Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
collectif-litterature

collectif-litterature

Ses blogs

Le blog de collectif-litterature

littérature française, littérature du monde,
collectif-litterature collectif-litterature
Articles : 349
Depuis : 02/06/2012
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le Mississippi dans la peau, de Eddy L. Harris (River to the Heart)

Le Mississippi dans la peau, de Eddy L. Harris (River to the Heart)

Une chronique de Cassiopée « Je n’ai pas trouvé meilleur endroit pour prendre le pouls de l’Amérique qu’en son centre, le long du Mississippi. » En 2016, trente ans après son premier périple (en 1986), Eddy L. Harris est reparti. Avec son canoë, il a décidé de redescendre le Mississippi, de longues semaines de navigation et 4000 kil
Souvenirs du rivage des morts, de Michaël Prazan

Souvenirs du rivage des morts, de Michaël Prazan

Une chronique de Cassiopée C’est un grand-père paisible, veuf depuis peu. Il passe quelques jours de vacances dans un hôtel luxueux avec ses petits-enfants et sa belle-fille, Hiromi. Il n’a pas une grosse retraite mais son fils, qui a bien réussi, paie le séjour. D’ailleurs, ce dernier rejoindra les siens bientôt. Ce papy, Monsieur Mizu
Le péril bleu, de Maurice Renard

Le péril bleu, de Maurice Renard

Une chronique de Cassiopée L’auteur de ce roman de science-fiction est né en 1875. Après des études de droit, il se destinait au barreau. Mais il n’était pas très motivé et écrivait des nouvelles avec un certain succès. Il s’est alors mis plus sérieusement à l’écriture et a rédigé des romans dont certains ont été adaptés au
Jusqu'à mon dernier souffle de Sylvie Lepetit

Jusqu'à mon dernier souffle de Sylvie Lepetit

Une chronique de Cassiopée « Regretter, est-ce encore vivre ? » Pendant quelques jours de lecture, j’ai accompagné Blanche, je l’ai « écoutée » et je lui ai tenu la main. Fragile et forte à la fois, portée par une personnalité qui ne demandait qu’à se développer, s’épanouir, cette femme est de celles qu’on ne peut oublier. 1
Un tesson d'éternité, de Valérie Tong Cuong

Un tesson d'éternité, de Valérie Tong Cuong

Une chronique de Cassiopée Une belle maison, avec piscine, terrasse et vue imprenable, sur les hauteurs du Village. De l’extérieur, une famille sans histoire. L’habitation était celle de ses parents, à lui. Des gens hauts placés, avec une certaine notoriété qui a rejailli sur le fils, comme un héritage. Il a été journaliste, un peu pa
les étoiles les plus filantes d'Estelle-Sarah Bulle

les étoiles les plus filantes d'Estelle-Sarah Bulle

Une chronique de Cassiopée Manhã De Carnaval…. Lorsque j’ai refermé ce livre, je me suis précipitée sur mon ordinateur pour louer et visionner le film « Orfeu Negro » (Palme d’Or à Cannes en 1959). C’est maintenant, imprégnée de la musique et des images, qui ont magnifiquement complété ma lecture que je viens parler de ce roman.
L'affaire Pavel Stein de Gérald Tenenbaum

L'affaire Pavel Stein de Gérald Tenenbaum

Une chronique de Cassiopée Une forme d’urgence dans la lenteur Gérald Tenenbaum aime les mots. Par son écriture, il les oblige, ou plutôt il leur offre la possibilité de donner le meilleur d’eux-mêmes. Il les tisse, les tresse, pour en faire des phrases subtiles, délicates, poétiques dans un texte qui pourrait sembler éthéré. Mais il
QI, de Christina Dalcher (Master class)

QI, de Christina Dalcher (Master class)

Une chronique de Cassiopée « Nous ne sommes pas tous les mêmes. » Quel parent n’a pas un jour râlé contre le niveau de la classe de son enfant, niveau trop faible ou trop haut qui ne lui convenait pas et l’empêchait de progresser à son rythme ? Et les évaluations, mal dosées, mal placées dans le calendrier ou la journée, qui font pa
Invisible (Non ho mai avuto la mia età), d'Antonio Dikele Distefano

Invisible (Non ho mai avuto la mia età), d'Antonio Dikele Distefano

Une chronique de Cassiopée Antonio Dikele Distefano est né en Italie de parents angolais. Sa Maman a ouvert un magasin d’alimentation exotique où il entendait les gens raconter leur vie. Alors, plus tard, il a écrit des histoires, tout en étant passionné de rap. Un éditeur l’a remarqué (il publiait sur Facebook) et c’est comme ça qu
De la supériorité du passant dans les affaires de l'amour de Jean-Marie Palach

De la supériorité du passant dans les affaires de l'amour de Jean-Marie Palach

Une chronique de Cassiopée Depuis une dizaine d’années, je lis régulièrement les nouveaux recueils de Jean-Marie Palach. Son dernier roman m’intriguait. J’ai tout de suite été charmée par la couverture et le titre mais ça ne fait pas tout, il fallait donc se lancer dans la lecture…. Et j’ai été conquise. L’auteur a exploré un