Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Qu'est-ce que Tactical Ops et comment y jouer ?

Tactical Ops fait partie de ces jeux sortis à l'époque où l'un des FPS (First-Person Shooter) dominants du marché était (et est toujours) Counter Strike. Ainsi, ce jeu, comme de nombreux autres à l'époque, s'inspire grandement des bases de ce célèbre Counter Strike, en espérant connaître le même succès. C'est un semi-échec. Pour certains, le jeu n'est pas à la hauteur de son modèle, mais globalement les joueurs en gardent un bon souvenir.

Petit-frère réussi de Counter Strike ?

Originaire du célèbre jeu Unreal Tournament, Tactical Ops était à ses débuts un mod (une modification du jeu de base) de ce dernier. Avec le succès rencontré au sein de la communauté des joueurs, le jeu a fini par prendre son indépendance et sortir en version stand-alone (indépendante du jeu de base). L'analogie avec Counter Strike est flagrante. Dès le début, on se rend compte que dans l'un comme dans l'autre, les deux factions ennemies sont les terroristes contre les antiterroristes. De plus, on retrouve dans les deux jeux la possibilité de démarrer chaque partie en faisant ses emplettes parmi un nombre conséquent d'armes, et ceci, avec l'argent accumulé au fil des parties, selon le nombre d'unités ennemies tuées. Il est possible d'y jouer en solo, contre des bots (unités contrôlées par l'ordinateur). Cependant, rien ne vaut la stratégie d'un vrai joueur humain plutôt que celle d'une intelligence artificielle pour prendre plaisir à jouer. Qu'on ne s'y trompe pas, Tactical Ops est un bon jeu, voire un très bon jeu, selon les avis des joueurs. Cependant, il y a ces quelques taches noires sans lesquelles ce mod devenu un jeu à part aurait pu passer de bon jeu à excellent jeu.

Une dose de frustration néanmoins

Ce jeu, aussi amusant soit-il, n'est pas dénué de ces petites choses qui laissent un goût amer. Tout d'abord, il partait de l'idée (et quelle bonne idée !) que les joueurs devaient progresser sous forme de Specops (opérations spéciales) en effectuant certains objectifs qui leur étaient confiés, tout en se défendant de l'équipe adverse. Malheureusement, éliminer toute l'équipe adverse confère aussi la victoire, ce qui fait que bien souvent la partie se transforme en mare de sang plutôt qu'en recherche des objectifs à atteindre.
De plus, contrairement à un Counter Strike qui proposait plusieurs modes de jeux (sauvetage/capture des otages, bombe à placer...), Tactical Ops n'en proposait pas d'autres à l'origine. Les effets sonores sont légèrement en retrait, offrant pour certains une faible immersion dans le jeu.
Tactical Ops était donc bien parti, mais pas exempt de défauts. Cependant, il est sorti en 2002, il a donc eu tout le temps de subir des mises à jour qui ne pouvaient que le rendre meilleur.

Articles de la même catégorie Jeux vidéo

Test jeu vidéo : Flight Simulator X sur PC

Test jeu vidéo : Flight Simulator X sur PC

La saga Flight Simulator a commencé en 1977. C'est en 1997 que l'opus Flight Simulator 98 a permis à cette série de se faire connaitre du grand public. Depuis 5 versions se sont succédé et ont su toujours apporter des nouveautés pour garder l'intérêt du joueur. Aujourd'hui c'est la version 10 qui est à l'honneur. Pour la découvrir, lisez la suite.
Jeux de Zelda : tout ce qu'il faut savoir sur les jeux vidéo Zelda

Jeux de Zelda : tout ce qu'il faut savoir sur les jeux vidéo Zelda

The Legend of Zelda est l'un des jeux les plus emblématiques et célèbres de l'histoire des jeux vidéo. Edités depuis 1986 par la firme Nintendo, cela fait bientôt 30 ans que ces jeux connaissent un succès incroyable. Le magazine de jeux vidéo britannique "Edge" a même déclaré que "Zelda : Ocarina of Time" était le meilleur jeu vidéo de tout les temps.
Tout savoir sur le jeu Crash Bandicoot sur PS2

Tout savoir sur le jeu Crash Bandicoot sur PS2

Le jeu Crash Bandicoot, très connu, a commencé son ère de gloire sur la PS2, avec son premier opus "Crash Bandicoot : la Vengeance de Cortex", sorti en novembre 2001 et qui fut acclamé dès sa sortie.