Une plaisa
"Sayonara" de James Michener

"Sayonara" de James Michener

« Le 4 mars 1952, j’abattis mon sixième et mon septième Mig. C’était arrivé quelque part du côté du Yalou, et lorsque je rentrai à notre base, la J. 10, j’étais passablement excité. Le major de l’Armée de l’Air m’examina d’un coup d’œil : — Gruver, dit-il, votre compte est bon. Que c’étaient là des paroles délecta