En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Quels sont les différents symboles maçonniques ?

La Franc-Maçonnerie apparue au XVIe siècle en Écosse, s'est développée au XVIIIe siècle en Angleterre. Forte de ces 5 siècles d'existence, cette "association essentiellement philosophique et philanthropique" laisse au symbolisme une place prédominante en son sein.

L'étude de la symbolique maçonique

L'étude prolixe de la symbolique permet de se rendre compte sinon de l'omniprésence du symbolisme dans la Franc-Maçonnerie, du moins de son importance. Il est d'usage de dire que tout est symbole dans la Franc-Maçonnerie. Ainsi, l'étude des symboles maçonniques nous amène à comprendre la signification de l'équerre, du compas, du delta rayonnant, ou encore des gants blancs. Par exemple, l'équerre est le symbole même de la rectitude, de la justice et du droit. Pour ce qui concerne les gants blancs, ces derniers représentent l'égalité. Ainsi, les maçons agissent toujours en considération du maître mot "égalité". Un autre exemple avec le compas, qui symbolise l'amour fraternel, ou encore avec la pierre brute. En effet, l'apprenti maçon représente la pierre brute, qu'il devra "dégrossir pour arriver au soi", à la pierre polie. Comme il l'a été précédemment relevé, tout est symbole dans la Franc-Maçonnerie, qu'il s'agisse encore du sceau de Salomon ou encore de la truelle, chacun possède une signification dans les loges maçonniques.

L'importance du symbolisme dans la Franc-maçonnerie

Le symbolisme est donc prédominant au sein de la Franc-Maçonnerie. Cette importance vient autant des concepts fondamentaux maçonnique, que de l'évolution de la Franc-Maçonnerie à travers les siècles. Les maçons tiennent leur force d'une ancienneté vieille de cinq siècles. Au cours de ces années, la Franc-Maçonnerie a subie de vives critiques tant religieuses que politiques. Par ailleurs, la montée du Nazisme a tristement provoquée une persécution des Franc-Maçon. Ainsi, la discrétion était d'or. Le symbolisme est tradition dans la Franc-Maçonnerie, c'est pourquoi on définit parfois cette dernière comme un "système de morale illustré par des symboles". Le symbolisme, dans cette logique de "discrétion" permet également de se reconnaître entre frère sans être reconnu par autrui. La signature d'un maçon peut posséder trois points, comme cela : ":.".
Par ailleurs, lorsque l'apprenti maçon rentre dans le temple, il doit former avec ses pieds un angle droit, rappelant l'équerre. Ainsi, il s'engage à ne jamais agir contrairement à la droiture et à la rectitude. Le symbole dans la Franc-maçonnerie est donc d'une importance suprême, et ne doit pas être seulement réduit au rang d'outil.

Articles de la même catégorie Histoire

Marteau de Thor : ce qu'il faut savoir

Marteau de Thor : ce qu'il faut savoir

Le marteau de Thor, de son vrai nom Mjöllnir fait partie intégrante de la mythologie nordique puisqu'il est censé être l'arme la plus puissante des dieux. Il a été forgé par les nains et appartient à Thor, le dieu du tonnerre et de la foudre. Récemment, un film américain repris le mythe de Thor et de son marteau fabuleux.
Histoire du coup de fouet

Histoire du coup de fouet

Le fouet est une arme formée de lanières de cuir. Il trouve sa place comme arme de combat dès l'antiquité chez les Huns, comme Châtiment sous l'ancien Régime et sous les lois islamiques. Il est aussi l'outil d'élevage des animaux, du cheval au lion. Enfin, il empreint la culture populaire lors de numéro de fouet acrobatique ou à la ceinture de Zorro.
Jean Roy : l'homme et ses réalisations

Jean Roy : l'homme et ses réalisations

Jean Roy était un vigneron français originaire de Vaudoise. Jeanroy, également photographe amateur, prenait des photos de la creuse. Il habitait dans le Luberon. Il a été contraint d'émigrer en Afrique du Sud en 1688. Intéressons-nous maintenant à sa biographie et à sa plus grande réalisation, à savoir le domaine de l'Ormarins.
Michel Bizot : histoire et hommages

Michel Bizot : histoire et hommages

Michel (Brice) Bizot est né en 1795 et mort au combat au siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée le 15 avril 1855. Ce général renommé, spécialisé dans le génie, était un brillant et courageux officier, doublé d'un talentueux ingénieur. Cet article vise à présenter son parcours, ses actions et aussi de montrer quels hommages lui ont été faits après sa mort.