Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Renny Harlin : biographie

Spécialiste du cinéma d'action, le réalisateur Renny harlin, originaire de Finlande, a notamment signé "58 minutes pour vivre", "Cliffhanger", "Au revoir à jamais" et "Peur bleue".

Un réalisateur qui venait du froid

Né le 15 mars 1959 en Finlande, Renny Harlin (né Renny Lauri Mauritz Harjola) a fait ses débuts en réalisant des spots publicitaires et des films d'entreprise. Son premier long-métrage, "Born American" (1986), est une comédie qui vire au drame, avec dans le rôle principal Mike Norris, le fils de Chuck. Harlin déménage ensuite à Los Angeles où il se spécialise d'abord dans le film d'horreur. Ainsi réalise-t-il en 1988 "Prison" pour le producteur Irwin Yablans et "Le Cauchemar de Freddy", troisième séquelle des "Griffes de la Nuit", sous l'égide du producteur Robert Shaye.

L'action avec un grand A

Mais c'est avec "58 minutes pour vivre" (1990), la suite de "Piège de Cristal", que Renny Harlin va connaître le plus gros succès de sa carrière, s'affirmant comme un virtuose de l'action spectaculaire. Dans la foulée, il dirige Sylvester Stallone dans "Cliffhanger" (1993), un autre hit au box-office. Les films d'action suivants de Harlin, qui mettent en vedette son épouse de l'époque Geena Davis, déplacent moins les foules. Il s'agit de "L'île aux pirates" (1995) et "Au revoir à jamais" (1996), le premier étant même considéré comme l'un des plus gros flops de l'histoire du cinéma. Le réalisateur continue cependant dans sa foulée avec "Peur bleue" (1999), une variante sur le thème des "Dents de la mer" où Samuel L.Jackson affronte de redoutables requins.

Stars, suspense et effets spéciaux

La suite de la carrière de Renny Harlin est en dent de scie, même s'il continue à déployer tout son savoir-faire dans le domaine de l'action, du suspense et des effets spéciaux. Ainsi enchaîne-t-il "Driven" (2001) avec Sylvester Stallone et Burt Reynolds, "Profession Profiler" (2004) avec Christian Slater, "L'exorciste, au commencement" (2004), préquelle du classique de William Friedkin, "Le pacte du sang" (2006), dans lequel les jeunes protagonistes pratiquent la sorcellerie, "Cleaner" (2007) avec Samuel L. Jackson, le thriller musclé "12 rounds" (2009) et le film de guerre "5 days of august" (2011) avec Val Kilmer. Son prochain long-métrage sera "Mannerheim", un film d'aventure mettant en vedette le comédien finlandais Mikko Nousiainen.

Articles de la même catégorie Cinéma

Le film intitulé Borat

Le film intitulé Borat

Borat est une comédie américaine, sortie en salles aux États-Unis, puis en Europe en 2006, réalisée par Larry Charles. Dans un vrai-faux documentaire, Borat, journaliste Kazakh, traverse les États-Unis pour un reportage sur les moeurs de la société américaine. Borat est un personnage de Sacha Baron Cohen pour son show télé, qu'il interprète dans ce film très plébiscité et récompensé.
Ernst Lubitsch : biographie

Ernst Lubitsch : biographie

Né à Berlin le 28 janvier 1892 et décédé à Hollywood le 30 novembre 1947, Ernst Lubitsch est le fils d'un tailleur dont il refuse de reprendre l'entreprise pour se lancer sur les planches. Au cinéma en Europe puis à Hollywood, il imposa sa Lubitsch Touch.
La saga des films No retreat no surrender (Karate Tiger)

La saga des films No retreat no surrender (Karate Tiger)

La saga de films No retreat no surrender (connu sous le nom de Karate Tiger en France) débute au milieu des années 80 et se termine au milieu des années 90. Cette série de film d'arts martiaux se compose de trois opus, qui bien qu'ils partagent le même titre, ne partagent ni le même casting, ni la même histoire.