Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

La psychologie à l'université, idées reçues et débouchés

La psychologie souffre actuellement de quelques idées reçues qui réduisent son champ d'application à une simple chose : l'héritage freudien. Il arrive alors souvent que les lycéens optant pour la psychologie n'aient pas une bonne vision de la discipline.

En effet, la psychologie clinique freudienne est enseignée à l'université (certaines facultés ont d'ailleurs une orientation freudienne plus affirmée que d'autres), mais la psychologie ne peut se réduire à cela. On sous-estime bien souvent la proportion de cours "scientifiques" dans la formation. Psychophysiologie, éthologie, neuropsychologie, psychologie cognitive et statistiques sont des sous-disciplines complètement intégrées à la formation, nécessitant des bases solides, notamment en mathématiques et en biologie. Psychologie psychopathologique, sociale, du travail, du développement sont également enseignés et se rapportent peut-être plus à l'idée que l'on se fait de la psychologie. Qu'en est-il du cursus ? En toute franchise, il est difficile de s'insérer sur le marché du travail avec une simple licence. Trois solutions principales s'offrent à vous. Postuler en licence professionnelle (de type ressources humaines, intégration sociale, etc.). Tenter un concours (de type éducateur spécialisé, psychomotricien, etc.) ou entrer en master. Je m'attarderai donc sur la dernière solution. La sélection se situe au niveau du master 2, mais de plus en plus de facultés souhaitent l'instaurer dès le master 1. Pour entrer en master 2 un très bon dossier vous est demandé. Une moyenne de 12/20 sur l'ensemble de votre cursus en psychologie et une note de 14/20 à votre mémoire de recherche peut vous donner de bonnes chances de réussite. Vous l'avez donc compris, les places sont chères et il vaut mieux en avoir conscience avant de débuter votre cursus. Les places sont également chères à l'entrée dans le monde du travail ; double difficulté donc. Il semble toutefois que certaines sous disciplines comme la neuropsychologie et la psychologie du travail offrent de plus en plus d'opportunités. Mais ne rêvons pas, comme beaucoup de disciplines, la psychologie demande de la rigueur et de la patience. On ne s'improvise pas psychologue et obtenir un poste à temps plein dans un domaine précis demande parfois plusieurs années. Quand on aime, on ne compte pas !

Articles de la même catégorie Formation

Comment faire pour devenir gendarme ?

Comment faire pour devenir gendarme ?

Devenir gendarme, c'est exercer un métier qui consiste à mettre tous ses efforts dans le but de garantir la protection des personnes, des biens et du territoire. Mais pour exercer ce métier, il faudra d'abord réussir le concours de la gendarmerie et ensuite se former à l'école de gendarmerie. Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires, pour devenir gendarme.
Quel est le principe des "formations sur mesure" et comment sont-elles élaborées ?

Quel est le principe des "formations sur mesure" et comment sont-elles élaborées ?

Bien que les formations sur mesure soient encore méconnues en France, elles commencent à se développer de manière importante au sein même de l'enseignement supérieur, mais aussi via des organismes indépendants de formations professionnelles. Mais alors, quel est le principe de fonctionnement d'une formation continue, où peut-on trouver ce genre de formations, et comment s'organisent-elles ? Voici quelques éléments de réponse.
La formation pour devenir courtier en assurance (études, programmes, débouchés)

La formation pour devenir courtier en assurance (études, programmes, débouchés)

Le milieu des assurances est assez complexe parfois, surtout quand il y a de nombreuses choses à y gérer. C'est pourquoi des personnes font appel à un courtier, qui est un travailleur indépendant et est un intermédiaire entre le client et les sociétés d’assurances. Il conseille chaque client vers les contrats les plus intéressants. Nous détaillerons sa profession, sa formation ainsi que les débouchés.